Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

histoire de la securite sociale, L’Ordonnance du 4 octobre 1945,histoire,histoire de france,politiques,

30 Septembre 2015, 16:37pm

Publié par hugo





Professionnels
Usagers


Maladie
Famille
Retraite
Accidents du travail - Maladies professionnelles
Cotisations - Recouvrement
Dépendance


Accueil > Professionnels > Comprendre la Sécurité sociale > Le savez-vous ? > La Sécurité sociale repose sur deux textes de référence


Imprimer
Augmenter la police
Diminuer la police
Newsletter
RSS
Envoyer par mail
More Sharing ServicesPartager


Le savez-vous ?
La Sécurité sociale repose sur deux textes de référence :


L’Ordonnance du 4 octobre 1945
La Déclaration universelle des droits de l’homme (1948).


> L’Ordonnance du 4 octobre 1945


En France, la Sécurité sociale a été définie juste après la Seconde Guerre mondiale, par le Conseil national de la Résistance. Selon l’ordonnance du 4 octobre 1945 :


art. 1er — Il est institué une organisation de la sécurité sociale destinée à garantir les travailleurs et leurs familles contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain, à couvrir les charges de maternité et les charges de famille qu’ils supportent.


Pour en savoir plus, voir sur le site Historique du système français de Sécurité sociale


Retour haut de page
> La Déclaration universelle des droits de l’homme (1948).


Les termes sont définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 :


Art. 22 — Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.


C’est donc un des rôles fondamentaux des États adhérents à la charte de l’Organisation des Nations unies.

http://www.securite-sociale.fr/La-Securite-sociale-repose-sur-deux-textes-de-reference

Pierre Laroque,histoire,histoire de france,securite social,CNR,

30 Septembre 2015, 16:29pm

Publié par hugo

Wiki Loves Monuments : photographiez un monument historique, aidez Wikipédia et gagnez !
Pierre Laroque
Pierre Laroque
Defaut 2.svg
Naissance
1907 +
Paris +
Décès
1997 +
Paris +
Nationalité
française +
Distinction
grand-croix de la Légion d'honneur‎ +
modifier - modifier le code - modifier WikidataDocumentation du modèle
Pierre Laroque, né le 2 novembre 1907 à Paris (16e arrdt) et mort le 21 janvier 1997 également à Paris, est un haut fonctionnaire français connu comme le « père » de la sécurité sociale de 1945. Ensemble avec Ambroise Croizat, député et ministre communiste, il était le fondateur de la sécurité sociale contemporaine en France.


Sommaire [masquer]
1 Biographie
2 Hommage
3 Pensée
3.1 Voir aussi
4 Sources
5 Notes et références
6 Liens externes
Biographie[modifier | modifier le code]
Admis au Conseil d'État en 1929, Pierre Laroque doit à son entrée en 1931 au cabinet d'Adolphe Landry, ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, de devenir un spécialiste des assurances sociales.


En mars 1938, il rédige un rapport intitulé les « Nord-Africains en France », qui critique notamment le Service de surveillance et de protection des Nord-Africains, dépendant de la préfecture de police de Paris1. Il préconise dans le rapport la dissociation des activités de protection sociale et des activités répressives concernant les immigrés d'origine nord-africaine, mais ces réformes ne sont pas mises en œuvres par le Front populaire, faute de temps1.


Révoqué en octobre 1940 pour des origines juives comtadines (du Comtat Venaissin), il entre dans le secteur privé, participe à Lyon à l'organisation de résistance « Combat » et rejoint Londres en avril 1943.


Rentré en France en juin 1944 avec le Général de Gaulle, il est nommé Directeur Général de la Sécurité sociale le 5 octobre 1944. Il prend alors une part considérable dans la rédaction des ordonnances fondant et organisant la Sécurité sociale.


Remplacé par Jacques Doublet, il retourne au Conseil d'État en octobre 1951. Il est nommé en 1953 Président d'une sous-section de la Section du Contentieux, puis Président adjoint en 1959, ce qui lui vaudra en 1962 d'affronter le Général de Gaulle à propos de l'exercice des pouvoirs spéciaux au titre de l'article 16 de la Constitution (arrêt Canal). Président de la Caisse nationale de Sécurité sociale, il constitue et préside la « Commission d'Étude des problèmes de la Vieillesse » qui aboutit en janvier 1962 au célèbre « Rapport Laroque ». En août 1964, il est enfin nommé Président de la Section Sociale du Conseil d'État, fonction qu'il exerce jusqu'à sa retraite en 1980.


Longtemps titulaire de la chaire de Droit social à l'Institut d'études politiques de Paris, il a formé des générations de fonctionnaires et de syndicalistes et a publié des mémoires : Au service de l'Homme et du Droit. Souvenirs et réflexions2.


Il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur par le décret du 13 juillet 19843.


Il était le grand-oncle de la comédienne et humoriste Michèle Laroque.


Hommage[modifier | modifier le code]
En 2006, la place Pierre-Laroque dans le 7e arrondissement de Paris prend son nom en hommage.


Pensée[modifier | modifier le code]
Pour Pierre Laroque, « chaque classe forme un groupe relativement clos ; le passage de l'une à l'autre, sans être impossible, est difficile »4. La distinction des classes a une base « très largement économique », découlant des rapports de travail. La structure sociale tend à être dominée par une différenciation entre « une classe capitaliste, propriétaire des moyens de production », et « une classe de salariés ou prolétaires »5. Les « conflits de classes » se situent soit dans le cadre « de la structure sociale existante », soit remettent « en cause cette organisation sociale ». Mais « la difficulté rencontrée par une classe à obtenir ce qu'elle recherche dans le cadre de la structure existante peut la conduire progressivement à remettre en cause cette structure. »6


Voir aussi[modifier | modifier le code]
Sources[modifier | modifier le code]
Les papiers personnels de Pierre Laroque sont conservés aux Archives nationales sous la cote 701AP7.
Notes et références[modifier | modifier le code]
↑ a et b Blanchard, Emmanuel (2004), La dissolution des Brigades nord-africaines de la Préfecture de police : la fin d’une police d’exception pour les Algériens de Paris (1944-1953) ? [archive], in Bulletin de l'IHTP, no 83, juin 2004, dossier « Répression, contrôle et encadrement dans le monde colonial au xxe siècle ».
↑ Association pour l'Étude de l'Histoire de la Sécurité sociale, Paris
↑ Décret du 13 juillet 1984 portant élévation à la dignité de grand-croix et de grand officier et promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur [archive]
↑ Pierre Laroque, Les Classes sociales, Que sais-je ? no 341, 1977, p. 3.
↑ Pierre Laroque, Les Classes sociales, Que sais-je ? no 341, 1977, p. 21.
↑ Pierre Laroque, Les Classes sociales, Que sais-je ? no 341, 1977, p. 37 et 38.
↑ Archives nationales [archive]
Liens externes[modifier | modifier le code]
Biographie de Pierre Laroque sur le site de la sécurité sociale (pdf)
Archives de l'Humanité - Décès d’un fondateur de Sécu, Pierre Laroque
Rapport Laroque sur le vieillissement
Portail des politiques sociales Portail des politiques sociales Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
Catégories : Haut fonctionnaire françaisJuriste françaisGrand-croix de la Légion d'honneurNaissance en novembre 1907Naissance dans le 16e arrondissement de ParisDécès en janvier 1997Enseignant à l'Institut d'études politiques de ParisMembre du Conseil d'État françaisDécès à ParisDécès à 89 ansRésistant françaisRésistant du mouvement Combat | [+]
Menu de navigation
Créer un compteSe connecterArticleDiscussionLireModifierModifier le codeHistorique


Rechercher
Lire
Accueil
Portails thématiques
Article au hasard
Contact
Contribuer
Débuter sur Wikipédia
Aide
Communauté
Modifications récentes
Faire un don
Imprimer / exporter
Créer un livre
Télécharger comme PDF
Version imprimable
Outils
Pages liées
Suivi des pages liées
Importer un fichier
Pages spéciales
Adresse de cette version
Information sur la page
Élément Wikidata
Citer cette page
Autres langues
English
Modifier les liens
Dernière modification de cette page le 16 juillet 2015 à 03:40.
Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par l

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Laroque

Harcelée pendant un reportage sur le harcèlement,femmes,violence,

29 Septembre 2015, 00:32am

Publié par hugo

SME ORDINAIRE
Harcelée pendant un reportage sur le harcèlement


lundi 28 septembre 2015 17:21 par Marina Fabre Laisser un commentaire

inShare
2 Download PDFJe m'abonne
Sarah Teale, journaliste à la BBC a été harcelée en plein direct. Ironie du sort : elle tournait justement un reportage sur le harcèlement de rue.


La scène s’est déroulée le jeudi 24 septembre à Nottingham. Sarah Teale, reporter pour la chaîne britannique BBC, tournait un reportage en écho à une conférence organisée par l’université locale sur le harcèlement des femmes.


Assise sur un muret, elle raconte face à la caméra : « Selon une étude en ligne, 95% des femmes disent avoir été harcelées et avoir déjà entendu des passants qui leur hurlaient des obscénités dans la rue. Un très grand nombre disent avoir aussi été touchées de manière inappropriée en public ».


Au moment de terminer sa phrase, un homme, bière à la main, visage flouté, lui crie apparemment des obscénités – les paroles ont été bipées par la chaîne – puisque Sarah Teale désigne l’homme du doigt et s’exclame « Oui, c’est exactement ça ».


Sur son compte Twitter la journaliste confirme : « Ironie – J’étais en train de dire que 95% des femmes sont victimes de harcèlement verbal et un homme me hurle des obscénités sexuelles ».




Sur le site de la BBC, Sarah Teale s’est dite « profondément choquée » par les propos tenus par le harceleur. « Ce n’est pas une plaisanterie, ce n’est pas drôle et personne ne devrait le supporter. »


Plusieurs internautes ont douté de la véracité de la situation. La journaliste a jugé ces allégations « absurdes » : « C’est évident que ma réaction n’était pas une mise en scène ». Rien de plus réel pour illustrer son reportage…


Voir la vidéo.





Tous les articles de la rubrique Sexisme ordinaire

inShare
2 Download PDFJe m'abonne
LAISSER UN COMMENTAIRE


Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

http://www.lesnouvellesnews.fr/une-journaliste-harcelee-pendant-un-reportage-sur-le-harcelement/

Marion Cotillard confond féminisme et sexisme,femmes,feminisme,sexisme,

29 Septembre 2015, 00:31am

Publié par hugo

CINÉMA, SEXISME ORDINAIRE
Marion Cotillard confond féminisme et sexisme


lundi 28 septembre 2015 19:15 par Marina Fabre Laisser un commentaire

inShare
3 Download PDFJe m'abonne
Capture d’écran 2015-09-28 à 19.06.34Interviewée par le magazine Porter, Marion Cotillard a estimé que le féminisme « sépare les hommes des femmes, particulièrement dans le monde du cinéma (…) Pour moi, il ne créé pas d’égalité, il créé la séparation ». Tout faux…


En pleine campagne promotionnelle pour le film Lady MacBeth, Marion Cotillard pose en une du magazine Porter, toute de Dior vêtue. Selon plusieurs journaux dont The Times – l’interview complète de l’actrice ne sera disponible que le 2 octobre – Marion Cotillard aurait confié qu’elle n’était pas féministe, que le féminisme « sépare les hommes des femmes, particulièrement dans le monde du cinéma ».


L’actrice, interviewée sur d’éventuels quotas de femmes dans l’industrie du cinéma, aurait répondu : « Réaliser des films n’est pas une question de genre. Nous devons nous battre pour les droits des femmes mais sans séparer les femmes des hommes (…) Les différences entre les sexes engendrent de la création et de l’amour mais le féminisme crée trop de séparations ».


Hum. Comment dire…


Mort_Cotillard





En réponse, le site britannique Metro rappelle à l’actrice ce qu’est réellement le féminisme : « Il s’agit de combattre le sexisme afin de réduire l’écart d’âge entre les acteurs et actrices. Il s’agit de donner aux réalisatrices les mêmes opportunités et moyens pour faire d’aussi gros blockblusters que les hommes. (…) Donc Marion, je pense que vous avez besoin d’un nouveau dictionnaire ».


En mai dernier Melissa Silverstein, fondatrice du site Women in Hollywood, constatait qu’en 11 ans seuls 9% des films en lice pour la Palme d’or avaient été réalisés par des femmes.





Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :


« La norme à Hollywood est d’exclure les femmes et les filles de l’écran »


Femmes au cinéma, petite place sur grand écran


Moins visibles sauf nues, au cinéma



Tous les articles de la rubrique Culture

inShare
3 Download PDFJe m'abonne
LAISSER UN COMMENTAIRE


Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

http://www.lesnouvellesnews.fr/marion-cotillard-confond-feminisme-et-sexisme/

Un numéro national pour améliorer l’accès à l’IVG,femmes,ivg,contraception,

29 Septembre 2015, 00:28am

Publié par hugo



Un numéro national pour améliorer l’accès à l’IVG


lundi 28 septembre 2015 13:47 par Juliette Sabatier Laisser un commentaire

inShare
2 Download PDFJe m'abonne
IVGMonCorpsMarisol Touraine annonce le lancement d’une plate-forme téléphonique pour renforcer l’information des femmes et leur autonomie. Le numéro, 0800 08 11 11 FREE, s’accompagne d’une campagne d’information.





« Mon corps m’appartient », « C’est ma vie, je choisis », « IVG c’est mon droit ». Les slogans de la nouvelle campagne du ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sont ouvertement volontaristes. Et c’est « en tant que ministre des Droits des femmes, mais aussi en tant que femme et féministe », que Marisol Touraine s’est dite déterminée « à promouvoir ce droit ».


Cette campagne est lancée lundi 28 septembre, journée mondiale pour le droit à l’avortement, en même temps qu’un numéro d’appel anonyme et gratuit, « Sexualités, contraception, IVG », le 0800 08 11 11 FREE (le lundi 9h-22h, du mardi au samedi 9h-20h). Une plate-forme gérée par le Planning familial, pour renforcer l’accès des femmes à l’interruption volontaire de grossesse – mais aussi à la contraception – par des informations personnalisées et non culpabilisantes. « Un outil indispensable pour réduire les inégalités et les difficultés d’accès à l’information », estime le Planning familial.


« Le temps de la pression, de la menace et de l’intimidation est révolu »


Ce numéro prend la suite de plate-formes téléphoniques régionales, inégalement réparties sur le territoire ; les répondant.e.s du Planning pourront orienter les femmes grâce à leur connaissance des structures de terrain. Il complète le site www.ivg.gouv.fr, qui vient d’être refondu et enrichi. Ce site a été mis en ligne il y a 2 ans pour contrer la présence envahissante des sites anti-avortement dans les moteurs de recherche.« Le temps de la pression, de la menace et de l’intimidation est révolu. Chaque femme dispose de son corps librement et doit le savoir », a lancé Marisol Touraine.


Cette annonce s’inscrit dans un programme national d’action, présenté en tout début d’année, qui comprend le remboursement à 100 % des IVG (et de l’ensemble du parcours), la suppression de la notion de détresse, la revalorisation de l’acte dans les établissements de santé, et le renforcement du délit d’entrave, déjà actés.


L’abrogation du délai de réflexion de 7 jours (voté à l’Assemblée et au Sénat mais toujours contesté par des sénateurs Les Républicains), la possibilité pour les sages-femmes de réaliser des IVG médicamenteuses et pour les centres de santé de pratiquer des IVG instrumentales, sont inscrites dans un projet de loi, qui n’a pas encore achevé son parcours législatif.


Message à porter


Un sondage Ifop, commandé par le ministère, indique que 88% des Français considèrent le droit à disposer de son corps comme fondamental, mais que les idées reçues perdurent : 44% pensent à tort qu’on ne peut avorter qu’à l’hôpital, un tiers qu’une mineure doit avoir une autorisation parentale. La baisse du nombre de centres d’orthogénie (on vous en parlait ici) n’est pas la seule entrave à l’accès à l’IVG. Le manque d’informations lisibles, immédiatement accessibles et neutres est responsable de retards dans la prise en charge, point crucial compte tenu des délais légaux.


Réaffirmer l’autonomie et la liberté de choix des femmes n’a rien d’obsolète. La campagne se déclinera dans les semaines qui viennent dans la presse. Et la ministre souhaite qu’elle devienne virale sur les réseaux sociaux, par le biais de décalcomanies qui permettent de se tatouer temporairement sur la peau les slogans, avant d’en envoyer la photo sur les réseaux sociaux, #IVGcestmondroit. Le hashtag faisait partie des principales tendances sur Twitter lundi 28 septembre. En espérant qu’il persiste au-delà de la mobilisation pour la journée mondiale de l’avortement.


Pour en savoir plus, consultez notre dossier IVG.


Le making-of de la campagne « Mon corps, mon choix, mon droit » – #IVGCESTMONDROIT :


Tous les articles de la rubrique Eco & Social

http://www.lesnouvellesnews.fr/numero-national-pour-ameliorer-acces-ivg/

http://www.lesnouvellesnews.fr/numero-national-pour-ameliorer-acces-ivg/

Aide auditive : les Français sous-équipés,sante,surdite,

29 Septembre 2015, 00:06am

Publié par hugo

ACCUEILSANTÉAIDE AUDITIVE : LES FRANÇAIS SOUS-ÉQUIPÉS
SANTÉ
PrécédentSuivant
Aide auditive : les Français sous-équipés
Publié à 11h32, le 28 septembre 2015, Modifié à 11h32, le 28 septembre 2015
Aide auditive : les Français sous-équipés
Même sans aller jusqu'à la surdité, les problèmes d'audition peuvent constituer un handicap pour la vie sociale et professionnelle. © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Europe1Par B.G. avec AFP
000
Un Français sur quatre en déficience auditive seulement s'équipe d'une audioprothèse. Les autres renoncent, principalement à cause du prix de ces appareils, plus de 2.000 euros.


Seule une personne sur quatre ayant une déficience auditive s'équipe d'une audioprothèse et les autres y renoncent notamment pour des raisons financières, cette dépense pouvant représenter plus de 2.000 euros, après remboursements, selon une étude publiée lundi par UFC-Que Choisir. Conséquence du vieillissement de la population et d'une baisse des barrières psychologiques à l'idée de porter un appareil auditif, les ventes d'audioprothèses ont plus que doublé depuis 2000, pour frôler les 600.000 en 2014, soit un marché de 927 millions d'euros, estime cette étude.
2.200 euros à débourser de sa poche. Mais sur les 6 millions de personnes souffrant de déficiences auditives pouvant justifier d'être appareillées, seules un quart (1,5 million) le sont. Car "des freins demeurent, qui sont d'abord d'ordre financier". Le prix moyen d'un appareil auditif est en effet de 1.550 euros par oreille et dans 80% des cas, les acheteurs ont besoin d'équiper les deux oreilles en même temps, soit une dépense de 3.100 euros. Compte tenu des remboursements très limités de l'assurance-maladie (120 euros par appareil) et des complémentaires santé, les consommateurs conservent une dépense à leur charge de 1.100 euros par oreille (2.200 euros pour les deux).
Un danger pour la vie sociale. L'étude estime que 2,1 millions de personnes renoncent à s'équiper en raison du prix, "au risque de s'isoler progressivement de leur entourage et de leur vie sociale". D'autres sont rebutées par des doutes sur l'efficacité de l'appareil, ou ont encore des réticences psychologiques à porter une audioprothèse.


Tous les articles sante
COMMENTEZ 000
IVG : comment lutter contre les idées reçues ? 63% des Français considèrent que la Sécu fonctionne...
par TaboolaContenus Sélectionnés
A DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

http://www.europe1.fr/sante/aide-auditive-les-francais-sous-equipes-2521185

Les audioprothèses, trop chères pour 2,1 millions de Français malentendants,sante,surdite,

28 Septembre 2015, 23:42pm

Publié par hugo

Les audioprothèses, trop chères pour 2,1 millions de Français malentendants
LE MONDE | 28.09.2015 à 11h01 • Mis à jour le 28.09.2015 à 12h45 |
Par François Béguin et Denis Cosnard
Abonnez vous à partir de 1 € Réagir ClasserPartager (1 505)Tweeter
image: http://s2.lemde.fr/image/2015/09/28/534x0/4775150_6_11e4_2015-09-28-72c9c3b-12963-96elvo_52cbd8fa04bd088fe5785baad932375e.png



Face aux prix trop élevés des prothèses auditives, 2,1 millions de Français malentendants renonceraient à s’équiper. Un chiffre choc avancé lundi 28 septembre par l’UFC-Que Choisir dans une étude consacrée au secteur des audioprothèses. Sur ce « marché verrouillé », un petit noyau de 3 100 professionnels bénéficient, selon l’association de consommateurs, d’une « rente de rareté non justifiée et non justifiable » qui leur permet de pratiquer des prix « dissuasifs ». Alain Bazot, le président de l’UFC, parle même d’une situation « problématique sur le plan économique et sanitaire » face à laquelle le ministère de la santé se montre d’une « passivité surprenante ».


LE PRIX MOYEN D’UN APPAREIL AUDITIF EST DE 1 550 EUROS. ET LA SÉCURITÉ SOCIALE NE REMBOURSE QUE 120 EUROS
Si l’UFC reconnaît qu’une partie du sous-équipement français s’explique par les réticences de certaines personnes malentendantes à admettre leur handicap, « le principal frein est financier ». Le prix moyen d’un appareil auditif est de 1 550 euros, soit 3 100 euros pour équiper les deux oreilles, comme c’est en général le cas. Or la Sécurité sociale ne rembourse que 120 euros par appareil, et les mutuelles environ 330 euros, ce qui laisse 1 100 euros à la charge des patients par appareil, soit 2 200 euros pour les deux oreilles. Un reste à charge « insupportable », selon Alain Bazot.


Lire : Appareils auditifs : les malentendants très mal remboursés


Pour défendre leurs tarifs, les audioprothésistes mettent en avant tous les services qui accompagnent la vente. S’ils facturent 1 550 euros un appareil acheté en moyenne 327 euros au fabricant, c’est qu’ils ne sont pas de simples commerçants. Entre la vente, la phase d’adaptation des premiers mois, et le suivi sur toute la durée de vie de l’appareil, le prix inclut facilement 10 heures de travail pour une audioprothèse, 15 heures lorsque les deux oreilles sont équipées. « Nous vendons aussi notre temps », résume Luis Godinho, le président de l’Unsaf, le syndicat des audioprothésistes, pour qui les tarifs pratiqués en France « ne sont pas plus élevés qu’ailleurs ». « Nous sommes même dans la moyenne basse européenne », dit-il, en rappelant que la profession a consenti des efforts financiers pour les bénéficiaires de la CMU.


Lire aussi : Le « papy-boom » suscite les convoitises


« Pénurie entretenue »


S’ils apportent d’indéniables prestations, rien ne justifie que les audioprothésistes pratiquent des prix aussi élevés, estime l’UFC, qui les met sur le compte de deux anomalies. La première est le salaire des audioprothésistes. En moyenne, il dépasse 6 000 euros bruts par mois, soit deux à trois fois ce que touchent des professions assez comparables comme les infirmiers ou les kinés. « C’est le résultat d’une pénurie savamment entretenue », avance l’UFC, qui juge qu’il faudrait 7 150 professionnels là où il n’y en a que 3 091 aujourd’hui.


Deuxième anomalie : les entreprises d’audioprothèses dégagent une marge nette avant impôts évaluée entre 15 % et 18 % des ventes. Un bénéfice plus que confortable. A titre de comparaison, la marge nette des opticiens est en moyenne de 10 %, relève l’UFC. Une étude du cabinet Xerfi réalisée en 2014 donnait cependant des chiffres moins exceptionnels, avec une marge d’exploitation un peu inférieure à 10 %.


Comment faire en sorte qu’une plus grande part des Français qui en ont besoin puisse être appareillée ? Chez les audioprothésistes, on plaide naturellement pour une meilleure prise en charge par l’Assurance-maladie et les mutuelles. « Le tarif de remboursement par la Sécu de 120 euros n’a pas été revalorisé depuis 1986 », regrette Luis Godinho. Le président de l’Unsaf rappelle qu’en Allemagne, « la prise en charge par la sécurité sociale est sept fois supérieure à celle en France ».


« Faire émerger la vérité des prix »


Alors que « les comptes sociaux sont en difficulté », l’UFC-Que Choisir préconise de faire d’abord baisser les salaires et les prix dans cette branche, notamment en mettant fin à la « pénurie » d’audioprothésistes, et en renforçant la concurrence. En juillet, un arrêté ministériel a introduit un numerus clausus pour les études qui mènent à cette profession : pas plus de 199 élèves par an. L’association réclame un relèvement rapide et durable de ce plafond. « Nous ne sommes pas dans un système de blocage, la progression du nombre d’audioprothésistes est parallèle à la progression du nombre de personnes appareillées », se défend Eric Bizaguet, le délégué général du collège national d’audioprothèse (CNA), la société savante de la profession.


Deuxième proposition de l’UFC : dissocier l’achat de l’appareillage et celui des prestations. La vente en un bloc se traduit par un prix de départ plus élevé, et le paiement par avance de prestations qui ne sont parfois pas effectuées, souligne l’association de consommateurs. La toute récente loi Macron a ouvert la voie à une telle dissociation. Encore faut-il que l’Assurance-maladie modifie ses règles de remboursement. « Cela permettrait de faire émerger la vérité des prix », plaide l’UFC. « Des gens se spécialiseront dans ce qu’il y a de plus rémunérateur, c’est-à-dire l’adaptation initiale plutôt que le suivi », prévient-on à l’Unsaf, où le rapport de l’UFC est globalement jugé « biaisé » et « à charge ».


L’UFC milite enfin pour davantage de transparence au sein de la filière. A éplucher les déclarations d’intérêts auxquelles sont désormais astreints les médecins, l’UFC a découvert que les fabricants et distributeurs d’audioprothèses octroient aux spécialistes ORL des cadeaux et autres avantages en nature non négligeables pour promouvoir leurs produits. Environ 1,5 million d’euros en 2014. Certains médecins reçoivent des milliers, voire des dizaines de milliers d’euros par an. « De quoi laisser planer le doute sur la parfaite loyauté des médecins vis-à-vis de leurs patients lorsqu’ils les orientent vers un audioprothésiste », estime l’étude.


image: http://s2.lemde.fr/image/2014/03/21/24x24/1100511629_4_e9c1_13954117964307-photo-dc-le-monde1_dc18faa19871ca012d97d10aaf96111b.png
Denis Cosnard
Journaliste au Monde Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter
image: http://s1.lemde.fr/image/2013/12/04/24x24/1100510507_4_78ea_13861425137676-photo-2_636cce9bd2f34e273604fd61f660bfc1.jpg
François Béguin
Journaliste au Monde Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter
Abonnez vous à partir de 1 € Réagir ClasserPartager (1 505)Tweeter

Ailleurs sur le webContenus sponsorisés par Outbrain
Santé
Création d’un numéro vert gratuit pour renseigner sur l’IVG
Six graphes qui racontent l’amélioration (relative) de l’état de la sécurité sociale
A Grigny, le centre de santé attendra
Édition abonnés Contenu exclusif
« On se demande si les particules fines n’ont pas des effets sur le foie et le cerveau »
Comprendre et guérir les maux du travail
Les médecins rétifs aux normes handicapés
Abonnez-vous à partir de 1 €

Ailleurs sur le webContenus sponsorisés par Outbrain

Sur les sites du groupe le Monde
La leçon de journalisme de Philippe Gildas à Maïtena Biraben - LE HUFFINGTON POST
Cette candidate aveugle de "The Voice Kids" a bouleversé les coachs - LE HUFFINGTON POST
Une petite feuille fait grandir le mystère du plateau tibétain - COURRIER INTERNATIONAL
210.000 euros en deux ans : les primes de Claude Guéant devant le tribunal - L'OBS
Deux Rembrandt sèment la zizanie entre la France et les Pays-Bas - L'OBS
Crédit mutuel : les dessous d'une enquête censurée - TÉLÉRAMA.FR
Et ailleurs
Contenus Sponsorisés par Outbrain


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/09/28/le-marche-verrouille-des-audioprotheses_4774942_1651302.html#XuIWtyLszSrsM5YO.99

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/09/28/le-marche-verrouille-des-audioprotheses_4774942_1651302.html#&utm_source=ExtensionFactory.com&utm_medium=extension&utm_content=newtab&utm_campaign=extension#liste_reactions

Contraception : le stérilet délaissé par les jeunes femmes,femmes,contraception,

28 Septembre 2015, 23:35pm

Publié par hugo

Contraception : le stérilet délaissé par les jeunes femmes
Contraception : le stérilet délaissé par les jeunes femmes25/09/2015
A l’occasion de la Journée mondiale de la contraception qui se tient ce samedi 26 septembre, le laboratoire médical Bayer HealthCare dévoile une étude sur la contraception des 20-29 ans. Il apparaît qu’elles sont très peu nombreuses à opter pour le stérilet…
La Journée mondiale de la contraception se déroule ce samedi 26 septembre. A cette occasion, le laboratoire médical Bayer HealthCare a réalisé une étude auprès de 500 jeunes femmes âgées de 20 à 29 ans. Le but : les sensibiliser aux différents moyens de contraception, mais aussi sur l’importance de décider, en concertation avec leur médecin, à la méthode contraceptive qui leur convient le mieux.
Les résultats de cette recherche montrent que les femmes parlent assez librement de sexualité et de contraception avec leur gynécologue. En effet, 65 % des Françaises affirment être à l’aise pour parler de contraception avec leur médecin. Néanmoins, 12 % déclarent préférer en discuter avec un médecin femme. L’étude dévoile également qu’en France, le dispositif intra-utérin (DIU) n’est utilisé que par 5 % des jeunes femmes. Et pour cause, le corps médical propose rarement ce moyen de contraception aux plus jeunes. Près de 80 % des participantes ne se sont jamais vu proposer une méthode de contraception de longue durée par leur gynécologue. Or, 43 % optent pour le stérilet dès qu’on leur propose. « Près de la moitié des patientes sont prêtes à sauter le pas et à utiliser cette contraception longue durée pour avoir une plus grande assurance d’un mode de contraception qui peut s’oublier tout en étant efficace », précise le Dr Carole Maître, gynécologue et conseiller scientifique Bayer HealthCare. « Celles qui refusent sont très attachées au fait de contrôler leur contraception. (…) Or « dès que le DIU est retiré, la femme retrouve sa fertilité », ajoute le docteur.
Il faut dire que de nombreuses idées reçues persistent autour du DIU, parmi les plus fréquentes : une pose douloureuse, une gêne au cours des rapports sexuels ou encore des douleurs pelviennes. Bien souvent, ce sont les amis (24 %) ou encore les parents (17%) qui transmettent ces préjugés. Mais, les soignants aussi ! En effet, 17 % des 20-29 ans ont entendu de telles idées de la part de leur médecin. Selon le Dr Carole Maître, le corps médical « doit-être amené, par une formation continue, à prendre connaissance de toutes les recommandations actuelles ».
Source : Bayer
Auteur : Elodie-Elsy Moreau commentaires
A découvrir en vidéo :
L'actualité santé en vidéo : Ménopause: risques des traitements hormonaux


Ménopause: risques des traitements hormonauxvidéo en cours
Santé Bien-être : Calmer les douleurs des...Santé Bien-être : Calmer les douleurs des règles
Rémission d’un jeune fille infectée par le...Rémission d’un jeune fille infectée par le virus du sida
Une app pour aider le milieux médicaux à mieux...Une app pour aider le milieux médicaux à mieux cerner les prématurés
Cancer de la peau: tout le monde est concerné Cancer de la peau: tout le monde est concerné
Journée mondiale de l’asthme: 4 millions de...Journée mondiale de l’asthme: 4 millions de Français concernés
Plus d'actus25/09/2015 Leighton Meester est maman !25/09/2015 Beatriz Luengo : les premières photos de son fils
Commentaires

http://www.parents.fr/Actualites/Contraception-le-sterilet-delaisse-par-les-jeunes-femmes-2183833

Les sages-femmes pourront désormais réaliser des IVG médicamenteuses,femmes,ivg,sante,

28 Septembre 2015, 21:59pm

Publié par hugo

MYTF1News > Société > Notre société > Les sages-femmes pourront désormais réaliser des IVG médicamenteuses
Les sages-femmes pourront désormais réaliser des IVG médicamenteuses


le 28 septembre 2015 à 22h35 , mis à jour le 28 septembre 2015 à 22h37.
TEMPS DE LECTURE
3min
IVG contraception
Crédits : TF1/LCI


Partager l'article
A lire aussi
IVG : l'Etat lance un numéro vert gratuit pour informer les femmes "de manière objective"
IVG : l'Etat lance un numéro vert gratuit pour informer les femmes "de manière objective"


sage-femme ,avortement
NOTRE SOCIÉTÉ
Un amendement initialement retiré puis finalement rétabli dans la loi Santé va donner le droit aux sages-femmes de pratiquer des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses.
Les sages-femmes pourront pratiquer des interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses, le Sénat ayant approuvé lundi, après l'Assembléee, l'article du projet de loi santé l'autorisant. La commission des Affaires sociales du Sénat avait supprimé cet article, mais les sénateurs, par un vote à main levée, l'ont rétabli en adoptant un amendement de Catherine Génisson (PS).


La ministre de la Santé Marisol Touraine a défendu cette mesure comme "une réponse de proximité parmi d'autres pour les femmes qui souhaitent avorter". "Les sages-femmes sont compétentes en la matière et constituent un véritable maillage territorial permettant un meilleur accès à l'IVG", a renchéri Jean-Claude Ruquier (RDSE, à majorité PRG).


"Chaque année 6.000 femmes sont contraintes de se rendre à l'étranger car elles ne parviennent pas à trouver de solutions à proximité dans les délais légaux", a plaidé de son côté Fabienne Keller (Les Républicains, LR). "Permettre aux sages-femmes de pratiquer l'IVG médicamenteuse permettra ainsi d'améliorer l'accès des femmes à ce type d'IVG en France, à proximité de chez elles", a-t-elle ajouté. A l'Assemblée, les députés UMP, devenus depuis LR, avaient déposé des amendements de suppression de cet article, afin que l'IVG reste du ressort des médecins L'article prévoit aussi de permettre aux sages-femmes de participer plus largement à la politique vaccinale.


VIDEO. Un numéro vert lancé pour informer sur le droit à l'IVG




Un drapeau nazi flottant sur la préfecture des Alpes-Maritimes FAITS DIVERS Mais pourquoi un drapeau nazi a flotté sur la préfecture à Nice ?


A voir aussi
Sept à huit du 27 septembre 2015 Replay : Sept à huit du 27 septembre 2015Play Video
Sept à huit du 27 septembre 2015 Replay : Sept à huit du 27 septembre 2015
New York : un avion percute une clôture avant le décollage
Le SDF qui s'est fait arracher son chien témoigne : "Tout ce que je veux, c'est…
Voici ce qu'il se passe vraiment lors d'une tempête de poussière sur Mars
Volkswagen : comment une ONG américaine a débusqué la tricherie
Recommandé par
Commenter cet article


Ecrire votre commentaire ici ...
Poster votre commentaire
Les dernières infos
Morano et la France "pays de race blanche" : les réseaux sociaux s'emballent
POLITIQUE
Hier à 23h04 - Morano et la France "pays de race blanche" : les réseaux sociaux s'emballent


Invitée de l’émission "On n’est pas couché" sur France 2 samedi soir, Nadine Morano a proclamé que la France était un "pays de race blanche". Sur les réseaux sociaux, les internautes se sont insurgés contre cette sortie de l'ancienne ministre.
Morano et la France "pays de race blanche" : une tête de liste Les Républicains parle de "faute morale" POLITIQUE - HIER À 22H56
Morano et la France "pays de race blanche" : une tête de liste Les Républicains parle de "faute mora
"Le libéralisme est de gauche" pour Macron : l'appel du pied d'une tête de liste Les Républicains POLITIQUE - HIER À 22H52
"Le libéralisme est de gauche" pour Macron : l'appel du pied d'une tête de liste Les Républicains
IVG contraception SOCIÉTÉ - HIER À 22H35
Les sages-femmes pourront désormais réaliser des IVG médicamenteuses
Crise en Ukraine : "Poutine va régler l'affaire directement" avec Obama MONDE - HIER À 22H15
Crise en Ukraine : "Poutine va régler l'affaire directement" avec Obama
Image d'illustration. HIGH-TECH - HIER À 22H14
Facebook à nouveau inaccessible pour une partie du monde lundi soir
avion asthme MONDE - HIER À 22H10
En plein vol, il sauve un enfant victime d'une crise d'asthme... avec une bouteille en plastique
Dismaland déménage à Calais pour la bonne cause

http://lci.tf1.fr/france/societe/les-sages-femmes-pourront-desormais-realiser-des-ivg-medicamenteuses-8663075.html

Femmes invisibles, survivre dans la rue : le documentaire qui nous ouvre les yeux,femmes,violence,solitude,

28 Septembre 2015, 21:17pm

Publié par hugo

Journal des Femmes Loisirs TV
Femmes invisibles, survivre dans la rue : le documentaire qui nous ouvre les yeux
Fiona Ipert, Mis à jour le 28/09/15 12:14
JournalDesFemmes.com
Partager sur Facebook Twitter Pinterest
Femmes invisibles, survivre dans la rue : le documentaire qui nous ouvre les yeux
VOIR AUSSI


Femmes invisibles, survivre dans la rue : bande-annonce coup de poing
Le plateau télé de la rédac’ : Jeanne d’Arc s’invite sur France 2
Audiences TV : France 2 en tête avec "Alex Hugo" suivie de près par "Blacklist" sur TF1
Cette semaine, s'il n'y a qu'un documentaire à regarder, c'est celui-là. "Femmes invisibles, survivre dans la rue", diffusé mardi 29 septembre dans "Le Monde en Face" sur France 5, pointe la caméra sur celles qui n'ont pas de toit. Edifiant.


Elles s'appellent Barbara, Martine, Myriam ou Katia. Elles sont femmes, mais parce qu'elles vivent dans la rue, leur genre est un danger. Confrontées à d'autres problématiques que les hommes dans la même situation, les sans-abri au féminin sont trop souvent ignorées. C'est pour cela que la journaliste Claire Lajeunie a décidé de pointer sa caméra sur elles. Pendant plusieurs mois, elle a arpenté Paris à la rencontre de celles que la vie a mises à la porte. Dans Femmes invisibles, survivre dans la rue, elle fait le portrait de ces mères/jeunes filles que tout le monde prétend ne pas voir.
Le documentaire les suit au quotidien, entre dans leur routine, rapporte leur histoire personnelle. La réalité nous rattrape, nous frappe. Elles sont comme nous, à la différence près qu'un accident de la vie les a catapultées en marge de la société. Pour éviter les dangers, elles s'effacent, prétendent parfois être des hommes. En peu de temps, ce programme télé indispensable aborde la problématique de vivre dans la rue en tant que femme. Pour faire le tour de la question, le documentaire sera suivi par un débat animé par Marina Carrère d'Encausse. A regarder et à méditer.


Femmes invisibles, survivre dans la rue, à 20h40 mardi 29 septembre dans Le Monde en Face sur France 5.


Voir aussi :


Femmes invisibles, survivre dans la rue : bande-annonce coup de poing
Le documentaire "Femmes invisibles, survivre dans la rue", diffusé le mardi 29 septembre dans Le Monde en Face sur France 5, s'intéresse à ces SDF au féminin qui se fondent dans la masse pour éviter les dangers, comme le montre cette bande-annonce saisissante.


Femmes SDF : les appels au 115 explosent
Le nombre de femmes sollicitant l'aide du SAMU social a augmenté de 11% en janvier 2014.



Partager sur Facebook Twitter Pinterest
NEWSLETTERS
Exemple de newsletter
Vous aimez nos articles ?
Recevez-les en premier !


Entrez votre email
OK


PROGRAMME TÉLÉ


Femmes invisibles, survivre dans la rue : le documentaire qui nous ouvre les...
Cali, l'amour et les femmes - Cali
La sélection télé de la rédac' : le documentaire "Sex Addicts" sur France 5
Les femmes exposent leur intimité et la toilette s'installe au musée...
Femmes d'exception : un coffret DVD pour mettre des personnalités françaises...
Boomerang : ces bestsellers adaptés au cinéma
Voir aussi : Programme télé

http://www.journaldesfemmes.com/loisirs/tv/1404261-femmes-invisibles-survivre-dans-la-rue/