Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Selon l’OCDE, la France est l’un des pays où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire,france,OCDE,milieux sociale

31 Janvier 2017, 22:41pm

Publié par hugo

Selon l’OCDE, la France est l’un des pays où le milieu social influe le plus sur le niveau scolaire

26 janvier 2017 - La France est l’un des pays de l’OCDE où le milieu social influence le plus les compétences scolaires des élèves de 15 ans en mathématiques, comme en sciences.

Pour étudier l’influence du milieu social sur les compétences des élèves, l’OCDE a construit dans son enquête dite « Pisa » un indice global, qui rassemble les niveaux de vie et de diplôme des parents ainsi que leur profession. Les jeunes Français de 15 ans ont obtenu un score de 495 lors de l’évaluation en sciences en 2015 (la moyenne OCDE était de 493). Une hausse d’une unité de l’indice du milieu social en France aurait pour effet d’élever le score de 57 points [1]. En Espagne, la même opération augmente le score de 27 points. Lors de la précédente enquête, réalisée en 2012, l’effet était le même pour les mathématiques. Dans les deux cas, la France apparaît comme le pays où le milieu social influence le plus les compétences scolaires dans ces domaines. En comparaison, l’augmentation est d’une quarantaine de points en Allemagne et au Royaume-Uni, d’une trentaine en Espagne et en Italie.

Ces données sont très médiatisées, il faut pourtant les considérer avec une très grande précaution, ce qui est rarement le cas. On mesure des compétences très spécifiques et non l’ensemble du niveau scolaire, alors que chaque pays n’a pas les mêmes programmes. A l’âge de 15 ans, les jeunes sont engagés dans des parcours très différents. On ne mesure pas le niveau de maîtrise de la langue nationale et des langues étrangères, de l’histoire-géographie, d’éducation physique, en arts, des sciences économiques et sociales, etc. Quant à l’indice « socio-économique » de l’OCDE, il s’agit d’une construction ultra-complexe, savant mélange qui va du niveau de diplôme des parents (déclaré par l’élève) au confort sanitaire. Il ne tient pas compte du niveau des inégalités du pays lui-même.

Il n’en demeure pas moins que les enquêtes de l’OCDE se suivent et indiquent toutes un résultat similaire : la France appartient au club des pays où les inégalités sociales exercent une grande influence sur le parcours scolaire des enfants. L’école « n’augmente pas » les inégalités comme cela a pu être indiqué et si les données de Pisa ne permettent pas à elles seules de conclure que notre pays serait le « champion du monde » des inégalités, la situation n’est pas bonne.

Cette mauvaise position peut s’expliquer par un grand nombre de facteurs. L’apprentissage de la lecture est précoce en France, à un moment où les inégalités dans la maîtrise du vocabulaire sont grandes. Les programmes valorisent la culture académique et la maîtrise d’un savoir mathématique théorique. L’expérience a peu de place. Les évaluations à répétition dévalorisent et contribuent à l’échec des plus faibles, qui reçoivent peu d’encouragements. Les compétences demandées aux enfants sont mal explicitées par les enseignants, ce qui pénalise les milieux populaires.


Graphe plein écranGraphe plein écran       Plus de donnéesPlus de données 
Augmentation du score à l'évaluation Pisa lié à une unité de statut socio-économique (varie entre -1 et +1). Le statut socio-économique est un indice qui mélange la profession des parents, leur niveau de diplôme et leur niveau de vie. Elèves de 15 ans. 
Ce graphique mesure l’impact du statut socio-économique des familles sur le score des enfants. L’OCDE a construit un indice global à partir du niveau de vie, de diplôme des parents et de leur profession. Ensuite, l’organisme mesure de combien varie ce score quand cet indice augmente d’une unité (il peut varier entre -1 et +1). Il s’agit des élèves de 15 ans.
Photo / © morane - Fotolia

Notes

[1] Il s’agit d’une opération théorique : on observe « ce qui se passerait si » l’indice de milieu social était supérieur d’un point.

Date de rédaction le 22 février 2011

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=975&id_rubrique=200&id_groupe=10&id_mot=83

Pour protester contre Donald Trump, cette élue américaine porte un "Pussy Hat" en pleine commission,femmes,feminisme,

31 Janvier 2017, 22:34pm

Publié par hugo

Pour protester contre Donald Trump, cette élue américaine porte un "Pussy Hat" en pleine commission
Sarah Eckhardt est une démocrate, juge dans un comté du Texas. Elle a décidé de militer contre Donald Trump durant ses commissions législatives.
 30/01/2017 16:32 CET | Actualisé 30/01/2017 16:38 CET

Alexis Annaix Alexis Annaix est le chef du service vidéo du HuffPost France.

INSOLITE - À Austin au Texas, Donald Trump peut compter sur une adversaire farouche, la démocrate Sarah Eckhardt. Elle préside la "commissioners' court" du comté de Travis (une commission qui a un pouvoir législatif sur la localité) et a décidé de porter un "pussy hat", mardi 24 janvier, comme le montre notre vidéo au-dessus de l'article.

Le "pussy hat" est ce bonnet en forme d'oreilles de chat, en signe de protestation contre le sexisme de Donald Trump (et faisant référence à sa phrase désormais tristement célèbre "Grab them by the pussy" - "Tu peux les attraper par la chatte" qu'il avait prononcée en parlant des femmes).

Lancée à l'occasion de la Women's March du 21 janvier, cette initiative a été suivie par des milliers de personnes ce jour-là... Et continue encore, comme le prouve Sarah Eckhardt. Mais une élue a-t-elle le droit de porter un "symbole politique"? C'est la question que s'est posée la chaîne locale KVUE, qui, après enquête, a conclu que oui: porter un "pussy hat" en commission est légal.

Lire aussi :

• Le tweet très sérieux (et très partagé) de Kim Kardashian contre le décret de Trump

• Ashton Kutcher, après le décret de Trump, rappelle que sa femme était une réfugiée

• L'ACLU, cette association dont vous allez beaucoup entendre parler sous Trump

• Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

• Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

• Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/30/pour-protester-contre-donald-trump-cette-elue-americaine-porte/

L’exercice du « mandat au féminin » sous les projecteurs,femmes,politiques,parités;

31 Janvier 2017, 22:30pm

Publié par hugo

L’exercice du « mandat au féminin » sous les projecteurs
par Aurélien Hélias
JNFE2015cClemence_Herout-M308 © EluesLocales
Les 4 et 5 novembre auront lieu à Paris les Journées nationales des femmes élues sous le haut patronage du chef de l’Etat et en partenariat avec Le Courrier des maires. L’occasion pour l’association EluesLocales de mettre en lumière les spécificités d’un « mandat au féminin ». Mais aussi de susciter l’échange entre élues sur des défis rencontrés… par l’ensemble de la classe politique locale.

 

Une seule femme parmi les sept candidats de la primaire de la droite pour l’élection présidentielle, la France à la 60e place du classement international de la parité à l’Assemblée nationale, seulement 8% de présidentes d’intercommunalité et 16% de femmes maires… plus que jamais, la nécessité de favoriser l’engagement des femmes dans la vie politique, nationale comme locale, se fait jour à l’examen des très mauvais résultats de la France en matière de parité dans les mandats politiques.

C’est justement le sens de l’action de l’association EluesLocales qui organise les 4 et 5 novembre les Journées nationales des femmes élues.

« Savoir se préserver en politique »
« Un programme pédagogique riche, dédié à l’exercice du mandat au féminin », avance l’association. Sont ainsi prévus des retours d’expériences de femmes politiques de divers horizons : Assita Kanko, élue belge, Marieme Baba Sy, députée Mauritanienne et Najia Ben Abdelhafidh, parlementaire tunisienne témoigneront ainsi de leurs parcours autour de Réjane Sénac, chercheuse à Sciences Po.

Autre temps d’échange dédié au « mandat au féminin » : la conférence « Savoir se préserver en politique », un principe nécessaire au bon exercice du mandat, « sans s’essouffler avant la fin », selon l’association d’élues.

La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, est également attendue le 5 novembre pour une intervention sur la place des femmes en politique.

Le ministre de l’Intérieur, qui a autorité sur la direction générale des collectivités locales, Bernard Cazeneuve, et la secrétaire d’Etat aux Collectivités territoriales, Estelle Grelier, qui a plusieurs fois témoigné du machisme dans la vie politique française, doivent également intervenir. 

Des expertes sur les défis de tout élu local
Reste que l’association d’élues ne souhaite pas se cantonner à des sujets exclusivement liés à la parité dans les mandats politiques ou aux spécificités des parcours politiques des élues.

D’où une série d’ateliers et de conférences qui portent sur les défis et les problématiques qui sont ceux de tout élu local : respect du principe de laïcité, bonne application de la réforme territoriale, statut de l’élu, droits de l’opposition, dialogue avec les agents territoriaux, clés pour présenter son bilan de mi-mandat, pratiques de démocratie participative… avec bien sûr des expertes, lesquelles n’ont rien à envier à leurs homologues masculins qui trustent bien plus souvent les plateaux des chaines de télévisions d’info en continu. 

Références

Journées nationales des femmes élues
Association EluesLocales

http://www.courrierdesmaires.fr/64711/lexercice-du-mandat-au-feminin-sous-les-projecteurs/

Les femmes élues publient un livre blanc dépassant la seule question de la parité,femmes, parités,politiques

31 Janvier 2017, 22:28pm

Publié par hugo

EGALITÉ FEMMES-HOMMES 07/11/2016
Les femmes élues publient un livre blanc dépassant la seule question de la parité
par Hugo Soutra
Marche exploratoire des femmes dans le quartier du Nouveau Mons © Ville de Mons-en-Baroeul
Les Journées nationales des femmes élues, organisées les 4 et 5 novembre à Paris, ont été l’occasion pour l’association organisatrice, Elues Locales, de diffuser un livre blanc des Territoires visionnaires. Objectif : garantir l’égalité femmes-hommes dans l’espace public. Mais pas seulement.

Les participants aux Journées nationales des femmes élues ne sont pas repartis les mains vides. Un livre blanc, qui se veut être un recueil présentant une quarantaine de « propositions clé-en-main sur des sujets souvent mis de côté », leur a été distribué par l’association Elues Locales, qui constate que « les femmes sont les grandes oubliées de la modernisation des villes ! »

C’est pourquoi cette association propose d’introduire le « gender budgeting » en France, un concept déjà utilisé au sein de l’administration suédoise pour évaluer toutes les formes de dépenses et de recettes publiques selon une perspective genrée. De quoi prouver, par exemple, que « l’immense majorité des budgets de loisirs est allouée à des espaces publics qui sont fréquentés de fait par des garçons : city-stades, skate-parks, etc » accuse les élues.

Vive le « gender management » pour une parité réelle
Elues Locales propose également de systématiser le « gender management », préconisé par l’Union européenne, obligatoire au sein de l’administration fédérale belge mais également appliqué à Vienne (Autriche). Kézaco ? L’idée est simple. Si l’on parvient à organiser une meilleure représentativité des femmes dans les organes de décisions-clés, notamment dans les métiers qui font la ville jusqu’ici très masculinisés, cela facilitera la mise en place de politiques publiques prenant en compte l’égalité femmes-hommes.

Un pari dont l’issue ne fait aucun doute, pour Sylvane Verdonck, bien consciente néanmoins que le chemin s’annonce complexe. « Souvent là pour être la caution morale ou le quota obligatoire, quasi-jamais présente aux fonctions exclues de la parité forcée (vice-présidence, premier adjoint, maire), les femmes sont le plus souvent cantonnées aux délégations qui tournent autour de thèmes relatifs au cadre familial ou ayant trait à leur fibre sensible» regrette la conseillère métropolitaine à la Métropole européenne de Lille. Et pour cause, il s’agit plus souvent de tâches liées à la petite enfance, la parentalité, l’action sociale ou la culture, que du développement économique ou des finances publiques.

A travers l’exemple des marches exploratoires mises en place à Lille, Bordeaux ou encore Amiens, Elues Locales rappelle, par ailleurs, la nécessité de garantir l’égalité femmes-hommes dans l’espace public. En effet, le sentiment d’insécurité ressenti par les femmes dans certaines zones de sa ville «  a une incidence profonde sur l’appropriation des espaces publics, la mobilité et l’autonomie des femmes, quels que soient leur âge et leur catégorie sociale » explique l’association.

Répondre à « l’affaiblissement de l’implication citoyenne »
Le livre blanc d’Elues Locales ne se limite pas néanmoins à des initiatives prises en matière de genre ou de parité. Il évoque également la mise en place de la réforme territoriale, le développement local, la prise de conscience environnementale, l’auto-partage, les éco-quartiers, les crèches intergénérationnelles et tout un tas d’autres projets qui « aident à améliorer la vie des citoyens et créent un lien entre élus et citoyens. »

« Nous encourageons tous les élus et toutes les collectivités à s’emparer de ce Livre Blanc et à appliquer les meilleures pratiques politiques locales que nous y recensons sans plus attendre ! » enjoint Julie Mouzon.

Bien sûr qu’il demeure nécessaire de faire émerger une nouvelle génération de décideuses, en entreprise comme en politique. Mais la présidente et fondatrice d’Elues Locales sait aussi que la première des priorités de tout décideur, consiste aujourd’hui à « répondre d’urgence à l’affaiblissement de l’implication citoyenne dans la vie politique locale. »

Références

Lien vers le Livre Blanc de l'association Elues Locales : "Territoires innovants"

Les femmes élues publient un livre blanc dépassant la seule question de la parité
http://www.courrierdesmaires.fr/65599/les-femmes-elues-publient-un-livre-blanc-depassant-la-simple-question-de-la-parite/#

Audrey Pulvar : “Le féminisme n’est pas un combat de bonnes femmes”,femmes,feminisme,

31 Janvier 2017, 17:53pm

Publié par hugo

Audrey Pulvar : “Le féminisme n’est pas un combat de bonnes femmes”
Par Justin Boche 
Imprimer l'article  Agrandir la taille du texte  Diminuer la taille du texte
Publié le 30/01/2017  à 10:28
Réagissez
À Lyon il y a quelques jours pour promouvoir son livre La Femme, la journaliste Audrey Pulvar était l’invitée de L’Autre Direct.

Audrey Pulvar dans l’émission L’Autre Direct – janvier 2017 © Tim Douet
© Tim Douet
Audrey Pulvar.
La journaliste Audrey Pulvar était en dédicace à Lyon il y a quelques jours pour La Femme, un ouvrage qui traite de la représentation de la femme dans l'art à travers les siècles et les genres (peinture, photographie, sculpture). "Ce qui m'a frappée, c'est de voir comment la représentation de la femme a évolué en même temps que l'art. Parfois, l'art est en avance sur la société et inversement, parce que l'un se nourrit de l’autre", explique-t-elle.
“Le féminisme est un combat permanent”
Son livre offre selon elle "une vision féministe de l’art". "Le féminisme est un combat permanent, poursuit Audrey Pulvar. C'est un combat dans lequel, quand on n'avance pas, on ne stagne pas mais on recule, parce que les forces conservatrices sont très fortes. On ne peut pas se dire que les combats féministes sont gagnés parce que l'on vit dans un pays développé, libre, etc. C'est un combat permanent et quotidien."
Un combat qui n'a pas de sexe, conclut Audrey Pulvar : "Les combats féministes ne sont pas des combats de femmes ou des histoires de bonnes femmes. C'est une question de modèle de société."

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/L-autre-direct/Audrey-Pulvar-Le-feminisme-n-est-pas-un-combat-de-bonnes-femmes

Ton Christ est juif,anti racisme

31 Janvier 2017, 03:30am

Publié par hugo

  TON CHRIST EST JUIF, TA PIZZA EST ITALIENNE, TON CAFÉ EST BRÉSILIEN, TA VOITURE EST JAPONAISE, TON ÉCRITURE EST LATINE, TES VACANCES SONT TURQUES, TES CHIFFRES SONT ARABES ET... TU REPROCHES À TON VOISIN D'ÊTRE ÉTRANGER !
“Ton christ est juif, ta pizza est italienne, ton café est brésilien, ta voiture est japonaise, ton écriture est latine, tes vacances sont turques, tes chiffres sont arabes et... tu reproches à ton voisin d'être étranger !”
Julos Beaucarne De Julos Beaucarne 
Vos avis (34) : Ajouter à mon citabook ›

Tout sur cet auteurL'AUTEUR

http://evene.lefigaro.fr/citation/christ-juif-pizza-italienne-cafe-bresilien-voiture-japonaise-ec-19962.php

Violenter femmes et enfants ne vaut plus qu'une amende en Russie,femmes,violences,

31 Janvier 2017, 02:45am

Publié par hugo

Violenter femmes et enfants ne vaut plus qu'une amende en Russie
Article mis à jour le 27/01/17 13:45
Partager sur
Battre sa femme ? S'en prendre à son enfant ? Il n'en coûtera pas plus qu'une simple amende aux auteurs de violences domestiques en Russie, depuis que les députés les ont requalifiées en infraction.

 © loganban / 123RF
385 voix contre 2. Les membres de la Douma ont voté avec une large majorité pour la requalification des violences domestiques en tant qu'infractions et non plus comme des délits pénaux en Russie. Au pays de Vladimir Poutine, battre sa femme ou son enfant sera désormais puni d'une amende maximum et non plus de 2 ans d'emprisonnement. Comme si cela ne suffisait pas à leur malheur, les victimes ne pourront faire appel à la justice et déposer plainte dans le seul cas où les maltraitances subies auront lieu plus d'une fois par an (!).

Dans un article détaillé sur le sujet, Le Monde précise que le texte initial, modifié entre temps et adopté en seconde lecture, évoquait la "préservation des valeurs traditionnelles familiales" dans un souci de s'éloigner des "valeurs occidentales".
Un coup de grâce porté aux violences conjugales alors qu'en ex-Union soviétique, 10 000 femmes par an meurent sous les coups de leur compagnon. Par comparaison, en France, 118 femmes et 35 mineurs meurent des suites de violences domestiques chaque année, Des chiffres déjà insupportables, alors que la loi prévoit jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende, pouvant aller jusqu'à 10 ans et 150 000 euros en cas de violences habituelles. 

Voir aussi :

Polémique : un tuto de maquillage pour femmes battues au Maroc

La chaîne marocaine 2M a choqué en diffusant des conseils maquillage pour camoufler les hématomes des femmes victimes de violences conjugales.
 

Fiona Ipert
JournalDesFemmes.com
Partager sur
DERNIÈRES NEWS
Délit d'entrave à l'IVG : un combat gagné ?
Le sexisme, générateur de "bad buzz" en puissance en 2016
Violenter femmes et enfants ne vaut plus qu'une amende en Russie
Voir toutes les news

http://www.journaldesfemmes.com/societe/actu/1739120-violences-conjugales-amende-russie/

Le sexisme, générateur de "bad buzz" en puissance en 2016,femmes,sexisme,

30 Janvier 2017, 23:45pm

Publié par hugo

Société Dans l'actu
Le sexisme, générateur de "bad buzz" en puissance en 2016
Article mis à jour le 27/01/17 17:36
Partager sur
Les comportements sexistes ont généré le plus de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux en 2016 que l'année passée. C'est le constat du cabinet de veille médiatique Visibrain, publié dans son rapport annuel.

 © IBO SIPA
Entre un chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste qui embrasse la poitrine d'une actrice sans son consentement et la sélection entièrement masculine du festival de la bande dessinée d'Angoulême, les polémiques autour du sexisme sont toujours d'actualité. D'après une étude conduite par Nicolas Vanderbiest de l'Université Catholique de Louvain en Belgique pour la plateforme de veille médiatique Visibrain, les discriminations à l'encontre des femmes seraient la cause principale des "bad buzz" dans 20% des cas en 2016, contre 12 % en 2015. 

Selon l'expert belge, les médias seraient le secteur le plus touché par cette vague de critiques, ce qui n'a pas évolué depuis 2015. On se rappelle notamment de la chaîne d'information iTELE qui a été secouée par la grève et le départ des trois quarts de ses journalistes suite à l'affaire Morandini. La chaîne avait confirmé l'embauche de l'animateur alors que celui-ci était mis en examen pour corruption de mineurs aggravée.

Les crises graves (longues ou ayant un impact global sur le fonctionnement d'une marque) a augmenté selon le site de l'étude, passant de  4% en 2015, à 7% en 2016.
Bien qu'elle soit la preuve d'une prise de conscience du public face au sexisme dans les médias, cette analyse fait écho aux inquiétudes et aux indignations des femmes en France et dans le monde, pour qui les mouvements féministes se mobilisent toujours.

L'année 2016 a été marquée par la révélation d'actes sexistes. Cyril Hanouna a été notamment averti plusieurs fois par le CSA pour le traitement controversé qu'il réservait à ses chroniqueuses ; Capucine Anav et Enora Malagré. Cette dernière a récemment évoqué  sa rencontre avec l'animateur, qu'elle décrit comme "un artiste incompris", lors de son entretien d'embauche (à base de pénis posé sur l'épaule d'une secrétaire). L'étude de Nicolas Vanderbiest est téléchargeable par ici. 

Voir aussi :

Consentement : touche pas à mon corps

Le baiser non consenti de Jean-Michel Maire sur la poitrine d'une jeune femme dans l'émission "Les 35 heures de Baba" sur C8 a provoqué une cascade de réactions, indignées comme complices. Cette agression remet sous les projecteurs la question du consentement et de la parole des femmes, trop souvent ignorés.

Violences faites aux femmes : notre abécédaire féministe contre les amalgames

Le mot "féminisme" reste tabou alors qu'il se définit par "l'ensemble des mouvements et idées qui visent à atteindre l'égalité entre les sexes". Rien de bien méchant. Afin de mettre les choses au clair, voici les vingt-six lettres de l'alphabet transformées en mots et concepts à mettre dans toutes les bouches pour une société moins sexiste.

http://www.journaldesfemmes.com/societe/actu/1738436-sexisme-bad-buzz-2016/

"Il est désormais interdit d'éjaculer hors procréation aux USA": La loi de Trump tournée en dérision par l'association 52,femmes,politiques,

30 Janvier 2017, 23:00pm

Publié par hugo

"Il est désormais interdit d'éjaculer hors procréation aux USA": La loi de Trump tournée en dérision par l'association 52
HuffPost Tunisie
Publication: 26/01/2017 14h35 CET Mis à jour: 26/01/2017 14h35 CET HILARY TRUMP
Partager
1
Tweeter
 
Commenter
0
Imprimer
Aux Etats-Unis, les droits des femmes sont menacés. 44 ans après l'arrêt "Roe v. Wade" rendu par la Cour suprême des États-Unis qui a divisé le pays entre les "pro-choix" et les "pro-vie" en reconnaissant l'avortement comme un droit constitutionnel, Trump vient de signer un décret anti-avortement, quelques jours après la "Marche des Femmes", qui, vraisemblablement, n'a mené à rien.

LIRE AUSSI: Plus de deux millions de personnes ont participé à la Marche des Femmes aux États-Unis
Une information détournée par l'association 52 (ou “Nous sommes 52“), française et féministe, qui a partagé un "faux article" intitulé "Il est désormais interdit d’éjaculer hors procréation aux USA", accompagné d'une fausse image.

View image on Twitter
View image on Twitter
 Follow
 52 @noussommes52
⚡️Breaking news : il est désormais interdit d'éjaculer hors procréation aux USA. #PussyGrabsBack #Trump
8:59 AM - 25 Jan 2017
  1,517 1,517 Retweets   1,244 1,244 likes
La photo, d'origine celle de Barack Obama, datant de 2009, a été modifiée et montre Hilary Clinton, entourée de femmes (à l'image de la salle remplie d'hommes blancs lors de la signature du décret en question par Trump), signant le décret qui interdirait aux hommes d'éjaculer hors procréation, dans un monde parallèle, où les femmes gouvernent.

"C’est une blague pour tourner en dérision quelque chose qui est dingue: depuis des siècles, ce sont les hommes qui gèrent le corps des femmes," explique Sophie, membre du collectif 52 à Buzzfeed, "Cette photo du président américain montre bien comment les hommes décident des droits des femmes. Elle nous a beaucoup agacées." ajoute-t-elle.

Une date symbolique

Trump ne perd pas son temps. 3 décrets en une journée. après un acte de retrait du partenariat transpacifique et un décret contre la loi “Obamacare”, il se tourne vers l'avortement.

 

Une date symbolique qui correspond à la veille du 44ème anniversaire de cet arrêt controversé, le "Roe v. Wade".

Ce 23 janvier, Donald Trump vient de signer un décret anti-avortement. Cette mesure interdit le financement fédéral de toute organisation non-gouvernementale étrangère (ONG) qui soutient de près ou de loin le droit à l’avortement, faute de ne pouvoir s'attaquer aux organismes américains, à cause d'une réglementation entrée en vigueur, deux jours avant qu'Obama ne quitte la Maison Blanche. Ce qui n'a pas empêché Trump d'affirmer sa position anti-avortement.

http://www.huffpostmaghreb.com/2017/01/26/trump-anti-avortement_n_14413788.html

#RDLS16 - VENISE, DROIT À L'IVG, JEU VIDÉO, BD, NÉGAWATT, PRIMAIRE PS, FILLON,,

30 Janvier 2017, 22:52pm

Publié par hugo

#RDLS16 - VENISE, DROIT À L'IVG, JEU VIDÉO, BD, NÉGAWATT, PRIMAIRE PS, FILLON
JEAN-LUC MÉLENCHON 
JEAN-LUC MÉLENCHON 
Abonné187 240
 Ajouter à   Partager  Plus
109 935 vues
 21 141  216
Ajoutée le 29 janv. 2017
Dans ce 16 épisode de la revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon parle de plusieurs sujets : la mort d'un homme à Venise sous les moqueries de gens qui le filmaient, le droit à l'avortement et les menaces qui pèsent sur lui aux États-Unis et en France, la publication du scénario Négawatt, la réunion publique de Périgueux, sa visite de l'ENJMIN (École nationale du jeu et des médias interactifs numériques) et son expérience du jeu vidéo, sa visite du festival de la Bande dessinée à Angoulême, la triche à la primaire du PS et la situation politique après les révélations du Canard enchaîné sur François Fillon. Comme toujours, aidez à diffuser cette revue de la semaine en la partageant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #RDLS16 et en mettant des pouces bleus. Bon visionnage !

***SOMMAIRE***
00:00 : Introduction
01:16 : Un homme meurt noyé à Venise et personne ne fait rien
03:38 : Trump s'en prend au droit à l'avortement
05:04 : En France, manifestation contre le délit d'entrave à l'avortement
07:13 : Le scénario Négawatt : comment sortir du nucléaire et des énergies carbonnées
12:49 : Retour sur le déplacement à Périgueux
21:51 : Visite de l'ENJMIN et réflexions sur le jeu vidéo
29:59 : Visite du festival de la BD à Angoulême
34:13 : La triche à la primaire du PS
38:43 : Fillon et la situation politique
41:40 : Remerciements et fin

***LES LIENS***
- Un jeune homme meurt à Venise sous les insultes des passants : http://www.20minutes.fr/monde/2003819...
- Donald Trump s’attaque à l’avortement : http://www.lemonde.fr/ameriques/artic...
- Le site de l'association Négawatt : https://negawatt.org/
- Le scénario Négawatt 2017-2050 : https://negawatt.org/IMG/pdf/synthese...
- La réunion publique à Périgueux : https://youtu.be/0v6mcQVoRbs
- En savoir plus sur le meeting du 5 février à Lyon : http://www.jlm2017.fr/meeting_lyon
- Commander une place de car pour le meeting de Lyon : https://materiel.jlm2017.fr/categorie...
- En savoir plus sur le meeting holographique du 5 février à Paris : http://www.jlm2017.fr/meeting_hologra...
- Rejoindre ou créer un groupe d'appui : http://www.jlm2017.fr/carte
- Retour en images et en vidéo sur la visite de l'ENJMIN et du festival de la BD à Angoulême : http://www.charentelibre.fr/2017/01/2...
- Primaire du PS : les résultats sont toujours faux : http://www.marianne.net/primaire-gauc...

***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
- Le site de campagne : http://www.jlm2017.fr
- Le blog : http://melenchon.fr
- Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
- Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
- Snapchat : @MelenchonJL
- Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
- Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon
- Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon
- Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon
Catégorie
Actualités et politique
Licence
Licence YouTube standard

https://www.youtube.com/watch?v=6HG7IsmGD38

https://negawatt.org/ https://negawatt.org/IMG/pdf/synthese_scenario-negawatt_2017-2050-2.pdf