Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Cuisinella : la pub sexiste qui dérange Laurence Rossignol et le Web,femmes,sexisme,

26 Juin 2016, 21:38pm

Publié par hugo



AccueilSociétéActu société

Cuisinella : la pub sexiste qui dérange Laurence Rossignol et le Web
Par Arièle Bonte | Le 22 juin 2016
Partager
La ministre des Droits des femmes s'est insurgée sur son compte Twitter d'une publicité signée Cuisinella. Le groupe nie tout sexisme et rappelle qu'il est dirigé par une femme.


En ce moment
Saint-Honoré, pavlova, cheesecake... Des pâtisseries maison réalisées par vos voisins
Saint-Honoré, pavlova, cheesecake... Des pâtisseries maison réalisées par vos voisins
« Merci pour cette belle pub sexiste », « Comment est venue cette idée immonde chez Cuisinella ? Qui a pu trouver ça drôle ? Personne n'a émis une objection ? »... Les critiques à l'encontre du cuisiniste s'accumulent sur Twitter. Dans le viseur des internautes : une publicité publiée en couverture du quotidien Ouest France et datée d'aujourd'hui. On y voit un homme, torse nu, verser de l'huile d'olive sur une femme en maillot de bain. Comble de l'ironie, l'encart jouxte un article consacré à la mort de Benoît Groult, féministe française de renom.


"Ce n'est pas la bonne réponse !"


Le bad buzz est même remonté jusqu'au gouvernement. Sur son compte Twitter, la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, s'est fendue d'un poste sarcastique afin de pointer le caractère sexiste de la campagne publicitaire, censée célébrée l'arrivée des soldes d'été :


Follow
laurence rossignol ✔ @laurossignol
Si le service marketing de @cuisinella pouvait nous expliquer le concept.. https://twitter.com/mgrossiord/status/745464457988444162 …
6:38 AM - 22 Jun 2016
76 76 Retweets 35 35 likes
Trente minutes plus tard, Cuisinella s'excusait platement et montrait patte blanche en mentionnant personnellement la ministre, avant de se justifier : « Ce n'est qu'un clin d’œil à la saison estivale ».


22 Jun
JB Gaillot #AJ2017 @JeanbernardGail
@laurossignol @MGrossiord @cuisinella @OuestFrance Juste nous vendre des salades!!!
Follow
Cuisinella @cuisinella
@JeanbernardGail @laurossignol @MGrossiord @OuestFrance
Bonjour, désolée si notre pub vous a choqué. Ce n'était pas notre intention.
7:09 AM - 22 Jun 2016
1 1 Retweet likes
22 Jun
JB Gaillot #AJ2017 @JeanbernardGail
@laurossignol @MGrossiord @cuisinella @OuestFrance Juste nous vendre des salades!!!
Follow
Cuisinella @cuisinella
@JeanbernardGail @laurossignol @MGrossiord @OuestFrance
Ce n'est qu'un clin d'oeil à la saison estivale.
7:11 AM - 22 Jun 2016
1 1 Retweet 2 2 likes
C'était sans compter sur Laurence Rossignol qui a répliqué : « Ce n'est pas la bonne réponse ! »


"Racolage lourdingue"


Contacté par plusieurs rédactions, dont celle du Huffington Post, le groupe Schmidt, auquel appartient la marque des « cuisines qui donnent envie », maintient la position de son community manager. « Cette campagne n'est qu'une parodie des vacances, du bronzage, du bon temps », a expliqué Jean-Thierry Catrice, directeur général de Schmidt. « Ce n'est rien d'autre qu'un homme qui s'occupe de sa femme » et qui remplace donc la crème solaire par l'huile d'olive de la cuisine. Rien de sexiste, donc, pour le directeur général qui ajoute à son argumentaire que le président du groupe « est une femme ». Ouf !


Pour se défendre, Jean-Thierry Catrice ajoute que la pub a déjà été diffusée à l'occasion des soldes d'été de 2015 et assure qu'elle était même passée inaperçue. Sans aucun accro ? Le site Francetvinfo rappelle pourtant que plusieurs sites s'étaient offusqués de l'image de la femme véhiculée par la photographie. L'Union décrivait une « pub bien sexiste » ; une association lilloise contre l'agression publicitaire évoquait l'art « du racolage lourdingue et sexiste » ; tandis que Les Chiennes de garde tentaient de comprendre le message subliminal de Cuisinella. « C'est pour le bronzage, mais elle n'est pas sur une plage ; non elle est sur une table de cuisine, mais alors, c'est une salade ? ».


Les représentations sexistes des femmes dans la pub


En images
La représentation sexiste des femmes dans la publicité
La représentation sexiste des femmes dans la publicité
La représentation sexiste des femmes dans la publicité
La représentation sexiste des femmes dans la publicité
Voir toutes les photos
La rédaction vous conseille :
Les publicités sexistes bannies du métro londonien
Perdre du poids comme "sa virginité" : la pub qui fait polémique
Publicité Dim jugée sexiste : une compagnie de théâtre diffuse une parodie








inShare
Tags : Twitter, Laurence Rossignol, sexisme, Publicité, réseaux sociaux

http://madame.lefigaro.fr/societe/cuisinella-la-pub-sexiste-qui-derange-laurence-rossignol-et-le-w-220616-114929

Catel Muller : "Benoîte Groult voulait que les femmes prennent conscience de leur pouvoir",femmes,feminisme,

26 Juin 2016, 20:05pm

Publié par hugo



Catel Muller : "Benoîte Groult voulait que les femmes prennent conscience de leur pouvoir"
Par Arièle Bonte | Le 21 juin 2016
Partager
Catel Muller est l'auteure de la « bio-graphique » Ainsi soit Benoîte Groult, dédiée à la journaliste, écrivaine et militante, décédée lundi à l'âge de 96 ans. Interview souvenirs sur sept années d'amitié avec cette figure historique du féminisme français.


En ce moment
Saint-Honoré, pavlova, cheesecake... Des pâtisseries maison réalisées par vos voisins
Saint-Honoré, pavlova, cheesecake... Des pâtisseries maison réalisées par vos voisins
Catel Muller rencontre Benoîte Groult pour la première fois en 2008, dans sa maison de Hyères, dans le Var. Le journal Libération lui a demandé de réaliser une double page sur une personnalité de son choix. La dessinatrice a carte blanche. Sautant sur l'occasion, elle en profite pour approcher son « idole », comme elle l'appelle alors à l'époque. Benoîte et Catel se sont vues régulièrement pendant cinq ans, de Hyères à Paris, en passant par la Bretagne, les terres d'accueil de la romancière, pour concevoir Ainsi soit Benoîte Groult. Une bande-dessinée « bio-graphique », écrite par Catel et publiée en 2013 aux éditions Grasset. Retour sur une amitié entre deux femmes qui, au départ, ont bien failli ne pas s'entendre.


Lefigaro.fr/madame. - Comment s’est passée cette première rencontre, en 2008 ?
Catel Muller. - Benoîte Groult m'a reçue un peu froidement et comme une journaliste lambda, chez elle, dans sa maison du sud de la France. Elle m'a laissée seule quelques heures dans sa maison, parce qu'elle avait des choses à faire à l'étage. Je me suis mise à dessiner dans mon coin et lorsqu'elle est redescendue, elle a vu mes dessins. Elle a reconnu sa maison et a beaucoup aimé ce que j'avais fait en l'attendant. Tout à coup, la glace s'était brisée. Elle m'a invitée à boire des bières et on a fini par discuter jusque tard dans la nuit. De cette rencontre est née l'idée d'écrire un livre sur elle.



"Ainsi soit Benoîte Groult" de Catel, aux Éditions Grasset.
Couverture Grasset
À quel moment avez-vous réalisé que vous étiez devenues des amies ?
Par une dispute ! Elle a cessé d'être mon icône le jour où, alors que nous dînions avec sa fille pour fêter le contrat du livre, elle m'a annoncée qu'elle avait horreur de la BD... Or, j'étais justement en train d'écrire une bande dessinée sur elle ! Je lui ai alors demandé si elle avait bien compris ce que nous allions faire ensemble. Elle est tombée de sa chaise en me disant : « Vous allez réduire ma pensée dans des bulles et des cases ? C'est une catastrophe ! ». On a quand même décidé de tenter l'expérience ensemble. C'est à ce moment là que j'ai pu rencontrer la vraie femme qu'elle était. De son côté, c'était la première fois qu'elle rencontrait une femme qui ne pouvait pas être sa fille : je n'avais pas l'âge de ses enfants, je n'étais pas en quête d'une mère spirituelle... Alors petit à petit, on est devenues des copines. Je crois qu'elle appréciait cette sincérité, cette relation vraie et sans préjugé.


Une leçon de vie qu’elle vous a donnée et qui vous a particulièrement marquée ?
Faire ce qu'elle avait le plus horreur au monde : devenir un personnage de bande dessinée à l'âge de 90 ans. Pour elle, la BD c'était Bécassine : une Bretonne un peu niaise et bête. Un personnage dont la particularité est de ne pas avoir de bouche : elle ne pouvait donc pas s'exprimer, ce qui faisait horreur à Benoîte Groult.


Vous avez pris 5 années pour écrire et dessiner votre « bio-graphique » dédiée à Benoîte Groult. Comment votre projet a-t-il évolué au fil des années ? A-t-elle influencé votre travail d’une manière ou d'une autre ?
Elle ne voulait pas intervenir dans la création de la bande dessinée mais elle surveillait chacune des phrases ! Elle a parfaitement bien joué le jeu : elle m'a livrée des choses très intimes comme la dernière lettre de son amant, qu'elle avait cachée et pliée en huit dans son portefeuille... On l'a lue et on a pleuré ensemble. Je l'ai d'ailleurs publiée telle quelle dans la BD, ce qu'elle n'aurait pas pu faire dans un livre. Elle m'a confié ses idées sur la condition des femmes, sur la vieillesse... On a eu de nombreux fous rires, et des disputes aussi. Un jour, elle m'a même écrit : « Reviens tout de suite, nos disputes me manquent ».


Benoîte était une militante impertinente
Quel regard portait-elle sur la sexualité des femmes, et plus spécifiquement celle d'aujourd'hui ?
Benoîte était une militante impertinente. Elle s'est affirmée petit à petit : elle a divorcé du journaliste Georges de Caunes, puis elle s'est mariée avec le romancier Paul Guimard. Ce dernier l'a beaucoup encouragée et c'est avec lui qu'elle est passée de mère de famille dévouée à femme engagée. La sexualité faisait partie de ses découvertes tardives et je crois que sa grande fierté, c'était d'avoir des filles exprimant une liberté totale de leurs corps et de leurs cœurs. Elle trouvait que, globalement, les femmes françaises pouvaient ne plus se considérer comme des victimes. Même si elle trouvait par exemple que les petites filles étaient sexualisées beaucoup trop tôt. Elle voulait aussi que les femmes prennent conscience de leur pouvoir, pour qu'elles soient libres et responsables.


Benoîte était militante pour le droit à mourir dans la dignité. Avez-vous déjà discuté de cette question avec elle ?
Oui, on avait de longues discussions à ce sujet. Elle en parlait avec moi, mes parents, ses filles. C'était une vraie préoccupation pour elle qui avait cherché durant toute sa vie son indépendance et sa liberté d'expression. Être obligée d'être au main de la société, d'être médicalisée, c'était une idée insupportable pour elle. Elle a eu de la chance de nous quitter avec dignité et indépendance, chez elle, dans son lit du sud de la France. Elle est partie avec cette élégance qui caractérise toute sa vie, celle d'un oiseau, d'un goéland. Comme elle le décrivait si bien dans ses écrits.


Ces femmes pionnières dans des postes de pouvoirs


En images
Odile Renaud-Basso
Reine Sammut
Anne-Sophie Pic
Diana Holland
Voir toutes les photos
La rédaction vous conseille :
Benoîte Groult en 5 combats féministes
BD : comment les femmes sont passées de Bécassine à Super Woman
Diglee : "La BD de filles ? Ça n’existe pas"








inShare
Tags : Bandes dessinées, feminisme, décès

http://madame.lefigaro.fr/societe/catel-benoite-groult-210616-114910

Société Dans l'actu Benoîte Groult, figure du féminisme, est morte,femmes,feminisme,

26 Juin 2016, 20:02pm

Publié par hugo

Société Dans l'actu
Benoîte Groult, figure du féminisme, est morte
Caroline Perrin, Mis à jour le 21/06/16 11:12
Journal des Femmes
Partager sur Facebook Twitter Pinterest
DERNIÈRE MINUTE


Infanticide : 20 ans de réclusion pour une mère qui avait noyé sa fille à Berck
Brexit : concrètement, ça change quoi ?
Mini-Miss : les concours interdits en Belgique
Toute l'actualité Société
DISPARITION - Benoîte Groult, auteure et icône féministe, est décédée à 96 ans. L’écrivaine a, entre autres, été la première à dénoncer les mutilations génitales sur les femmes et publié la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.


En 2011, elle faisait don de ses documents au Centre des Archives du Féminisme. Benoîte Groult est morte le 21 juin 2016 à l'âge de 96 ans. Écrivaine, journaliste et surtout féministe, la romancière a fait de la défense des droits des femmes le fil conducteur de sa vie, notamment dans ses œuvres littéraires. En 1975, elle publie Ainsi soit-elle dans lequel elle s'oppose aux mutilations génitales féminines. Dès lors, elle ne quitte plus cet objectif. Dans la foulée, elle fonde un mensuel féministe, F Magazine. Elle préside pendant deux ans la Commission de terminologie pour la féminisation des noms de métiers, de grades et de fonctions, créée par la ministre des Droits des femmes de l'époque, Yvette Roudy. Elle devient membre du jury Femina et publie en 1986 la totalité de la fameuse Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, écrite par Olympe de Gouges en 1791. Jusqu'au bout, Benoîte Groult aura défendu la condition de la femme, affirmant : "Rien ne changera profondément aussi longtemps que ce sont les femmes elles-mêmes qui fourniront aux hommes leurs troupes d'appoint, aussi longtemps qu'elles seront leurs propres ennemies." Au revoir, madame.

Mal-être : qui contacter quand ça ne va plus ?,sante,

26 Juin 2016, 20:00pm

Publié par hugo

Mal-être : qui contacter quand ça ne va plus ?
32
PARTAGES
STÉPHANIE TORRE MARDI 5 NOVEMBRE 2013
Anxiogène, stressant et parfois même désespérant, le monde moderne n’a cure des souffrances psychiques qu’il génère. Heureusement, certaines associations d’écoute et de soutien le promettent : en cas de passage à vide, de crise d’angoisse ou de panique, il y aura toujours quelqu’un prêt à nous entendre et à nous rassurer.


G_femme_telephone_violenceL’affaire est atroce et, à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne), elle suscite même, ces derniers jours, un peu de honte du côté du voisinage. Comment expliquer, accepter, tolérer que le corps de Thomas Ngin n’ait été découvert que le 16 octobre 2013, alors qu’il s’était pendu huit ans plus tôt à une porte de sa maison ? Que dire de ce silence, de cet anonymat, de cette indifférence qui caractérise notre modernité ? Rien, sinon que « C’est fini, l’époque où chacun allait chez les voisin pour discuter ou demander un peu de sel », comme l’a aussitôt déclaré une riveraine à Libération. Thomas avait pourtant de la famille. Mais fâché avec les siens à cause de ses « tocs », puis licencié par l’entreprise de sécurité qui l’avait embauché, il était seul. Déjà trop seul. Implacablement seul. Et condamné à l’être ? Non, peut-être pas. Si seulement l’homme avait choisi de décrocher son téléphone pour appeler une association d’entraide, de soutien et d’écoute, disponible 24h/24 pour offrir la possibilité de mettre des mots sur sa souffrance…


SOS AMITIÉ


s_o_s_amitie_un_nouveau_site_internet_rubrique_article_uneCertes, les films ont souvent caricaturé ce geste au point, parfois, de le discréditer. Appeler SOS Amitié ? En dernier recours alors : il faut être tombé bien bas… Sauf que. Depuis sa création en 1960, l’association, « reconnue d’utilité publique », a écouté plus de 25 millions de personnes en difficulté. 365 jours par an, 1 700 bénévoles se relaient jour et nuit pour répondre à 700 000 appels, par chat, messagerie et téléphone. Alors, l’ironie… D’autant que, rappelons-le, l’écoute que l’on y propose est non directive. Elle est centrée sur la personne et vise à resserrer son angoisse en lui permettant de clarifier sa situation et de retrouver sa propre initiative. Besoin de parler d’une situation familiale, conjugale ou professionnelle douloureuse ? N’hésitez pas.


– Par téléphone : pour trouver le bon numéro cliquez sur la carte de France des Postes S.O.S Amitié d’écoute au téléphone.


– Par messagerie électronique : cette écoute est un service gratuit, appliquant les mêmes règles que celles qui régissent l’écoute au téléphone (anonymat, non-directivité…). Les réponses sont garanties sous 48h.


– Par chat : Sur Chat-Accueil, toute personne ayant besoin de parler peut communiquer gratuitement avec quelqu’un qui l’écoute dans le respect, l’anonymat, le non-jugement et le confidentialité. L’appelant pourra toujours trouver dans cette écoute un relais ponctuel qui l’aidera à sortir de son isolement et à renouer contact avec autrui. En ligne du lundi au dimanche de 19h à 22h59.


SOS DÉPRESSION


imgresVous êtes à bout, vous souhaitez rencontrer un psychologue au plus vite ? SOS Dépression vous propose qu’un psychologue se déplace chez vous, dans un délai bref et en cas de crise. S’il s’agit avant tout de parler, n’hésitez pas non plus. Composée de psychologues et d’étudiants en psychologie, cette association offre une écoute psychologique anonyme et sans jugement, 7j/7 et 24h/24 et une éventuelle orientation par des professionnels. À Noter : ce service ne se limite pas à une écoute passive. Il est orienté afin de percevoir la cause sous-jacente de votre détresse. Pour en savoir plus : sos.depression.free.fr


SOS SUICIDE PHÉNIX


logo_sos_suicideAccueil et écoute des personnes confrontées à la problématique du suicide, 7j/7 de 16h à 20h. Messagerie en ligne : www.sos-suicide-phenix.org
Numéro national : 0825 120 364 (15ct / min) . Numéro régional Île-de-France : 01 40 44 46 45 (prix d’un appel local)


FIL SANTÉ JEUNES


fil_sante_jeunes2-2Une équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires proposent informations, questions-réponses individualisées, forums, chats dans les domaines de la santé physique, psychologique et sociale des jeunes. À noter : le site www.filsantejeunes.com est financé par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) et la DGCS (Direction Générale de la Cohésion Sociale). Pour contacter l’association : 0800 235 236 (appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe). Ouvert 7j/7 de 8h à minuit.


PHARE ENFANTS-PARENTS


Le Phare logoSite d’information et d’orientation contribuant à combattre le mal-être des jeunes, le Phare propose une écoute téléphonique (0 810 810 987 – prix d’un appel local depuis un poste fixe) du lundi au vendredi de 9h30 à 18h. Pour en savoir plus : www.phare.org


À lire aussi sur Marie France


– Je vis en couple mais je me sens seule… Pourquoi ?


– Les 7 questions à se poser avant de changer de vie


– Penser à soi, ça veut dire quoi ?


– Avoir été un enfant désiré (ou pas), ça change quoi ?

Tout comme Benoist Apparu, Alain Juppé aimerait baisser les quotas de logements accessibles aux handicapés,handicape,

26 Juin 2016, 19:57pm

Publié par hugo

Tout comme Benoist Apparu, Alain Juppé aimerait baisser les quotas de logements accessibles aux handicapés
Publié à 09h57, le 25 juin 2014 , Modifié à 10h23, le 25 juin 2014


424 partages
PrécédentSuivant
Tout comme Benoist Apparu, Alain Juppé aimerait baisser les quotas de logements accessibles aux handicapés
Maxppp
Image Thibaut Pezerat
Thibaut Pezerat
thibaut.pezerat@europe1.fr


"UN EXEMPLE QUI PEUT CHOQUER" - Entre deux questions sur Nicolas Sarkozy ou l'affaire Bygmalion, Alain Juppé trouve aussi le temps de s'exprimer sur des questions de fond. En l'occurrence, celle-ci: comment mettre en oeuvre le "choc de simplification" promis par François Hollande ? L'ancien Premier ministre a sa petite idée sur le sujet, en matière de logement.








Afin de baisser les coûts de construction, Alain Juppé souhaite en effet réduire l'obligation de construire 100% de logements accessibles . Une proposition formulée ce 25 juin sur BFM TV :




Je vais prendre un petit exemple qui peut choquer, mais j'espère qu'il sera bien compris. Quand vous faites un programme de construction de logements aujourd'hui, 100% des logements doivent être accessibles aux handicapés. Ce qui fait que dans un T2 ou un T3 la pièce principale, c'est la salle de bain.


Si on avait, je ne sais pas moi, la moitié, ou 25% des logements accessibles aux handicapés, est-ce que ça ne suffirait pas ? Il y a tout un travail de simplification des normes à faire.


Et, de mémoire de Lab, c'est à son proche Benoist Apparu qu'Alain Juppé est allé piquer l'idée. L'ancien secrétaire d'Etat au Logement, sous Nicolas Sarkozy, avait fait peu ou prou la même proposition en août 2013 :




Si j’avais une mesure aujourd’hui : déréglementer, dénormer le logement. Je vous donne un exemple très concret : la norme handicap doit nous coûter autour de 10 à 15% en coûts de construction supplémentaires.


Si vous voulez faire baisser les prix de production, notamment en Ile-de-France, il faut vraiment, radicalement baisser un certain nombre de normes.


Une proposition qui avait provoqué la colère de la ministre chargée des Personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti, dénonçant "une remise en cause de la solidarité nationale".


424 partages

http://lelab.europe1.fr/Tout-comme-Benoist-Apparu-Alain-Juppe-aimerait-baisser-les-quotas-de-logements-accessibles-aux-handicapes-15213#&utm_source=ExtensionFactory.com&utm_medium=extension&utm_content=newtab&utm_campaign=extension

POESIE MARJOLAINE

26 Juin 2016, 05:23am

Publié par hugo

POESIE MARJOLAINE


JE T ÉCRIS CE POÈME EN LAINE POUR TOI MARJOLAINE


QUAND JE PENSE A TOI , je me sent comme un jour de soleil dans un champs de marjolaine


QUAND JE PENSE A TOI JE PENSE A CERTAINE CHANSON DE RENAUD


TU ES LOINTAINE PAR LA DISTANCE MAIS PROCHE PAR LA PENSEE


QUAND JE SUIS AVEC TOI , je suis bien et que je pense a toi aussi


COPYRIGHT@BERTRAND STEFANINK

POESIE MARJOLAINE

L AMOUR M A OUBLIE SUR LA ROUTE DE LA VIE,poeme,poesie,

26 Juin 2016, 03:17am

Publié par hugo

L AMOUR M A OUBLIE SUR LA ROUTE DE LA VIE


je marche seul sur la route de la vie seul sans une sans alter ego avec qui discuter ,partager et rigoler et faire plein d autre chose
je marche seul sans pouvoir dire a la compagne , a la muse je t aime . OU ES TU???
viens pour changer, bouger ma vie monotone et que et te voir avec un petit ventre qui s arrondit de mois en mois un peu a cause de moi .
QUAND JE VOIS UNE FEMME JE PENSE A TOI QUI NEST PAS LA OU TOUJOURS PAS LA ,
REDONNE MOI LE SOURIRE EN TE POINTANT A MA PORTE ET EN ME DISANT J AI ENVIE DE TE CONNAITRE CAR JE TE CONNAIS QUE PAR LE BLOG
muse envoie des sms, muse envoie des sms de toute sorte , des sms qui peut être lu par toute personne et ceux qui sont interdit au enfants car ils sont ................................
AMOUR DONNE MOI , et partage ta vie avec moi ; partage tes galères , et tes joies avec moi et tes nuits avec moi




COPYRIGHT@BERTRAND STEFANINK

GEORGES MOUSTAKI - MA SOLITUDE (lyrics),solitude,

21 Juin 2016, 00:02am

Publié par hugo

Paroles.netParoles Georges MoustakiParoles Ma Solitude
CHANSONS MA SOLITUDE - GEORGES MOUSTAKI
210
PARTAGES
Chanson manquante pour "Georges Moustaki" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Ma Solitude"
Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m'en suis fait presqu'une amie
Une douce habitude
Ell' ne me quitte pas d'un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m'a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde


Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude


Quand elle est au creux de mon lit
Elle prend toute la place
Et nous passons de longues nuits
Tous les deux face à face
Je ne sais vraiment pas jusqu'où
Ira cette complice


Faudra-t-il que j'y prenne goût
Ou que je réagisse?


Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude


Par elle, j'ai autant appris
Que j'ai versé de larmes
Si parfois je la répudie
Jamais elle ne désarme
Et si je préfère l'amour
D'une autre courtisane
Elle sera à mon dernier jour
Ma dernière compagne


Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude


En savoir plus sur http://www.paroles.net/georges-moustaki/paroles-ma-solitude#5Ge47WVW0vrGbUGK.99

http://www.paroles.net/georges-moustaki/paroles-ma-solitude

Harcèlement dans les transports : une Française sur deux évite la jupe,femmes,violences,sexisme,

20 Juin 2016, 23:58pm

Publié par hugo

Société Dans l'actu
Harcèlement dans les transports : une Française sur deux évite la jupe
Laura Meyer, Mis à jour le 15/06/16 18:15
Journaldesfemmes.com
Partager sur Facebook Twitter Pinterest
DERNIÈRE MINUTE


Journée mondiale des réfugiés : toujours plus de déplacés
Le sexisme sera bientôt une circonstance aggravante des crimes et délits
Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome
Toute l'actualité Société
Sifflements, injures, gestes déplacés : prendre les transports publics en France peut relever du calvaire pour les femmes. D'après une récente étude, la moitié d'entre-elles évite de s'y aventurer le soir et privilégie des tenues jugées non provocantes. Un constat affligeant.


Près de trois quart des femmes ont peur d'être harcelées les transports en commun. C'est ce que vient de révéler une étude menée par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut). Dans le métro, le RER ou les trains, la gent féminine se voit contrainte d'adopter des techniques pour s'assurer des voyages sans désagrément. Le Fnaut a interrogé plus de 6.000 utilisatrices du réseau français (dont 62% entre 18 et 25 ans). Parmi elles, 87% ont déjà été victimes de comportements déplacés tels que des mains baladeuses, des regards insistants ou des agressions verbales. Pour le HCEfh, ce chiffre s'élève à 100%. Une gêne quotidienne qui contraint près de la moitié des Françaises à adopter le pantalon plutôt que la jupe et cacher leur décolleté.
Bien que des numéros d'urgence existent en cas d'harcèlement – on pense au 31 17 de la SNCF –, 54% des femmes avoue ne pas prendre les transports à certaines heures par peur d'une attaque. Et il semblerait qu'elles aient raison de se méfier puisque 89% des agressions se passent sous le nez d'autres utilisateurs... Qui ne réagissent pas pour venir en aide à la victime.
Face à ce climat hostile, les Parisiennes ont développé des "techniques" comme rester près de la porte pour sortir rapidement, changer de place en cas de sexisme ou, dans les cas extrêmes, 34 % des sondées vont jusqu'à abandonner le métro pour le vélo, le taxi ou leur voiture. Un choix qui a un coût financier alors que ça ne devrait pas être aux femmes de modifier leurs comportements, mais à la gent masculine de cesser le machisme et les attaques sexistes. Annie Guilberteau, directrice générale du Centre national d'information sur les droits des femmes et des familles (Cnidff), déclare : "en adoptant ces stratégies d'évitement, les femmes atteignent leur liberté d'être et de circuler." À quand le changement des mentalités ?

http://www.journaldesfemmes.com/societe/actu/1583743-harcelement-transports-tenue/

Le sexisme sera bientôt une circonstance aggravante des crimes et délits Fiona Ipert, Mis à jour le 20/06/16 13:07 JournalDesFemmes.com Partager sur Facebook Twitter Pinterest DERNIÈRE MINUTE Journée mondiale des réfugiés : toujours plus de déplacés Le sexisme sera bientôt une circonstance aggravante des crimes et délits Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome Toute l'actualité Société Les députés ont ajouté un amendement pour que le caractère sexiste des crimes et délits soit reconnu comme une circonstance aggravante dans le projet de loi Egalité et Citoyenneté. Une avancée dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté, examiné à l'Assemblée nationale en commission spéciale, les députés ont adopté l'amendement qui "vise à faire du sexisme une circonstance aggravante de tous les crimes et délits au même titre que le racisme et l'homophobie". Cette avancée a ravi Osez le féminisme, qui parle d'une "victoire", après avoir soutenu la reconnaissance des actes sexistes dans la loi depuis 2014. "Les violences faites aux femmes, en plus d'être enfin visibilisées dans notre droit, ne sont plus minimisées voire ignorées", écrit l'association dans un communiqué. Seul regret : que le terme "féminicide" (acte de tuer une femme à cause de son genre) ne figure pas explicitement dans le texte. Le gouvernement a également déposé un amendement pour interdire tout acte sexiste dans la fonction publique. Une précision indispensable après le scandale, entre autres, de l'affaire Baupin. Le texte final du projet de loi Egalité et Citoyenneté sera examiné à partir du 27 juin. Suivre MaudOlivier @OlivierMaud La commission adopte mon amendement faisant du #sexisme une circonstance aggravante de tous les crimes et délits! #EgalitéCitoyenneté #Fière 16:40 - 16 Juin 2016 97 97 Retweets 98 98 j'aime Voir aussi : "Je ne supporte pas les bleus", ni les violences conjugales L'association "Elle's imagine'nt" profite de l'Euro 2016 pour soutenir les femmes battues. Elle a décidé de lancer une campagne contre les violences conjugales intitulée #JeNeSupportePasLesBleus, soutenue par plusieurs personnalités.,lois,femmes,sexisme,

20 Juin 2016, 23:56pm

Publié par hugo

Le sexisme sera bientôt une circonstance aggravante des crimes et délits
Fiona Ipert, Mis à jour le 20/06/16 13:07
JournalDesFemmes.com
Partager sur Facebook Twitter Pinterest
DERNIÈRE MINUTE


Journée mondiale des réfugiés : toujours plus de déplacés
Le sexisme sera bientôt une circonstance aggravante des crimes et délits
Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome
Toute l'actualité Société
Les députés ont ajouté un amendement pour que le caractère sexiste des crimes et délits soit reconnu comme une circonstance aggravante dans le projet de loi Egalité et Citoyenneté. Une avancée dans la lutte contre les violences faites aux femmes.


Dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté, examiné à l'Assemblée nationale en commission spéciale, les députés ont adopté l'amendement qui "vise à faire du sexisme une circonstance aggravante de tous les crimes et délits au même titre que le racisme et l'homophobie". Cette avancée a ravi Osez le féminisme, qui parle d'une "victoire", après avoir soutenu la reconnaissance des actes sexistes dans la loi depuis 2014. "Les violences faites aux femmes, en plus d'être enfin visibilisées dans notre droit, ne sont plus minimisées voire ignorées", écrit l'association dans un communiqué. Seul regret : que le terme "féminicide" (acte de tuer une femme à cause de son genre) ne figure pas explicitement dans le texte.
Le gouvernement a également déposé un amendement pour interdire tout acte sexiste dans la fonction publique. Une précision indispensable après le scandale, entre autres, de l'affaire Baupin. Le texte final du projet de loi Egalité et Citoyenneté sera examiné à partir du 27 juin.


Suivre
MaudOlivier @OlivierMaud
La commission adopte mon amendement faisant du #sexisme une circonstance aggravante de tous les crimes et délits! #EgalitéCitoyenneté #Fière
16:40 - 16 Juin 2016
97 97 Retweets 98 98 j'aime
Voir aussi :
"Je ne supporte pas les bleus", ni les violences conjugales
L'association "Elle's imagine'nt" profite de l'Euro 2016 pour soutenir les femmes battues. Elle a décidé de lancer une campagne contre les violences conjugales intitulée #JeNeSupportePasLesBleus, soutenue par plusieurs personnalités.

http://www.journaldesfemmes.com/societe/combats-de-femmes/1584501-le-sexisme-sera-bientot-une-circonstance-aggravante/