Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Quand une ministre compare les femmes voilées aux "nègres américains" favorables à l'esclavage,femmes,

30 Mars 2016, 15:58pm

Publié par hugo

POLITIQUE2min 32sà 15h19
Quand une ministre compare les femmes voilées aux "nègres américains" favorables à l'esclavage


ŒIL DU WEB. La ministre des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, crée la polémique en comparant les femmes portant le voile aux "nègres américains" favorables à l'esclavage. Les mots ont été prononcés lors d'une interview alors que la ministre exprimait son mécontentement face aux enseignes qui se lancent dans la mode islamique. Ses propos ont indigné les internautes qui n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux.

http://lci.tf1.fr/politique/quand-une-ministre-compare-les-femmes-voilees-aux-negres-americains-8728958.html

Les gros buveurs perdent plus rapidement la mémoire, pour les femmes on ne sait pas,sante,

30 Mars 2016, 15:56pm

Publié par hugo



Les gros buveurs perdent plus rapidement la mémoire, pour les femmes on ne sait pas
Edité par B.L. avec AFP
le 15 janvier 2014 à 22h27
TEMPS DE LECTURE
3min


Partager l'article
A lire aussi
Britanniques et Irlandais, les plus gros buveurs d'Europe
Britanniques et Irlandais, les plus gros buveurs d'Europe
Non, les Français ne sont pas de si grands buveurs de bière...
Non, les Français ne sont pas de si grands buveurs de bière...
Les Américains premiers buveurs de vin au monde
Les Américains premiers buveurs de vin au monde
étude ,santé
SANTÉ
Selon une étude britannique, les gros buveurs montrent un déclin de la mémoire plus rapide que les buveurs modérés. Un impact impossible à mesurer chez les femmes, trop peu d'entre elles buvant de grandes quantités d'alcool.
Les hommes qui boivent régulièrement trop d'alcool à l'âge adulte s'exposent à un déclin accéléré de la mémoire, entraînant une diminution de leurs capacités d'attention et de concentration, selon une étude publiée mercredi.


Ce risque concerne des hommes buvant plus de 36 grammes (plus de 3,5 verres) d'alcool par jour, selon l'étude épidémiologique conduite par des chercheurs de l'Inserm et l'University College London (Royaume-Uni) chez 5.054 hommes et 2.099 femmes. Les résultats, parus dans la revue Neurology, suggèrent qu'une forte consommation d'alcool en milieu de vie (40 à 60 ans) pourrait entraîner un déclin cognitif plus rapide au cours de la vieillesse.


Les participants ont été interrogés à 3 reprises sur une période de 10 ans sur leur consommation habituelle d'alcool (vin, bière, spiritueux, etc.). Les premiers tests ont eu lieu lorsque ils étaient âgés en moyenne de 56 ans. Ces tests ont ensuite été répétés à 2 reprises à 5 et 10 ans d'intervalle. Les chercheurs ont étudié leurs capacités de mémorisation et leurs fonctions exécutives, c'est-à-dire les capacités d'attention et de raisonnement utilisées pour atteindre un objectif.


Un déclin cognitif à partir de 45 ans


Le test de mémoire consistait à se rappeler en une minute du plus de mots possibles parmi la liste des 20 mots qui étaient énoncés juste auparavant. Les fonctions exécutives étaient évaluées à partir de 3 tests : un test de raisonnement logique constitué de 65 questions et de 2 tests de "fluence verbale" durant lesquels les participants devaient écrire respectivement le plus de mots commençant par S et de mots d'animaux, en une minute.


Chez les hommes, aucune différence dans le déclin de la mémoire n'a été observée entre ceux qui ne boivent pas, les anciens buveurs, et les buveurs légers à modérés. En revanche, les gros buveurs montrent un déclin de la mémoire et des fonctions exécutives plus rapide que les buveurs modérés. Cette différence correspond, selon les tests, à l'équivalent d'un vieillissement intellectuel ("cognitif") de 1,5 à 6 années supplémentaires. Par exemple, un gros buveur de 55 ans aurait un déclin de mémoire comparable à celui d'un sujet de 61 ans. Les effets apparaissent d'autant plus marqués que la consommation est élevée, relève Séverine Sabia de l'University College London qui rappelle plus généralement que le déclin cognitif commence à 45 ans.


L'impact d'une forte consommation n'a pu être évalué chez les femmes, car trop peu d'entre elles buvaient de grandes quantités d'alcool, même s'il semble qu'il y ait un déclin plus rapide des fonctions exécutives chez celles buvant plus de 2 verres d'alcool par jour. En termes de santé publique, cette étude, en accord avec les précédentes, suggèrent qu'il est peu probable que boire avec modération soit délétère pour le vieillissement cognitif, selon les chercheurs.

http://lci.tf1.fr/science/sante/les-gros-buveurs-perdent-plus-rapidement-la-memoire-pour-les-8348499.html

Mode islamique : «C'est irresponsable», juge la ministre Laurence Rossignol,femmes,societe,

30 Mars 2016, 15:50pm

Publié par hugo

Mode islamique : «C'est irresponsable», juge la ministre Laurence Rossignol
R.L. | 30 Mars 2016, 10h47 | MAJ : 30 Mars 2016, 13h37
RÉAGIR
189
Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, à l'Elysée à Paris, le 8 mars 2016.
Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, à l'Elysée à Paris, le 8 mars 2016. (AFP/THOMAS SAMSON)
La ministre Laurence Rossignol, en charge des Droits des femmes, a dénoncé ce mercredi matin les grandes marques qui se lancent dans la mode islamique. «On ne peut pas admettre que c'est banal et anodin que de grandes marques investissent ce marché et mettent les femmes musulmanes dans la situation de devoir porter ça, a-t-elle affirmé sur BFMTV-RMC.


C'est irresponsable de la part de ces marques. Tous ceux qui participent de la représentation de la société ont une responsabilité».


Mardi, «Le Parisien - Aujourd'hui en France» consacrait un dossier à ce sujet, expliquant notamment que l'enseigne H&M lorgnait sur ce marché. « Nos collections permettent à chacun d’habiller sa personnalité mais n’encouragent pas un choix de mode de vie en particulier », esquivait dans nos colonnes la marque populaire. Des propos qui ont fait réagir la ministre.


«Cela me choque»


«Ce qui m'a frappé ce sont les arguments que donnent ces marques, qui disent ne faire la promotion d'aucun mode de vie, comme s'il y avait une dissociation entre les vêtements et les modes de vie», a lancé Laurence Rossignol. «L'enjeu c'est celui du contrôle social sur les corps des femmes. Lorsque des marques investissent ce marché de la tenue islamique, parce qu'il est lucratif, elles se mettent en retrait de leur responsabilité sociale et d'un certain point de vue font la promotion de cet enferment du corps des femmes», a-t-elle insisté avant d'ajouter : «Cela me choque».


Mardi, déjà, la ministre avait réagi sur twitter au nom que la marque populaire donne à ce marché : «Pudique».
La ligne "pudique"? Et les autres lignes,c'est pour les dévergondées, les montre-tout, les traînées? #aprèsonsétonne https://t.co/y0hcqQT57n


— laurence rossignol (@laurossignol) March 29, 2016


La ministre du Droit des femmes considère que, dans certains quartiers, des femmes subissent la pression «de l'emprise grandissante de groupes salafistes qui se sont mis en situation de dire : voilà qui est un bon musulman et voilà qui ne l'est pas». «Ces tenues révèlent l'enfermement du corps des femmes», estime-t-elle, soulignant que, «dans certains quartiers, on voit de moins en moins de femmes dehors, dans les cafés». «Mon rôle, a-t-elle ajouté, c'est d'aider les femmes qui veulent résister à l'emprise des salafistes dans certains quartiers».


VIDEO. La ministre «choquée» par les marques qui se lancent sur le marché de la mode islamique


Sur le même sujet
Les marques se mettent à la mode islamique : le débat
Les marques se mettent à la mode islamique
Femmes voilées : Laurence Rossignol parle «des nègres américains étaient pour l'esclavage»
Plantu : «Je défends l'image de la femme»

http://www.leparisien.fr/societe/mode-islamique-c-est-irresponsable-juge-la-ministre-laurence-rossignol-30-03-2016-5672595.php

Suède : une agence de mannequin a tenté de recruter des anorexiques... à l'hôpital,femmes,sante,

30 Mars 2016, 15:47pm

Publié par hugo

ARCHIVES
Suède : une agence de mannequin a tenté de recruter des anorexiques... à l'hôpital
Edité par M.G. avec AFP
le 18 avril 2013 à 16h48 , mis à jour le 18 avril 2013 à 20h53.
TEMPS DE LECTURE
3min
anorexie mannequin
Crédits : JOEL SAGET/AFP


Partager l'article
A lire aussi
Meurtre d'un soldat à Londres : le MI5 a tenté de recruter un des suspects
Meurtre d'un soldat à Londres : le MI5 a tenté de recruter un des suspects
Double explosion à Stockholm: un "crime terroriste"
Double explosion à Stockholm: un "crime terroriste"
Double explosion faisant un mort à Stockholm : des attentats ?
Double explosion faisant un mort à Stockholm : des attentats ?
régime ,santé ,suède
EUROPE
Une agence de mannequin suédoise guettait de jeunes anorexiques hospitalisées lors de leurs promenades et sorties pour recruter de nouvelles recrues. Le centre de soins de Stockholm a dû modifier ses horaires.
L'histoire semble trop cynique pour être vraie. Une agence de mannequins a recherché de nouvelles recrues aux abords d'un centre de soins de Stockholm pour les personnes souffrant de troubles alimentaires, a dénoncé jeudi l'institution. "Ils étaient à l'extérieur du bâtiment et attendaient que les jeunes filles sortent en promenade", a expliqué la directrice de cet établissement public, Anna-Maria af Sandeberg, à l'agence de presse suédoise TT, sans donner le nom de ou des agences concernées.


Selon le centre, les chasseurs de tête connaissaient parfaitement les habitudes de l'établissement et n'avaient aucune limite. "Une de celles qui ont été contactées était en fauteuil tellement elle était maigre", a déploré Mme af Sandeberg. Les faits se sont produits il y a plusieurs mois, et les horaires suivis de l'établissement ont depuis été modifiés.


Pas de normes contraignantes dans la mode


Interrogé par TT, le directeur de l'agence Elite Model Management de Stockholm, Fredo Kazemi, a dénoncé ces méthodes. "C'est répugnant et contraire à l'éthique. Je ne crois pas qu'une grande agence sérieuse travaille de cette manière", a-t-il assuré.


L'établissement, le Centre de Stockholm pour les troubles alimentaires, est le plus grand de Suède dans son domaine. Il traite actuellement 1200 patients, majoritairement des jeunes filles mais également des garçons et des adultes. Certains sont hospitalisés, d'autres suivent un traitement en hôpital de jour.


Le milieu de la mode est régulièrement stigmatisé pour encourager l'extrême maigreur et présenter des mannequins souffrant d'anorexie. Hormis en Espagne et en Israël où il est obligatoire pour les mannequins de dépasser une certaine corpulence, les professionnels suivent des codes de bonne conduite non contraignants.



VOUS AIMEREZ AUSSI

http://lci.tf1.fr/monde/europe/suede-une-agence-de-mannequin-recrute-devant-un-hopital-pour-7929723.html

Les événements heureux peuvent aussi vous briser le coeur,sante,societe,

30 Mars 2016, 15:46pm

Publié par hugo

ARCHIVES
Les événements heureux peuvent aussi vous briser le coeur
Edité par Ludivine LE HENAFF avec AFP
le 03 mars 2016 à 12h40
TEMPS DE LECTURE
3min
Femme qui se sent heureuse dans sa vie
Femme qui se sent heureuse dans sa vie / Crédits : Elizabeth Hachem/Thinkstock


Partager l'article
A lire aussi
Le bouche-à-bouche n'est plus recommandé en cas de crise cardiaque
Le bouche-à-bouche n'est plus recommandé en cas de crise cardiaque
Comment Dana, 12 ans a sauvé son père, victime d'une crise cardiaque
Comment Dana, 12 ans a sauvé son père, victime d'une crise cardiaque
Risque cardiaque : messieurs, ne sautez pas le petit-déjeuner !
Risque cardiaque : messieurs, ne sautez pas le petit-déjeuner !
crise cardiaque ,maladie ,santé
SANTÉ
Le coeur brisé est toujours associé à un événement triste ou malheureux. Des chercheurs ont pourtant constaté que des émotions positives pouvaient également provoquer un syndrome cardiaque.
Une maladie cardiaque appelée le syndrome du "cœur brisé" peut aussi être provoquée par des événements joyeux et heureux. Ce syndrome est classiquement dû à un choc émotionnel intense, comme une rupture amoureuse ou la mort d'un être cher, par exemple.


Une étude publiée dans le journal de la société européenne de cardiologie, The European Heart Journal, a permis à des chercheurs d'analyser les données de 485 patients de plusieurs pays diagnostiqués du syndrome du "cœur brisé" (une cardiomyopathie de stress), appelé aussi "Takotsubo".


Ils ont constaté que certains d'entre eux l'avaient développé après un choc émotionnel intense joyeux ou heureux. Ils ont surnommé cette variante du cœur brisé, le syndrome du "cœur heureux".


485 sur 1750 cas sont d'origine émotionnelle


Ces 485 cas, d'origine émotionnelle établie, ont été sélectionnés parmi 1750 cas du syndrome "Takotsubo" (TTS) pouvant être mortel. Pour les autres patients, l'événement déclencheur était physique ou bien physique et émotionnel combiné, ou non identifié.


"Nous avons montré que les déclencheurs de TTS peuvent être plus variés qu'on ne le pensait. La maladie peut être précédée par des émotions positives aussi", commente la docteure Jelena Ghadri de l'hôpital universitaire de Zurich cosignataire de l'étude.


Selon elle, les "cliniciens doivent être conscients" que "les patients qui arrivent dans le service d'urgence avec des signes de crise cardiaque, comme des douleurs thoraciques et dyspnée (difficulté respiratoire), mais après une émotion ou un événement heureux, peuvent aussi souffrir de TTS, tout autant qu'un patient se présentant après un événement émotionnel négatif".


Ce syndrome touche particulièrement les femmes ménopausées


Le takotsubo signifie "piège à poulpe" car dans la forme classique, le ventricule gauche du cœur prend une forme d'amphore, ressemblant à un piège à poulpe. Il a été repéré pour la première fois au Japon dans les années 1990. Il touche particulièrement les femmes après la ménopause, entre 65 at 71 ans.


D'après l'étude, chez 20 patients, soit 4%, ce syndrome a été déclenché par un heureux ou joyeux événement comme une fête d'anniversaire, un mariage, une naissance et même une victoire de son équipe favorite de rugby.


Ces cas de "cœur heureux" restent rares


Pour le reste, 96% des 465 cas sont survenus après un événement triste ou stressant comme la mort d'un proche, d'un accident, des conflits personnels et même, dans un cas, après qu'une personne obèse s'est retrouvée coincée dans sa baignoire.


Dans l'étude, aucun décès n'a été enregistré à l'hôpital parmi les "cœurs heureux" contre 5 cas sur 465 parmi les "cœurs brisés".



VOUS AIMEREZ AUSSI

http://lci.tf1.fr/science/sante/les-evenements-heureux-peuvent-aussi-vous-briser-le-coeur-8721081.html

Handicap : les associations dénoncent la volonté de mainmise du département,handicap,

30 Mars 2016, 15:44pm

Publié par hugo

Melun (77000)

VILLE OU CODE POSTAL
OK
MA VILLE SEINE-ET-MARNE ACTUALITÉS



inPartager
Handicap : les associations dénoncent la volonté de mainmise du département
Faustine Léo | 21 Mars 2016, 17h32 | MAJ : 21 Mars 2016, 17h32
RÉAGIR
Savigny-le-Temple, mars 2015. Le comité d’entente départemental craint de perdre son pouvoir de décision dans la gestion de la MDPH.
Savigny-le-Temple, mars 2015. Le comité d’entente départemental craint de perdre son pouvoir de décision dans la gestion de la MDPH. (LP/Marine Legrand.)
La convention qui est proposée au vote ce mercredi entre la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et le conseil départemental n’est pas du goût du comité d’entente départemental de Seine-et-Marne.






Ce comité qui rassemble les principales associations représentatives de personnes handicapées estime que ce nouveau texte «donne la gestion et le fonctionnement de la MDPH au départementet nous empêche de décider des orientations financières ». «Par exemple, s’il y a un excédant budgétaire et que l’on veut l’utiliser pour embaucher un médecin, on ne pourrapas », peste Alain Delaplace, coordinateur du Comité d’entente.


Ce vote aura lieu au sein du comité exécutif de la MDPH où le conseil départemental est représenté à 50 %, les institutions comme la caisse d’allocations familiales à 25 % et le comité d’entente à 25 %. «Le conseil départemental fait toutes les économies qu’il peut, notamment pour financer les routes, ajoute Alain Delaplace. » Dans cette convention, les 5,4 M€ attribués par le département, soit 70 % du budget de la MDPH, sont cependant reconduits. Mais le nombre de dossiers ne fait qu’augmenter.


«C’est vrai que j’ai demandé de travailler sur les marges de manœuvre pour traiter plus vite les dossiers, admet Laurence Picard, vice-présidente du conseil départemental en charge des solidarités. Mais les associations ne peuvent de toute façon pas décider de tout. Si on les écoutait, il faudrait embaucher plein de personnes. On dit que je veux faire de l’abattage mais je ne peux me résoudre à laisser à huit mois le temps d’attente pour un dossier, quand légalement il est de quatre ».


La vice-présidente tient cependant à rassurer le comité d’entente. «La collégialité est inscrite dans la loi. Le comité d’entente aura toujours son mot à dire, assure-t-elle. Je suis surprise. Après plusieurs réunions, où nous avons accédé à certaines de leurs demandes, la convention semblait leur convenir ».


Une pétition nationale en ligne, intitulée «Touche pas à ma MDPH » et demandant le maintien de l’autonomie des MDPH, a déjà recueilli 39 000 signatures.





inPartager
leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/melun-77000/handicap-les-associations-denoncent-la-volonte-de-mainmise-du-departement-21-03-2016-5647015.php#xtor=AD-32280603-[notification]&utm_content=notification&utm_campaign=extension&utm_medium=extension&utm_source=ExtensionFactory.com

L’art japonais du thé décrypté à Issy,thé,

30 Mars 2016, 15:09pm

Publié par hugo

MA VILLE HAUTS-DE-SEINE ACTUALITÉS



inPartager
L’art japonais du thé décrypté à Issy
26 Mars 2016, 18h40 | MAJ : 26 Mars 2016, 18h40
RÉAGIR
Illustration.
Illustration. (LP/Jean-Baptiste Quentin.)
A l’occasion de l’inauguration d’un jardin japonais dans le quartier du Fort d’Issy, des ateliers sont proposés aux enfants et aux adultes ce dimanche pour apprendre l’art de la cérémonie du thé et de la calligraphie japonaise.






Pour la calligraphie, démonstration à 14 h 30 et initiation à 15 heures et 16 heures (une heure tout public). Pour découvrir la cérémonie du thé, démonstration et dégustation (dès 6 ans) à 15 heures, 15 h 40 et 16 h 20. Des jeux japonais sont également mis à disposition des visiteurs jusqu’à la fin du week-end. Jardin japonais d’Ichikawa, entre la promenade du Verger et l’esplanade du Belvédère. Accès : métro ligne 12 Mairie d’Issy ou RER C Issy ; parking du Fort d’Issy.

JE SUIS UN FAN DE THé

Ces Israéliennes «enchaînées» par les liens sacrés du mariage,femmes,mariage,societe,

30 Mars 2016, 15:06pm

Publié par hugo

Ces Israéliennes «enchaînées» par les liens sacrés du mariage
29 Mars 2016, 18h12 | MAJ : 29 Mars 2016, 18h11
RÉAGIR
11
Ronit Elkabetz dans le procès de Viviane Amsalem (Gett) qui retrace l'histoire d'une femme israélienne qui n'arrive pas à divorcer.
Ronit Elkabetz dans le procès de Viviane Amsalem (Gett) qui retrace l'histoire d'une femme israélienne qui n'arrive pas à divorcer. D.R.
On les appelle les «enchaînées»,les «Agounot». Elles sont des centaines, peut-être des milliers en Israël, interdites de refaire leur vie parce que soumises, en vertu de la loi juive, au bon vouloir de leurs maris qui refusent le divorce.






Une décision de justice à la résonance exceptionnelle vient de remettre en lumière le sort de ces femmes, largement passé sous silence. Fin janvier, le tribunal rabbinique suprême, sorte de cour suprême pour les affaires religieuses juives, a décidé de rendre publique l'identité d'Oded Guez et de mettre ce rabbin et universitaire au ban de la communauté aussi longtemps qu'il persistera à refuser le divorce à sa femme.


Le tribunal a déjà prononcé de tels bannissements par le passé. Mais celui-ci a suscité un écho extraordinaire parce que la cour a accepté, comme le demandait l'épouse, qu'il soit publié sur les réseaux sociaux avec le nom et le visage d'Oded Guez.


«On ne doit pas lui demander de ses nouvelles. Il ne peut pas participer aux prières collectives quotidiennes, ni réciter le Kadish (la prière des morts) dans une synagogue en cas de deuil d'un proche, tant qu'il n'écoute pas la voix des rabbins et ne donne pas le "guet" à sa femme», décrète l'ordre de bannissement.


Le «guet» (prononcez: guête) est l'acte par lequel le mari accorde le divorce à sa femme. Lors d'une courte cérémonie, il lui remet un parchemin signé devant des témoins et, en présence de juges rabbiniques, lui déclare qu'elle est libre. Cette cérémonie a fait l'objet d'un excellent film de Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz en 2014.


VIDEO. La bande annonce de Gett, le procès de Viviane Amsalem.








Sans le «guet», elle reste une «Agouna», enchaînée à son mari, incapable de se remarier. Si elle a un enfant d'un autre homme, il sera un bâtard qui ne pourra jamais se marier selon la loi juive. Il y a actuellement 131 Agounot en Israël pour une moyenne de 11.000 divorces de couples juifs chaque année, selon le directeur des tribunaux rabbiniques, Shimon Yaakobi. Mais ce chiffre de 131 ne comptabilise que les femmes pour lesquelles la justice religieuse a ordonné au mari d'accepter le divorce.


Aliza Gellis, responsable de Yad La Isha («une Main tendue à la femme»), dit, elle, que son association dédiée à la défense des «Agounot» reçoit chaque année 6.000 demandes d'assistance.


Il y aussi quelques cas - rares - d'hommes enchaînés parce que leurs femmes refusent de recevoir le «guet».


Retrouver sa «liberté au plus vite»

Les femmes qui s'en remettent à Yad La Isha attendent en moyenne cinq ans pour décrocher le précieux sésame, affirme Mme Gellis. «Mais nous avons eu des cas plus difficiles», avec des maris qui s'enfuient à l'étranger et changent d'identité, ajoute-t-elle. Pour les femmes, la souffrance est morale ou sentimentale. Refaire sa vie avec un homme peut être très difficile pour une Agouna quand le septième des Dix commandements stipule: «Tu ne commettras pas d'adultère».


Le dommage peut aussi être matériel. Mme Gellis évoque l'exemple d'une femme d'une soixantaine d'années qui a saisi l'association parce que, toujours mariée, elle avait vu les banques se retourner contre elle pour éponger les dettes de son mari.


Pour J., la femme d'Oded Guez, l'essentiel, c'est de retrouver sa «liberté au plus vite». «Cela fait presque quatre ans que je demande le divorce et deux ans que le tribunal rabbinique a obligé mon mari à me le donner», confie avec pudeur cette femme de 30 ans.


Le couple a deux enfants et le différend ne porte ni sur la garde, ni sur l'argent. Oded Guez ne veut qu'une chose: qu'elle revienne. Il «n'écoute aucun rabbin», dit-elle. Lui est docteur en physique, elle docteur en biologie. Mais ces déchirements parcourent tous les milieux sociaux, tous les âges et toutes les communautés juives du monde. La malédiction des Agounot est presque aussi ancienne que le judaïsme. Elle a particulièrement touché l'opinion avec la guerre du Kippour en 1973, quand de nombreuses femmes se sont retrouvées «enchaînées» parce que leurs maris avaient disparu au combat sans que leur sort soit tranché.


Prison pour maris réfractaires


La sensibilisation à ce phénomène a aussi progressé avec la montée de la revendication féministe. «Il y a 20 ans, les femmes ne se présentaient pas devant les tribunaux rabbiniques et nous avons changé les choses en imposant la présence de femmes avocates», souligne Mme Gellis, dont l'association est composée de religieuses et de féministes.


L'affaire Oded Guez rappelle l'implication considérable des tribunaux rabbiniques dans la vie des juifs israéliens dans les domaines où l'Etat a choisi d'appliquer la loi religieuse. Seul un tribunal rabbinique peut sceller un mariage ou prononcer un divorce. Certains responsables rabbiniques tentent toutefois de suivre l'évolution des moeurs.


«Le Grand Rabbin (David) Lau essaie de trouver des solutions pour que le guet soit donné au plus vite et que le tribunal continue de sanctionner les maris qui refusent d'obéir à la loi», assure le porte-parole du Grand Rabbin d'Israël, Pinhas Tennenbaum. Face aux maris récalcitrants, les tribunaux rabbiniques peuvent prononcer un retrait du permis de conduire, une interdiction de sortie du territoire ou un interdit bancaire. Ils ont aussi le pouvoir d'envoyer des hommes en prison.


Sept sont incarcérés pour avoir refusé de délivrer le guet, indique M. Tennenbaum. Une cellule est prête dans le tribunal rabbinique de Jérusalem pour, le cas échéant, enfermer un mari séance tenante.


Dans le cas d'Oded Guez, «si le tribunal juge que ça peut faire avancer les choses, il sera envoyé en prison», clarifie M. Tennenbaum.



inPartager
Leparisien.fr avec AFP

http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/ces-israeliennes-enchainees-par-les-liens-sacres-du-mariage-29-03-2016-5670157.php#xtor=AD-32280603-[notification]&utm_content=notification&utm_campaign=extension&utm_medium=extension&utm_source=ExtensionFactory.com

Egalité des sexes : des élèves d’Athis-Mons en finale d’un concours national,egalite,parite,

30 Mars 2016, 15:04pm

Publié par hugo

Athis-Mons (91200)

VILLE OU CODE POSTAL
OK
MA VILLE ESSONNE ACTUALITÉS



inPartager
Egalité des sexes : des élèves d’Athis-Mons en finale d’un concours national
29 Mars 2016, 19h04 | MAJ : 29 Mars 2016, 19h04
RÉAGIR
Archives. Une classe de seconde du lycée Pagnol à Athis participe ce mercredi à la finale des Olympes de la Parole à Paris.
Archives. Une classe de seconde du lycée Pagnol à Athis participe ce mercredi à la finale des Olympes de la Parole à Paris. (LP/C. S-D.)
Vivre ensemble entre filles et garçons, hommes et femmes dans notre société. C’est sur ce sujet qu’ont dû plancher cette année une classe de seconde du lycée Pagnol à Athis-Mons.






Et pour leur travail, les élèves ont été sélectionnés à la finale nationale du concours Les Olympes de la Parole, qui doit se tenir ce mercredi au ministère de l’Education nationale.


Ils devront ainsi présenter au jury sous forme de saynète ou de clip vidéo, des actions concrètes pour promouvoir l’égalité des sexes. Les jeunes d’Athis seront confrontés à treize autres académies.

Les Prisonnières Protestantes de la Tour de Constance,protestant,histoire, histoire de france,

29 Mars 2016, 02:15am

Publié par hugo