Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Un budget 2013 en hausse pour la politique du handicap,handicape,politiques,

30 Septembre 2013, 05:08am

Publié par hugo

Un budget 2013 en hausse pour la politique du handicap
Photo : PhotoAlto
Photo : PhotoAlto
11/10/2012
La politique en faveur du handicap bénéficie, avec le projet de budget 2013, d'une hausse des crédits. L'Allocation pour adulte handicapé augmente de 8,5 %. Les établissements et les services pour personnes handicapées bénéficieront d'un Ondam à 3,3 %, supérieur à l'Ondam global à 2,7 %.


La Grande Conférence sociale de juillet dernier avait établi que l'emploi des personnes en situation de handicap faisait partie des actions à développer. La mobilisation gouvernementale en faveur du handicap s'est traduite récemment par la circulaire du 4 septembre du Premier ministre instituant l'intégration de la question du handicap dans chaque projet de loi. Une dynamique renforcée avec le budget 2013.


En 2013, les moyens en faveur des personnes en situation de handicap sont en hausse de 6,3 % par rapport à 2012. Le montant des crédits s'élève à 11,2 milliards pour "la prise en charge de prestations permettant d'assurer un revenu d'existence (AAH, Allocation supplémentaire d'invalidité) et des mécanismes d'incitation à l'activité professionnelle", précise le projet de loi de finances 2013.


Avec un Ondam médico-social à 4 % - au regard de l'Ondam global à 2,7 % - les dépenses en faveur de la politique du handicap seront favorisées. Les établissements et services médico-sociaux bénéficient d'une hausse de crédits de 3,3 %, avec 9 milliards d'euros (286 millions en plus par rapport à 2012). Ce qui permettra en outre, précise le ministère, la création de plus de 3 000 places et le développement des services à domicile comme les Ssiad.


L'Allocation pour adulte handicapé en hausse


Avec 8,2 milliards d'euros, l'Allocation pour adulte handicapé (AAH) est en hausse de 8,5 %. Le ministère du Budget a en outre réaffirmé la poursuite de l'harmonisation des modalités d'attribution de l'AAH par les MDPH "après l'entrée en vigueur de nouvelles conditions de déclaration et de cumul des revenus d'activité professionnelle des allocataires en 2011, dans un objectif de réduction des disparités" (source : "Les missions de l'État", p. 103).


Parmi les contributions de l'État, le maintien de la taxe sur la valeur ajoutée à 5,5 % des ventes portant sur certains appareillages : ascenseurs et équipements spéciaux pour personnes handicapées.


Mots-clés


personnes handicapées
En savoir plus


SANTÉ ET SOLIDARITÉ
La notion de handicap sera prise en compte dans les projets de loi
18/09/2012

Handicap : le défi de l'égalité,egalite,articles femmes hommes,handicapes

30 Septembre 2013, 03:20am

Publié par hugo

Facebook Twitter Google+
Handicap : le défi de l'égalité
AFP
AFP
25/09/2013
Le Comité interministériel du handicap s'est réuni pour la première fois sous l'égide de Jean-Marc Ayrault. La jeunesse, l'emploi, l'accessibilité et l'accompagnement médico-social sont les 4 champs d'action prioritaires pour faire advenir l'égalité réelle entre personnes handicapées et valides.




(Vous pouvez grossir la taille de la police en utilisant la fonction A+)
Donner un nouvel élan à la politique du handicap. Bâtir une société plus inclusive et une citoyenneté pleine et entière pour toutes les personnes handicapées. Lutter contre toutes les formes de discrimination et relever enfin le défi de l'accessibilité.
Par cette première réunion du Comité interministériel du handicap (CIH) depuis sa création en 2009, le Gouvernement s'est donné mercredi 25 septembre des objectifs concrets pour faire advenir une égalité réelle entre personnes handicapées et personnes valides. (lire le communiqué de presse du Premier ministre)
Pourquoi un Comité interministériel du handicap ?


Puisque l’égalité entre personnes valides et personnes handicapées doit s’éprouver dans tous les domaines, alors l’ensemble des ministres sont concernés par la politique du handicap. Le Comité interministériel du handicap n’avait jamais été réuni depuis sa création. Il était temps d’y remédier et de signifier l’implication pleine et entière de ce Gouvernement pour l’inclusion des personnes handicapées.


Une politique du handicap ne peut se résumer à une politique spécifique, bien au contraire c’est dans chaque politique ministérielle que l’enjeu du handicap doit se décliner.
Jean-Marc Ayrault
Le CIH s’inscrit dans la continuité de certaines mesures déjà prises par le Gouvernement : prise en compte des besoins des personnes handicapées dans les conditions d’âge des emplois d’avenir ou des contrats de génération, adoption du troisième plan autisme ou encore décision de professionnaliser les AVS.


La conférence nationale du handicap de 2014 sera l’occasion d’établir un premier bilan des engagements pris lors du CIH.


4 champs d'action prioritaires




1. La jeunesse


Parce que l'objectif premier donné par le président de la République d'offrir à toute la jeunesse une vie meilleure ne doit laisser personne sur le bord du chemin. La priorité est d'accueillir les enfants dès la crèche et d'ouvrir grand les portes de l'école.
• Un droit à formation pour les parents soumis à la concertation avec les partenaires sociaux ;
• l’adaptation des crèches à l’accueil d’enfants handicapés ;
• vers une formation "handicap" pour les professionnels de la petite enfance et les enseignants ;
• la CDIsation des 28 000 auxiliaires de vie scolaire sous contrat d’assistants d’éducation ;
• la création d’un diplôme d’Etat de l’accompagnement, spécialité milieu scolaire ;
• 700 places en unité d’enseignement en maternelle pour les jeunes autistes ;
• plus de centres de loisirs et de vacances ouverts aux enfants handicapés...


2. L'emploi


La feuille de route du CIH doit permettre de :
• Mieux former les travailleurs par un volet handicap dans la réforme de la formation professionnelle, le recrutement d’apprentis dans la fonction publique et l'ouverture de centres de rééducation professionnelle modernisés.
• Accompagner tout au long du parcours professionnel, renforcer l’offre du service public de l’emploi.
• Soutenir l’activité des travailleurs handicapés en valorisant la sous-traitance auprès de travailleurs indépendants handicapés et en harmonisant l’obligation d’emploi des secteurs public et privé.


3.L'accessibilité


L’accessibilité est la condition sine qua non de l’égalité : se donner les moyens de réussir la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports est donc un impératif. Le retard accumulé depuis 2005 compromet le respect de l’échéance de 2015. Ce constat lucide n’est pas un renoncement ; il appelle au contraire une mobilisation inédite. La feuille de route prévoit de relever d'autres défis en matière d'accessibilité :
• faciliter la vie d’usager et de client en rendant accessibles les sites internet publics notamment ;
• faciliter la vie de citoyen par la mise en accessibilité de tous les processus électoraux et en rendant la communication gouvernementale accessible ;
• faciliter l’accès à la culture et au sport (volet handicap dans les projets des fédérations sportives, soutien aux producteurs pour l’accessibilité des films français...)
4. Le dépistage, l'accès aux soins et l'accompagnement médico-social


• Agir dès le plus jeune âge, par la prise en charge intégrale des frais de transport des enfants vers les CAMSP et la mise en oeuvre d'un programme national de repérage-dépistage-diagnostic précoces des handicaps chez l’enfant.
• Améliorer le service rendu par les MDPH grâce à la dématérialisation totale des échanges avec les MDPH, et la simplification de l’attribution des cartes de stationnement.
• Favoriser le maintien à domicile et faciliter l’accès aux soins...
► Retrouvez l'intégralité des mesures prévues dans la feuille de route gouvernementale en téléchargeant ci-dessous le relevé de décisions.

Un budget au service de l’égalité réelle femmes / hommes et la protection des femmes contre les violences,violences conjugales,viol,violences,femmes,santes,

30 Septembre 2013, 03:18am

Publié par hugo

Un budget au service de l’égalité réelle femmes / hommes et la protection des femmes contre les violences


Budget-PLF-2014
Droits des femmes Publié le 28 septembre 2013
Le budget 2014 du ministère des droits des femmes confirme dans la durée la priorité donnée par le Président de la République et le Gouvernement à l’égalité entre les femmes et les hommes.


Le programme 137 « Égalité entre les femmes et les hommes », porté par la ministre des droits des femmes, disposera cette année de 24,3 millions d’euros pour 2014. A ces crédits s’ajouteront l’apport de crédits du fonds social européen pour soutenir en particulier le démarches innovantes conduites pour l’égalité professionnelle des femmes et des hommes et les actions d’accompagnement vers la formation et l’emploi des bénéficiaires du CLCA (nouvellement dénommé prestation partagée d’accueil de l’enfant).


Ce budget conforté permettra à l’Etat, avec l’ensemble des moyens des ministères qui contribuent à l’égalité femmes-hommes (200,6 M€ inscrits dans le projet de budget 2014), de soutenir les actions conduites au niveau national et dans les territoires, notamment par les associations, pour la promotion et la défense des droits des femmes, l’égalité professionnelle et l’entrepreneuriat au féminin, l’insertion des femmes dans l’emploi et la lutte contre toutes les violences faites aux femmes.


Le budget 2014 du programme 137 soutiendra les priorités du ministère et les mesures inscrites dans le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, adopté par une très large majorité au Sénat.


Première priorité, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et l’emploi des femmes.


Avec le soutien du fonds d’expérimentation pour l’égalité créé au sein du programme 137, le vaste programme d’expérimentations construit avec les régions et les partenaires sociaux sera poursuivi et évalué en 2014. Il a permis de développer dans 9 « territoires d’excellence pour l’égalité professionnelle » de nouveaux services pour accompagner les entreprises à remplir leurs obligations légales, favoriser la mixité dans l’orientation et accompagner les femmes en CLCA pour reprendre un emploi. L’évaluation sera rendue en fin d’année 2014.


Le budget du ministere soutiendra aussi la première année de mise en œuvre du plan pour l’entrepreneuriat féminin, notamment pour sa dimension accompagnement des femmes, en lien avec l’ensemble des réseaux d’aide et d’accompagnement.


Deuxième priorité, le soutien à la lutte contre toutes les violences faites aux femmes. En cohérence avec le 4ème plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes, le budget 2014 soutiendra en particulier :


- La mise en place d’un numéro de référence d’accueil téléphonique et d’orientation des femmes victimes de violences à compter du 1er janvier 2014, prenant appui sur la permanence téléphonique « 39.19 » dont la mission est élargie et le service renforcé (accessibilité 7/7, qualité de service amélioré meilleure articulation avec les acteurs locaux).


- La Généralisation du téléphone grand danger pour une meilleure protection des femmes victimes de violences conjugales.


- Le renforcement des actions en matière de prévention de la récidive des auteurs de violence en accompagnement de la mise en œuvre de la mesure prévue dans le projet de loi relatif à l’égalité entre les hommes et les femmes ;


- La montée en charge de la grande étude consacrée aux femmes victimes de violences, l’enquête virage qui alimentera progressivement en nouvelles données l’observatoire national des violences faites aux femmes.


Enfin, une action est nouvellement créée pour soutenir les actions de prévention et de lutte contre la prostitution et la traite des êtres humains. Grâce en particulier aux efforts d’économies réalisés par le ministère sur son fonctionnement, des moyens nouveaux sont dégagés pour soutenir cette priorité qui se matérialisera dans le prochain plan interministériel de lutte contre la traite des êtres humains.

Signature de la Convention pluriannuelle avec le Planning Familial,femmes,santes,feministes,feminisme,najat vallaud

30 Septembre 2013, 03:15am

Publié par hugo

Signature de la Convention pluriannuelle avec le Planning Familial


Najat Vallaud-Belkacem et Carine Favier signent la convention Ministère des Droits des Femmes - Planning Familial
Droits des femmes Publié le 29 septembre 2013
C’est à l’occasion de la présentation du nouveau site ivg.gouv.fr dans les locaux du Planning Familial que j’ai eu le plaisir de signer avec Carine Favier, co-présidente du Planning Familial, la convention pluriannuelle d’objectifs liant le ministère des Droits des Femmes et le Planning Familial.


Partout en France, l’action du Planning Familial est déterminante auprès des femmes et en faveur de l’exercice effectif de leur droit à disposer de leur corps. Cependant et comme beaucoup d’autres associations, « le Mouvement Français pour le Planning Familial » a besoin de visibilité sur ses ressources à venir pour mener à bien son action et ses projets. Nous avons donc souhaité rétablir un financement pluri-annuel qui permet de construire dans la durée l’action sociale visant à défendre le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps.


Le Planning Familial est en effet un partenaire solide des Droits de Femmes, un partenaire que la Ministre des Droits des femmes souhaite renforcer en signant cette convention d’une durée de 3 ans et d’un montant de 263.000 euros. L’association conduira des actions visant à la promotion de l’éducation à la sexualité, visant à améliorer l’accès à l’information sur la contraception et l’interruption volontaire de grossesse. Le Planning Familial travaillera à améliorer les pratiques concernant l’IVG notamment en termes d’accessibilité et de choix de la méthode.


Au-delà, en 2014, le Planning Familial sera le partenaire privilégié du Ministère des Droits des Femmes pour la mise place d’un numéro de téléphone national unique pour l’information du public sur l’Interruption Volontaire de Grossesse.

Ministère des droits des femmes,femmes,feministes,najat vallaud belkacem,

30 Septembre 2013, 03:02am

Publié par hugo

?Ministère des droits des femmes
Le Ministère des Droits des Femmes
RSSFacebookTwitterFlickrdailymotionimprimer cette page


DOSSIERS

INFORMATIONS PRATIQUES

PUBLICATIONS

EN DIRECT DES RÉGIONS

LE MINISTÈRE

LA MINISTRE

Egalité professionnelle

Droit à disposer de son corps

Parité

Lutte contre les violences

Education et lutte contre les stéréotypes

International

Salle de presse
Toute l’actualité




La Ministre présente le nouveau site officiel d’information sur l’IVG
Lire la suite 27 septembre 2013Tolérance Zéro pour l’entrave à l’IVG 27 septembre 2013Signature de la Convention pluriannuelle avec le Planning Familial 14 septembre 2013Union pour la Méditerranée, Union de projets pour les Droits des femmes
Lire les actualités


L’actualité législative




Le Sénat a adopté à une large majorité la loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes
Lire la suite 17 septembre 2013Projet de loi pour l’égalité femmes-hommes : Discours au Sénat de Najat Vallaud-Belkacem 09 juillet 2013Intensification de la lutte contre les mariages forcés 03 juillet 2013Une loi pour agir à la racine des inégalités
Lire les actualités


8marstoutelannee.fr


Inscrivez-vous à la lettre d'information du ministère des droits des femmes


Mettons fin au cycle de violence. Appelez le 3919


www.ega-pro.fr


stop-harcelement-sexuel.gouv.fr


CIDF - feuilles de route ministérielles


MIPROF : mission violences faites aux femmes


Chiffres-clés 2012 de l'égalité femmes-hommes


Projets de loi : Etudes d'impact sur l’égalité femmes-hommes










En vidéo




Toutes les vidéos


Engagé(e)s


Associations, responsables politiques, miliant-e-s : le Ministère des Droits des femmes et sa ministre, Najat Vallaud-Belkacem rencontrent chaque semaine celles et ceux qui, chaque jour, font progresser l’égalité entre les femmes et les hommes en France et dans le monde. Retrouvez ici les dernières rencontres :


Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes Compagnie Interligne Yvonne Knibiehler Réseau de recherche international et pluridisciplinaire Annie Sugier Féministes en mouvements Les femmes s’en mêlent Télé debout Kristina Schroeder Planning familial Michèle Bachelet Julia Kristeva Femmes solidaires Danièle Bousquet L’association FIT Yvette Roudy
La Galerie du Ministère


Retrouvez ici les dernières photos de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes.

Les écarts mondiaux de salaires vont largement décroître d'ici 2030,economie,salaire,emploi

30 Septembre 2013, 03:01am

Publié par hugo

Jusqu'où peut-on aller avec son patron ?
Coût du travail 7
Les écarts mondiaux de salaires vont largement décroître d'ici 2030
Les écarts mondiaux de salaires vont largement décroître d


inShare
4
2
latribune.fr | 28/09/2013, 14:47 - 291 mots


Le cabinet de conseil PwC affirme que les écarts de salaire entre économies "émergentes" et économies "matures" vont se réduire d'ici 17 ans dans une étude qu'il publie ce samedi. En Chine, le salaire moyen augmenterait pour représenter plus de la moitié de celui de l'Espagne.
SUR LE MÊME SUJET
Les Etats-Unis se penchent sur l'écart salarial entre employés et patrons
Quand le sexe des enfants d'un PDG influe sur les écarts salariaux dans son entreprise
Coût du travail en France et en Allemagne: en quinze ans, l'écart s'est creusé. Et devinez qui est le bon élève...
Des salariés qui votent leur propre augmentation de salaire, ça existe !
Voilà une nouvelle qui pourrait bien intéresser les chefs d'entreprises qui envisagent de délocaliser. Une étude réalisée par le cabinet de conseil PwC paru ce samedi évalue que les écarts de salaires entre pays émergents et matures vont se réduire de "manière significative" d'ici à 2030.


Une projection justifiée par le fait que les salaires moyens dans les pays émergents progresseraient fortement. Ainsi, les salaires moyens mensuels pourraient quadrupler en Inde, passant de 132 en 2011 à 616 dollars en 2030. Aux Philippines, ils pourraient tripler, de 169 à 581 dollars, selon PwC.


Des salaires indiens 8 fois inférieurs aux français en 2030 , contre 28 fois en 2013


Pendant ce temps, les salaires réels en France ( passant de 3.821 dollars à 5.022 en 2030), aux États-Unis (de 3.482 à 4.574 dollars) ou en Grande-Bretagne (de 3.433 à 4.665 dollars) devraient seulement croître "d'un tiers environ", affirme l'étude. Du coup, le rapport entre les salaires réels moyens en France et en Inde passerait de 28 fois supérieur à 8 fois. Entre les États-Unis et le Mexique, le rapport passerait de 7 à 4. En Chine, le salaire moyen augmenterait pour représenter plus de la moitié de celui de l'Espagne.


Conséquence, ces évolutions de rémunération pourrait bouleverser les délocalisations, estime le cabinet de conseil. "Les entreprises pourraient relocaliser certaines activités de production ou de services dans leur pays d'origine, comme ont déjà commencé à le faire certaines sociétés américaines, ou bien elles pourraient les transférer dans des pays à relativement plus bas coût". Autre scénario envisagé : "les entreprises pourraient se réimplanter dans des pays où les coûts sont initialement plus élevés, mais qui sont géographiquement plus proches, renforçant ainsi leur contrôle sur leur chaîne d'approvisionnement".


LIRE AUSSI:


>> Coût du travail: les vraies raisons du problème français




inShare
4
2
A LIRE SUR LA TRIBUNE
Notre épargne est en danger
Défense : la retraite pour près de 8.000 militaires
Le bilan très mitigé du gouvernement Merkel II
Les salariés sud-coréens seront mieux payés que les français... en 2030
A LIRE SUR LE WEB
L’aéronautique, fleuron de l’industrie française (Randstad)
Travail à distance : les avantages pour l'entreprise (SFR Business Team)
Automobile : La location longue durée est-elle rentable pour le particulier ? (Quelle Automobile)
Foire aux Vins E.Leclerc : A la découverte d'Andréas Larsson (E.Leclerc)

Le respect de la vie privée? Un avantage concurrentiel face aux firmes américaines!USA,amerique,

30 Septembre 2013, 02:34am

Publié par hugo

Twitter renforce sa présence en Europe
Sécurité des données 5
Le respect de la vie privée? Un avantage concurrentiel face aux firmes américaines!
La NSA a reconnu espionner 1,6% du trafic du web mondial.
La NSA a reconnu espionner 1,6% du trafic du web mondial.


inShare
5
1
latribune.fr | 28/09/2013, 18:04 - 572 mots


La garantie de la confidentialité de navigation devient un argument commercial favorable aux entreprises européennes face aux géants américains, raconte le Wall Street Journal.
SUR LE MÊME SUJET
Espionnage : les patrons de Facebook et Yahoo critiquent les pratiques de la NSA
Même sans réseaux sociaux, la NSA a violé les règles de protection de la vie privée
La NSA reconnaît espionner... 1,6% du trafic du Web mondial
A peine 25% du trafic web américain échappe à la surveillance du NSA
L'agence de renseignement américaine NSA espionne les internautes à travers le monde ? Choisissez un service installé dans votre propre pays ! Depuis les révélations d'Edward Snowden sur les pratiques de la National Security Agency en juin, nombreux sont les citoyens qui s'interrogent sur l'utilisation faite des données qu'ils laissent - parfois malgré eux - sur Internet. Si bien que des sociétés ont flairé le filon et propose un service d'un nouveau genre : garantir aux internautes un stockage des données dans leur propre pays, défendu comme imperméable aux espionnages depuis l'étranger. Le Wall Street Journal dresse un panorama du phénomène dans un article publié vendredi sur son site Internet.


Un service de messagerie allemand réputé imperméable à la NSA


En Allemagne, raconte le quotidien, les trois plus grands fournisseurs de messagerie - dont la Deutsche Telecom - se sont associés afin de proposer un nouveau service de messagerie électronique "made in Germany". Les données sont stockées sur des serveurs allemands, dans le respect de la législation nationale sur les données à caractère personnel.


Résultat : le succès semble au rendez-vous ! Plus de 100.000 Allemands ont sollicité ce service depuis sa mise en service le mois dernier, d'après le Wall Street Journal. Le programme de surveillance de la NSA "est un cadeau du ciel", s'enthousiasme Oliver Dehning , le directeur général de antispameurope GmbH , qui fournit un logiciel de protection contre les spams. "C'est un peu l'occasion de se venger et de protéger notre marché intérieur", a-t-il confié à la journaliste du Wall Street Journal.


Le respect de la vie privée devient un nouvel argument commercial, un nouvel avantage concurrentiel des services allemands face aux américains. "Une aubaine pour des européens qui ont longtemps cherché un avantage sur Google et Microsoft" commente le Wall Street Journal.


En Europe, certains défendent la création d'un "euro nuage"


L'intérêt pour ces questions dépasse le cadre national. Une loi européenne sur la protection des données personnelles est en cour de négociation au sein de l'Union européenne. Plusieurs dirigeants européens militent pour la création d'un "euro nuage", dans lequel les données pourraient être partagées au sein de l'Europe, mais pas en dehors de ce territoire.


Cet été, la vice-présidente de la Commission européenne Hollandaise Neelie Kroes faisait valoir que: "La vie privée n'est pas seulement un droit fondamental (…) son respect peut aussi être un avantage concurrentiel", lors d'un déplacement en Estonie.


De son côté, le Brésil est en train de réfléchir à une loi exigeant que les données des internautes Brésiliens soient stockés sur des serveurs dans leur pays. En Inde, les autorités envisageraient carrément d'interdire aux fonctionnaires d'utiliser les services de messagerie de Google et de Yahoo !.


La confidentialité a un prix !


La prise de conscience s'avère mondiale. La contrepartie ? Le coût bien sûr. Car installer ses propres serveurs sur le sol national, cela coûte cher. Le caractère payant du service sera sans nul doute un frein à son développement. Difficile de rivaliser face aux économies d'échelle dont bénéficient les grandes entreprises américaines, déjà largement majoritaire sur ce marché.


Les compagnies de la Silicon Valley ont-elles à craindre l'émergence de cette nouvelle concurrence ? Peut-être. En tous cas la Fondation américaine de l'innovation estime que les retombées de révélations sur les activités de la NSA pourrait faire perdre jusqu'à 35 milliards de dollars de revenus annuels à ces sociétés, et ce en grande partie à cause d'une érosion des parts de marché à l'étranger.


LIRE AUSSI:


>> A peine 25% du trafic web américain échappe à la surveillance de la NSA




inShare
5
1
A LIRE SUR LA TRIBUNE
Défense aérienne : la Turquie met KO Américains et Européens
Les traders au chômage technique
Dépenses publiques : la réalité des chiffres en Europe
Ce qu'il faut savoir sur la pépite frenchy Criteo avant son entrée sur le Nasdaq
A LIRE SUR LE WEB
Quand et comment changer la courroie de distribution ? (Oscaro)
Guide d'achat - Les conseils avant d'acheter une clé USB (UFC Que Choisir)
Foire aux Vins E.Leclerc : A la découverte d'Andréas Larsson (E.Leclerc)
L’aéronautique, fleuron de l’industrie française (Randstad)

Données: la Cnil engage "une procédure formelle de sanction" contre Google,internet,site internet,

30 Septembre 2013, 02:32am

Publié par hugo

Google perfectionne son moteur de recherche pour fêter ses 15 ans
Données personnelles 17
Données: la Cnil engage "une procédure formelle de sanction" contre Google
En France, la sanction financière maximale que peut infliger la Cnil s'élèvent à 150.000 euros.
En France, la sanction financière maximale que peut infliger la Cnil s'élèvent à 150.000 euros.


inShare
4
0
latribune.fr | 28/09/2013, 11:15 - 535 mots


La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés estime que Google enfreint la loi informatique et libertés car l'internaute n'est pas en mesure de connaître l'utilisation qui peut être faite de ses données personnelles et de la maîtriser. Elle avait accordé un trimestre à Google pour se mettre en conformité avec la législation et juge aujourd'hui que sa réponse n'est pas satisfaisante.
SUR LE MÊME SUJET
La Cnil met Google en demeure de revoir sa politique de confidentialité
Confidentialité : la CNIL prévient d'une action répressive européenne contre Google
Google mis à l'amende par la CNIL
Google perfectionne son moteur de recherche pour fêter ses 15 ans
20 juin - 20 septembre : la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (Cnil) avait donné trois mois à Google pour rendre sa politique de confidentialité des données conforme à la législation française.


>> La Cnil met Google en demeure de revoir sa politique de confidentialité


Aujourd'hui, l'ultimatum est révolu. La Cnil estime que le géant américain de l'Internet "n'a pas effectué les modification nécessaires", elle passe donc à l'étape suivante en préparent des poursuites.


150.000 euros d'amende au maximum


"Au dernier jour du délai de trois mois accordé à la société Google Inc., la société conteste le raisonnement de la Commission nationale de l'informatique et libertés, et notamment l'applicabilité de la loi Informatique et Libertés aux services utilisés par des résidents en France", indique la Cnil dans un communiqué publié vendredi. "Dans ce contexte, la présidente de la Cnil (Isabelle Falque-Pierrotin) va désigner un rapporteur aux fins d'engager une procédure formelle de sanction, telle que prévue par la loi Informatique et Libertés", poursuit la Commission. Les délais d'une telle procédure demeurent inconnus. La sanction financière maximale que peut infliger la Cnil s'élèvent à 150.000 euros.


La Cnil estime que Google enfreint la loi informatique et libertés car l'internaute n'est pas en mesure de connaître l'utilisation qui peut être faite de ses données personnelles et de la maîtriser. Elle reproche à la société de Mountain View d'avoir imposé l'année dernière et unilatéralement des nouvelles règles de confidentialité après avoir fusionné une soixantaine de règles d'utilisation en une seule. En mars 2012 en effet, Google a regroupé les informations de ses services autrefois séparés, comme la messagerie Gmail ou le réseau communautaire Google+.


Informer davantage sur les "cookies"


La Commission française pressait notamment Google de faire état de la "finalité" des données personnelles qu'il collecte lorsqu'un internaute utilise ses services ou surfe sur son moteur de recherche, et qu'il définisse une "durée de conservation" de ces données. Elle demandait aussi que le groupe "informe" et demande leur accord préalable aux utilisateurs avant d'installer dans leurs terminaux des "cookies", ces fichiers mouchards qui suivent l'internaute à la trace et permettent le ciblage publicitaire.


Par ailleurs, un Tribunal de grande instance pourrait être saisi, ce qui pourrait contraindre le moteur de recherches à d'autres amendes et injonctions.


Face à cette fronde, Google semble rester placide. Dans sa réaction officielle vendredi soir, la direction de Google France n'évoque pas le fait qu'elle conteste la procédure de la Cnil, comme l'indique cette dernière. Elle réaffirme simplement que sa "politique de confidentialité respecte la loi européenne et (lui) permet d'offrir des services plus simples et plus efficaces".


Google dans le viseur de 27 pays européens


En Grande-Bretagne, l'autorité Ico, examine actuellement "la réponse apportée" par Google, suite à un ultimatum similaire de trois mois. L'autorité espagnole a pour sa part ouvert en juin "une procédure de sanction pour violation des principes fondamentaux de la législation espagnole en matière de protection des données personnelles", et l'autorité d'Hambourg pour l'Allemagne a également ouvert une procédure formelle contre Google.


Il y a un an, les 27 autorités européennes de protection des données avaient sommé Google de se mettre en conformité avec la directive européenne Informatique et Libertés. Mais pour l'instant aucune sanction concrète n'a été prononcée.


>> Confidentialité: la Cnil prévient d'une action répressive européenne contre Google




inShare
4
0
A LIRE SUR LA TRIBUNE
Le "click jacking" ou comment la publicité fait de vous ses "amis" sur Facebook
Ce qu'il faut savoir sur la pépite frenchy Criteo avant son entrée sur le Nasdaq
Les États-Unis n'ont jamais été aussi proches de la faillite
La voiture "verte" la plus populaire est "made in France". Et c'est une japonaise, la Toyota Yaris
A LIRE SUR LE WEB
Photographie : Vos plus beaux portraits de femmes du monde (Geo)
Entrepreneurs, comment vous prémunir des impayés? (Assuré d'entreprendre)
Des jambes de star avec l’aqua-bike ! (Ma vie en couleurs)
Guide d'achat - Les conseils à suivre pour changer ses pneus (UFC Que Choisir)

Jusqu'où peut-on aller avec son patron ?entreprises,emploi,salarie,patrons,

30 Septembre 2013, 02:29am

Publié par hugo

Travaillez moins, vous serez plus efficace... et mieux payé !
Les écarts mondiaux de salaires vont largement décroître d'ici 2030
Carrière 7
Jusqu'où peut-on aller avec son patron ?
20% des Français pensent que l'on peut être ami avec son patron, selon un sondage CSA réalisé en octobre 2012 / Reuters.
20% des Français pensent que l'on peut être ami avec son patron, selon un sondage CSA réalisé en octobre 2012 / Reuters.


inShare
0
Hélène Haus | 28/09/2013, 11:33 - 841 mots


La Cour de cassation a condamné une entreprise à verser 215.859 euros à l'un de ses anciens salariés qu'elle avait licencié pour harcèlement sexuel et moral. Un jugement qui pose la question des limites à ne pas dépasser avec ses collègues et son patron.
SUR LE MÊME SUJET
Vous voulez une promotion ? Habillez-vous comme votre patron !
Pas d'affinité avec vos collègues : comment le gérer ?
On parle de son travail avec ses collègues mais...ça sert pas à grand chose
Plus d'un Français sur deux parle politique avec ses collègues de travail
La cour d'appel d'Aix-en-Provence et la Cour de cassation ont condamné une entreprise à verser 215.859 euros à l'un de ses anciens employés, licencié pour harcèlement moral et sexuel, révélait jeudi 26 septembre le site Ouest-France Entreprises. L'homme en question était accusé d'avoir harcelé une de ses collègues subalternes. Il avait tout de même fini par l'embrasser sur la bouche, l'inviter à dîner et lui dire qu'ils formeraient "un joli couple".


Les juges ont estimé que les accusations ne tenaient pas debout, au regard des mails envoyés par la victime à son supérieur, qui finissaient par "bises" ou "bisous". La Cour de cassation a ainsi jugé qu'ils étaient trop proches pour que le harcèlement sexuel et moral soit retenu...


"Nous devons protéger les personnes qui ne veulent pas être embrassées"


Cette jeune-femme a-t-elle été trop loin en signant ses courriels ainsi ? Des bises pourtant, les Français s'en échangent des tonnes. Deux, trois, quatre... Avec la famille, les amis et les collègues de bureau bien sûr. Et parfois même avec leur chef. En 1999 déjà, le magazine L'Express consacrait un article à ce phénomène franco-français, "L'Art de la bise", dans lequel le psychologue Gérald Cahen déclarait qu'elle "était d'abord un signe d'égalité. On se fait face".


Une habitude qui n'est pas répandue partout et n'est pas du goût de tout le monde. En avril 2011, une société allemande de conseil sur les bonnes manières réclamait tout bonnement son interdiction au bureau outre-Rhin afin d'éviter toute ambigüité, rapportait alors la BBC. "Nous devons protéger les personnes qui ne veulent pas être embrassées", expliquait à l'époque son patron, Hans-Michael Klein, à la radio britannique.


Le bisou du matin... à distribuer avec modération


Embrasser, pas embrasser ? C'est souvent l'une des premières questions que l'on se pose lorsqu'on rencontre ses collègues pour la première fois. Tout dépend de la taille de l'entreprise et de sa localité. Faire la bise à tout un open-space risquerait de nuire à la productivité !


Les bisous matinaux semblent aussi avoir moins la cote à Paris qu'en province.


"L'important, c'est de dire non, lorsque l'on n'est pas à l'aise", estime Eric Rocheblave, avocat spécialiste du droit du travail. "Les salariés n'ont pas tous la même culture. De simples gestes comme la bise, ou mots tels que les blagues un peu grivoises, peuvent être très gênants pour certaines personnes."


Vient ensuite la question du tutoiement ou du vouvoiement. Le tutoiement, très à la mode dans les médias ou la communication, tend à se généraliser, rapportait Le Figaro en octobre 2012. D'après une étude de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), 73% des hommes tutoient leur chef, contre 51% des femmes.


"Les hommes tutoient leur chef sans tenir compte de son sexe, alors que les femmes tutoient beaucoup moins souvent leur chef si c'est un homme", remarquaient alors les auteurs de l'étude. "En principe, c'est au supérieur hiérarchique de proposer le tutoiement puisque c'est lui qui est responsable de l'image de son entreprise et de l'engagement de son équipe. Le faire à sa place pourrait signifier lui prendre sa place", notait, en novembre 2012, la psycho-sociologue Dominique Picard, interrogée par le site Atlantico.


Un tiers des cadres croient en l'amitié avec leur chef


Et qu'en est-il de l'amitié ? Selon un sondage CSA, réalisé en octobre 2012, pour le site Terra Femina, un Français sur cinq pense que l'on peut être ami avec son patron. 71% jugent qu'il "est possible de bien s'entendre avec son chef, son patron, mais sans être ami". Les cadres (36%), les jeunes (27%) et les employés de petites entreprises (25%) croient davantage en l'amitié.


Des liens qui naissent parfois lors des sacro-saints pots d'entreprise. Selon un sondage Ifop, réalisé en novembre 2011, pour l'association Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise (PSRE), 9 salariés sur 10 participent au moins à un apéro par an dans leur société. 27% trinquent même plusieurs fois par mois.


"Ces pots permettent de ressouder les équipes, d'effacer les barrières hiérarchiques et de relâcher la pression", commentait à la sortie du sondage le journal Le Parisien.


Mon collègue, mon amour


Et quand ce n'est pas de l'amitié, qu'en est-il de l'amour ? "On ne peut pas empêcher les gens de tomber amoureux au travail", sourit Eric Rocheblave. "L'amour au travail, exercice de haute voltige", titrait, en août 2010, le journal Le Monde, en rapportant une étude de Monster affirmant que 30% des couples se rencontraient au boulot.


Le secret et la transgression sembleraient, en effet, avoir des effets aphrodisiaques… Mais ils ne sont pas toujours réciproques. "Si un collègue ou un supérieur a des gestes déplacés, il ne faut pas hésiter à le dire. Il faut absolument en parler avec son entourage ou avec un représentant du personnel sans attendre", note Eric Rocheblave.


L'avocat désapprouve, d'ailleurs, le jugement rendu par la cour d'appel d'Aix-en-Provence et par la Cour de cassation. "Je ne sais pas ce qu'il s'est vraiment passé entre ces deux salariés. Mais ce qui est inquiétant, c'est que la justice a estimé qu'il n'y avait pas eu harcèlement sexuel, parce qu'ils avaient échangé des mails un peu familiés. Quel message cela fait-il passer ?"




inShare
0
A LIRE SUR LA TRIBUNE
Bill Gates s'excuse pour la combinaison Ctrl+Alt+Suppr, une "erreur"
Imposition des loyers fictifs : mais où va-t-on ?
Pourquoi le Stade de France coûte si cher au contribuable
Pour une famille de classe moyenne "supérieure": c'est +37% d'impôts en deux ans
A LIRE SUR LE WEB
Roaming data : le stress, c'est fini ! (SFR Business Team)
Accusés d'esclavage, Yannick Noah et sa compagne protestent contre une ex-salariée (francetv info)
Pourquoi louer quand on est propriétaire? (Louer en saisonnier)
Top 10 des micro-bars parisiens (Time Out Paris)

Ô laissez-vous aimer !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869).poesie,poemes,amour,femmes,

29 Septembre 2013, 05:17am

Publié par hugo

Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869).
Recueil : Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme (1829).
Share on facebook Share on twitter Share on email Share on google More Sharing Services
Ô laissez-vous aimer !


À Madame ***.




Ô laissez-vous aimer !... ce n'est pas un retour,
Ce n'est pas un aveu que mon ardeur réclame ;
Ce n'est pas de verser mon âme dans votre âme,
Ni de vous enivrer des langueurs de l'amour ;


Ce n'est pas d'enlacer en mes bras le contour
De ces bras, de ce sein ; d'embraser de ma flamme
Ces lèvres de corail si fraîches ; non, madame,
Mon feu pour vous est pur, aussi pur que le jour.


Mais seulement, le soir, vous parler à la fête,
Et tout bas, bien longtemps, vers vous penchant la tête,
Murmurer de ces riens qui vous savent charmer ;


Voir vos yeux indulgents plus mollement reluire ;
Puis prendre votre main, et, courant, vous conduire
À la danse légère... ô laissez-vous aimer !





Charles-Augustin Sainte-Beuve.