Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Allaiter en portage,femmes,bebes

27 Février 2015, 03:45am

Publié par hugo

Santé & Bien-être
Santé bio et bien être au naturel
PortagePublié le 5 mars 2012 - Mis à jour le 2 mai 2014
Allaiter en portage






0
?!
RÉACTION
IMPRIMER
Allaiter en portageAllaiter bébé en portage, vous avez déjà essayé ? Choisissez bien votre porte bébé !
Les bébés et petits enfants "emportés" au cœur de la vie sociale de leurs parents sont très "pratiques", peu encombrants, plus légers et faciles à transporter… et à allaiter !


Allaiter en portageAllaiter en portage
Allaiter tout en portant bébé dans un porte-bébé kangourou n'est pas une sinécure. La hauteur de portage est souvent difficile, voire impossible à moduler de façon instantanée. Bien souvent, les seins sont inaccessibles tant que bébé est dans le porte-bébé kangourou, un écran textile s’immisçant souvent entre le porteur et l’enfant.


Certains porte-bébés souples et confortables peuvent faciliter l’allaitement à l’éveil – c’est à dire lorsque l’enfant est en éveil calme actif – tout en permettant à sa mère de poursuivre ses activités si cela s’avère nécessaire. Nulle obligation d’attendre que votre enfant dorme ou qu’il soit disposé à jouer seul pour vaquer à vos occupations ... Et lorsque le besoin de téter s’impose, à la caisse du supermarché par exemple, vous voilà sauvée ! Bébé tète, tandis que vous emballez vos courses, sous les yeux médusés des voisins (lorsqu’ils ont compris ce qui se passe – beaucoup croiront simplement que votre enfant dort ! Ils n’imaginent pas ce qui est en train de se passer !)


Le portage est une réponse au besoin naturel de proximité et de contact corporel du bébé. L’enfant porté bénéficie d’une expérience sensorielle multiple et, entre autres choses, d’un accès au sein plus aisé… Pas étonnant, dans ces conditions, que maman détecte si finement les micro-signaux en « langage des corps » que bébé émet à son intention : petits bruits, petits mouvements, qui « parlent » à sa maman. Cette proximité favorise une réponse quasi instantanée. Maman adapte son porte-bébé afin que bébé accède confortablement au sein. Les positions dans lesquelles il peut téter sont variées. Son besoin en mouvement est satisfait, avant et après la tétée, voire simultanément. Ensuite, le portage après le repas facilite la digestion. Et pour les bébés qui souffrent d’un reflux, être porté en position grenouille verticale pendant et entre les repas, le ventre bien appuyé contre celui de maman, permet d’apporter du réconfort à un bébé qui, sans cela, serait envahi par la douleur.


Bien installés, un hamac porte-bébé à boucles rondes (ou sling) ou une écharpe n’appuient pas sur les seins et ne risquent pas de gêner la lactation. Un porte-bébé asiatique s’adapte très bien à la situation. Les possibilités sont nombreuses. Explorez, et vous trouverez probablement des positions qui vous conviendront, à vous et à votre bébé ! N’hésitez pas à poser la question lors d’un atelier sur le portage : c’est le bon endroit pour découvrir ces petits gestes qui font la différence !


Ingrid van den Peereboom

A LIRE AUSSI
Les principes du portage
Lait infantile
Lait infantile bio et végétal "Bébé Mandorle"
Portage: la famille des croisés

ThèmesPorter mon bébéAllaitement

http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-astuces/allaiter-en-portage-8780?fb_action_ids=1547024465578756&fb_action_types=og.recommends&fb_source=feed_opengraph&action_object_map={%221547024465578756%22%3A227988424055861}&action_type_map={%221547024465578756%22%3A%22og.recommends%22}&action_ref_map=%5B%5D

Religion et terrorisme ne sont pas synonymes,protestants,

27 Février 2015, 03:36am

Publié par hugo

Accueil»Articles»Chronique»Religion et terrorisme ne sont pas synonymes
12 janvier 2015 - 08:15 Line Dépraz 4071 signes
More Sharing Services
CHRONIQUE
Religion et terrorisme ne sont pas synonymes
Tags: EERV Chronique Attentat à Charlie Hebdo
Rassemblement solidaire, Place du Luxembourg, Bruxelles. CC(by-sa) Valentina CalàChaque semaine Protestinfo laisse carte blanche à une personnalité reformée.
Au nom de l’exécutif de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), la pasteure et conseillère synodale Line Dépraz réagit au récent attentat contre la rédaction de «Charlie Hebdo».
Cet événement connaît un retentissement planétaire. On ne compte plus les réactions qu’elles soient issues du monde journalistique, politique, philosophique, religieux ou autres. Comme tant d’autres, le Conseil synodal de l’EERV est profondément indigné par cet acte odieux. De son point de vue, aucune action terroriste ne saurait trouver de justification se prévalant d’une religion quelle qu’elle soit.
Photo: CC(by-sa) Valentina Calà
Le propre d’un événement, c’est d’être soumis à plusieurs clés de lecture. La tuerie qui a eu lieu dans les locaux et aux alentours de «Charlie Hebdo» ne fait pas exception. Ainsi, avons-nous entendu à plusieurs reprises que l’origine musulmane des auteurs présumés expliquait une telle violence. Ce type d’affirmation fait la part belle à l’islamophobie; plus largement, il ouvre à tout discours stigmatisant les religions et leur potentielle incitation à la violence. C’est malheureux.
Nous ne saurions minimiser l’horreur que représente cet attentat. C’est avec émotion que nous pensons à ses victimes, à leurs familles, à leurs amis. Mais à travers cet acte, plus qu’une religion, c’est l’intégrisme, l’obscurantisme et le fanatisme qu’il convient de condamner. Ces risques sont présents –mais heureusement pas inhérents– dans tout système de pensée. Dès lors, nous défendons avec force la nécessité pour tous d’un auto-regard critique sur sa propre tradition, l’exigence de dialogues interreligieux et une juste compréhension de la laïcité.
Nous devons, en commençant par nous-mêmes, oser un regard clairvoyant sur notre tradition et son évolution dans l’histoire pour déceler en quoi elle a enrichi l’humanité et en quoi elle l’a aussi mise à mal. Nul courant n’est aujourd’hui à l’abri d’être dépassé par des fondamentalistes issu de ses rangs. Prenons garde à ne pas stigmatiser les autres là où nous sommes nous-mêmes vulnérables.
Selon l’Evangile de Jésus-Christ, la vérité est une personne; c’est dire qu’elle ne se possède pas. A partir de là, osons et exigeons des dialogues intra et interreligieux de qualité. Des dialogues qui ne visent pas à trouver un consensus autour du petit dénominateur commun, mais qui permettent à chacun de confronter sa compréhension de l’autre avec la manière dont cet autre rend compte de sa religion.
Enfin, osons le préciser: la laïcité d’un état n’implique pas que toute religion doit être exclue de la sphère publique. Les Réformateurs ont défendu le caractère intime –et non privé– de la foi tout en soulignant le nécessaire engagement personnel et communautaire qui en découlait pour la paix, la justice, la sauvegarde de la création. Ils n’ont pas opté pour une Eglise qui se situerait vis-à-vis du monde. Ils ont eu l’audace de l’inscrire au cœur de la société telles deux entités capables de se féconder mutuellement pour assurer le vivre-ensemble des humains.
C’est à cela que nous voulons et devons travailler.

http://protestinfo.ch/201501127259/7259-religion-et-terrorisme-ne-sont-pas-synonymes.html#.VO-Zl_mG-Sr

GRAND FORMAT. Suède : instinct paternel,pere,papa,

27 Février 2015, 03:10am

Publié par hugo

Actualité > Photo > Galeries Photos > GRAND FORMAT. Suède : instinct paternel
GRAND FORMAT. Suède : instinct paternel
L' ObsPar L' Obs
Voir tous ses articles
Publié le 22-02-2015 à 10h17
A+A-
Congés généreux, aides financières... L'Etat suédois incite les pères à s'occuper autant que les mères de leurs enfants. Ils ne sont pourtant qu'une minorité à faire ce choix. Le photographe Johan Bävman a rencontré ces papas à plein temps, et en a fait une série, "Swedish Dads". Morceaux choisis.
PARTAGER
Partager sur Facebook
275
Partager sur Twitter
51
Partager sur Google+
8
Partager sur Linkedin
6
Envoyer cet article à un ami
RÉAGIR
7
RECEVOIR LES ALERTES


Göran et sa fille Liv
Göran et sa fille Liv
"Financièrement, on y perd, mais je gagne la possibilité de nouer des liens étroits avec ma famille". Göran, 27 ans, en congé parental pendant dix mois pour s'occuper de sa fille, Liv. (Johan Bävman/Moment/Institute)
John et enfants, Johannes et Ines
John et enfants, Johannes et Ines
"Les couples qui ne partagent pas équitablement la garde des enfants se séparent davantage", croit savoir John, 30 ans, ingénieur mécanicien, papa de Johannes, 3 ans, et Ines, 1 an. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Johan et ses enfants, Ebbe, Tyra, et Stina
Johan et ses enfants, Ebbe, Tyra, et Stina
"Il faut continuer d'aller de l'avant pour changer l'image que nous avons de ce qu'est un père." Johan, 38 ans, développeur de produits, a pris neuf mois de congé parental pour chacun de ses enfants : Ebbe, 7 ans, Tyra, 5 ans, et Stina, 1 an. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Urban et son fils Holder
Urban et son fils Holder
"Je passe mes journées à cuisiner et à jouer avec mon fils. Mais surtout à cuisiner." Urban, consultant, en congé parental pendant dix mois, avec son fils, Holder. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Andreas et ses enfants, Sam et Elliot
Andreas et ses enfants, Sam et Elliot
"Mes enfants ont autant confiance en moi que dans ma partenaire." Andreas, 39 ans, agent de probation, a pris six mois de congé parental, après un premier congé lié à la maladie de sa compagne. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Loui et son fils Elling
Loui et son fils Elling
"J'ai beaucoup appris sur moi-même en m'occupant d'Elling. Même si finalement le temps manque pour se poser et profiter." Loui, 28 ans, artiste, en congé parental pendant un an. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Jonas et ses enfants, Lovis et Siri
Jonas et ses enfants, Lovis et Siri
"Je ne veux pas me limiter à être le parent-copain, celui qui n'a du temps que pour jouer et rire." Jonas, 31 ans, avec ses filles Lovis, 3 ans, et Siri, 1 an. Cet administrateur des ressources humaines a pris neuf mois de congé parental pour chacune. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Fredric et son fils Ossian
Fredric et son fils Ossian
"Nous avons considéré qu'il était important pour nous deux d'être avec notre enfant à chacun de ses stades de développement, et par conséquent, nous avons choisi de rester à la maison tous les deux les quatre premiers mois, puis d'alterner." Fredric, 34 ans, agent territorial, et sa compagne, ont pris ensemble un congé pour leur fils Ossian durant les quatre premiers mois, puis ont alterné équitablement. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Michael et ses enfants, Matisse et Vivianne
Michael et ses enfants, Matisse et Vivianne
"C'est difficile en tant qu'indépendant de se déconnecter totalement de son travail. J'ai la chance d'avoir une femme qui peut prendre la relève quand je dois travailler." Michael, 35 ans, avec ses enfants, Matisse, 2 ans, et Vivianne, 5 mois. Ce travailleur indépendant a pris neuf mois de congé parental, mais à temps partiel, devant travailler un peu chaque semaine. (Johan Bävman/Moment/Institute)
Magnus et son enfant
Magnus et son enfant
Magnus, 37 ans, analyste système, et son enfant. (Johan Bävman/Moment/Institute)

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20150220.OBS3015/grand-format-suede-instinct-paternel.html

Tabac : le picto «interdit aux femmes enceintes» bientôt sur les paquets,femmes,sante,grossesse,

27 Février 2015, 03:08am

Publié par hugo

LA PARISIENNE SANTÉ
Tabac : le picto «interdit aux femmes enceintes» bientôt sur les paquets
Près d'une femme enceinte sur cinq fume encore au dernier trimestre de sa grossesse. Le ministère de la Santé veut imposer un pictogramme d'interdiction sur les paquets de cigarettes.


J.Cl. | 25 Févr. 2015, 07h15 | MAJ : 25 Févr. 2015, 09h43

0
RÉAGIR
47
Un logo de mise en garde pour les femmes enceintes, comme celui-là, sera apposé sur les paquets de cigarettes.
Un logo de mise en garde pour les femmes enceintes, comme celui-là, sera apposé sur les paquets de cigarettes. DR
Renoncer aux sushis, au saucisson, aux crudités mal lavées, aux fromages, éviter de courir, ne pas s'exposer au soleil, allaiter pour donner le meilleur à son enfant... Cernées de discours culpabilisants, les femmes enceintes françaises ont-elles décidé de résister en avalant quelques bouffées de cigarette ? Près d'une sur cinq fume tout au long de sa grossesse en 2015, une situation qui préoccupe la ministre de la Santé Marisol Touraine au point d'imposer bientôt un pictogramme d'interdit.


Sur le même sujet
Tabac : moins d'asthme et de prématurés grâce aux interdictions
Tabac : moins d'asthme et de prématurés grâce aux interdictions
Arrêt du tabac : les patchs à la nicotine inefficaces chez les femmes...




Bien que 34 % des personnes âgées de 15 à 75 ans fument, la consommation de tabac baisse en France, selon le baromètre 2014 de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpés). Désormais, 28,2% des fumeurs sont des fumeurs quotidiens, contre 29,1% en 2010. Ceux-là grillent entre 5 et 15 clopes par jour.


Le tabagisme régulier chez les femmes, qui n'avait cessé d'augmenter ces dernières décennies, est également en recul, passant de 26% en 2010 à 24,3% en 2014. Mais plus les femmes sont jeunes, plus elles fument : 32,5% des fumeuses de 20 à 25 ans ouvrent leur paquet quotidiennement, contre 28,7% pour les 26-34 ans.


Malgré les études scientifiques démontrant le risque plus élevé pour le fœtus, notamment de prématurité et de retard de croissance en cas de tabagisme de la mère, voire même de tabagisme passif, malgré les injonctions médicales et la pression sociale, 17,8% des femmes enceintes fument toujours au troisième trimestre de leur grossesse. Une cigarette ? Un demi-paquet ? Un paquet ? L'étude de l'Inpés ne dit pas, malheureusement, combien de fois ces femmes enceintes plongent la main dans le paquet.


Le chiffre est cohérent avec les études compilées par l'Inserm : depuis les années 1970, environ 40% des fumeuses habituelles continuent de fumer lorsqu'elles tombent enceintes, tout en réduisant significativement leur consommation (pour 60% d'entre elles).


«La France est le pays en Europe où les femmes enceintes fument le plus», a souligné mardi la ministre lors d'une conférence de presse, bien décidée à imposer un pictogramme «femmes enceintes» sur les paquets de cigarettes, afin de «sensibiliser les femmes aux dangers du tabac pendant leur grossesse». Il devrait être obligatoire à partir du mois d'août.


VIDEO. La France, le pays en Europe où les femmes enceintes fument le plus (BFM TV)












> Venez débattre et poser vos questions sur nos forums !

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/tabac-le-picto-interdit-aux-femmes-enceintes-bientot-sur-les-paquets-25-02-2015-4556985.php

VIDEO. Santé : c'est l'hiver le plus meurtrier depuis 5 ans,sante,

27 Février 2015, 03:07am

Publié par hugo

LA PARISIENNE SANTÉ
VIDEO. Santé : c'est l'hiver le plus meurtrier depuis 5 ans
La grippe saisonnière, qui a déjà touché plus de 2,5 millions de personnes, en serait la principale cause.


25 Févr. 2015, 15h25 | MAJ : 26 Févr. 2015, 07h27

0
RÉAGIR
14
ILLUSTRATION. L'épidémie de grippe reflue mais les hospitalisations encore en hausse chez les plus de 65 ans
ILLUSTRATION. L'épidémie de grippe reflue mais les hospitalisations encore en hausse chez les plus de 65 ans (AFP/Pascal Pavani.)
L'hiver 2015 est le plus meurtrier depuis cinq ans. Le déclenchement jeudi dernier du plan Orsan permettant de rouvrir des lits dans les hôpitaux le laissait présager.


Sur le même sujet
Grippe : face à l'épidémie, Touraine déclenche le plan ORSAN
Grippe : face à l'épidémie, Touraine déclenche le plan ORSAN
ABONNES. «L’épidémie pourrait faire 4 millions de malades »
ABONNES. «L’épidémie pourrait faire 4 millions de malades »
Un médicament contre la grippe efficace contre Ebola
Un médicament contre la grippe efficace contre Ebola
ABONNES. Avec Yolande, 90 ans aux urgences de Lariboisière
Grippe : la vaccination prolongée pour lutter contre l'épidémie
Grippe : la vaccination prolongée pour lutter contre l'épidémie
Epidémie de grippe : le cap des 2 millions de malades dépassé
Epidémie de grippe : le cap des 2 millions de malades dépassé
Ce mercredi, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a annoncé que le taux de la «mortalité toutes causes confondues» est de 16% supérieur par rapport au nombre attendu de décès. Les plus de 65 ans sont particulièrement affectés. La grippe saisonnière, qui a déjà touché plus de 2,5 millions de personnes, en serait la principale cause.


Si l'épidémie de grippe a commencé à refluer durant la semaine du 2 au 8 février, le nombre des hospitalisations continue à augmenter chez les plus de 65 ans. «Il existe un décalage entre le début de la grippe et les complications comme les surinfections (...) qui surviennent au bout de plusieurs jours», explique le docteur Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste et spécialiste de la grippe à l'InVS.


L'institut précise que les plus de 65 ans représentent près de la moitié (48%) des 970 cas graves de grippe admis en réanimation depuis le 1er novembre dernier et dont 98 ont abouti à des décès. Ces cas graves ont été majoritairement infectés par des virus A(H3N2) qui touchent plus spécialement les personnes âgées et les sujets à risque et contre lesquels le vaccin s'est avéré peu efficace cet hiver.


Le Limousin et Midi-Pyrénées particulièrement affectés


Toutefois, le docteur Daniel Lévy-Bruhl juge qu'il faut rester prudent : «La grippe explique certainement une partie de cette mortalité plus importante mais qu'il était difficile de se faire une idée plus précise en l'absence de données sur les causes de mortalité en temps réel.


L'épidémie de grippe saisonnière reste «forte» dans de nombreuses régions où le nombre de nouveau cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale restait très élevé la semaine dernière. C'est notamment le cas du Limousin (1.642 cas pour 100.000 habitants), de la région Midi-Pyrénées (938) et de la Champagne-Ardenne (936).


VIDEO. Epidémie de grippe : «30% de morts de plus qu'en 2014 à la même époque»




> Venez débattre et poser vos questions sur nos forums !

0
Leparisien.fr avec AFPRÉAGIR
14
Voir tous les articles de la rubrique
Santé : les derniers articles



Epidémie de grippe : «30% de morts de plus qu'en 2014 à la même époque»

Sida: pris avant et après un rapport, des antirétroviraux réduisent les risques
Tabac : le picto «interdit aux femmes enceintes» bientôt sur les paquets
Sexo & Co : le pénis idéal existe-t-il ?
Sida : un traitement préventif réduit les risques de près de 90%
Le nombre de fumeurs baisse en France
14 réactions

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/c-est-l-hiver-le-plus-meurtrier-depuis-5-ans-25-02-2015-4557743.php

Parité en politique: Où en est-on?,parite,egalite,articles femmes hommes,

27 Février 2015, 03:00am

Publié par hugo

Politique
EGALITE Selon un rapport du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) dévoilé ce jeudi, les partis politiques doivent encore faire des efforts pour faire progresser la représentation des femmes lors des élections...


Parité en politique: Où en est-on?
1
CONTRIBUTIONRÉAGISSEZ À
CET ARTICLE
187PARTAGER 26TWITTER 11
IMPRIMERENVOYER
Johanna Rolland a été élue maire par le conseil municipal de Nantes, le 04 04 2014.
Johanna Rolland a été élue maire par le conseil municipal de Nantes, le 04 04 2014. - Sébastien Salom-Gomis/SIPA
Delphine Bancaud
Publié le 26.02.2015 à 15:51
Mis à jour le 26.02.2015 à 15:52
MOTS-CLÉS
égalité hommes-femmes, élections
L’entre-soi masculin serait-il toujours de mise en politique? Le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) a rendu public ce jeudi son rapport sur le sujet et constate qu’après 15 ans d’existence, le principe de parité en politique suscite toujours de fortes résistances. «Dans ce domaine, il n’y a rien de spontané en France. Quand il n’y a pas de contraintes légales, il n’y a pas de parité», résume Danielle Bousquet, présidente du HCE. La preuve par les chiffres.
Lors des élections pour lesquelles il existe une contrainte légale, en matière de représentation des femmes, la parité est presque respectée. Ainsi aux dernières élections européennes, les femmes ont représenté 43,2% des eurodéputés français élus. Les Conseils régionaux comptent aussi 48% des conseillères régionales et 45,5% de vice-présidentes régionales. Dans les communes de 1.000 habitants et plus, 47,5% des adjoints au maire et 48,2% des conseillers municipaux sont des femmes.
Les postes stratégiques échappent encore aux femmes
Là où le bât blesse, c’est lorsque l’on compte sur l’évolution des mentalités pour faire avancer les choses. Car en l’absence de contrainte légale, les hommes demeurent encore très majoritaires parmi les maires (84%), les présidents de conseils départementaux (95%), régionaux (92,7%) ou d’intercommunalité (92,2%).
Et lorsqu’il existe une incitation légale, telle que les retenues financières pour non-présentation de candidatures paritaires aux élections législatives, les résultats sont peu probants. Ainsi 26,9% des députés sont des femmes. «Les partis politiques ont en effet eu tendance à présenter des femmes dans les circonscriptions plus difficiles, voire réputées ingagnables», note le rapport du HCE. Même constat au Palais du Luxembourg, où les sénatrices restent minoritaires (25%), tout comme les conseillères générales et départementales (16,3%).
Des enjeux pour les prochaines élections
Fort de ces résultats, le HCE appelle les partis politiques à faire progresser la parité à la tête des futurs départements et régions, lors des prochaines élections de 2015. Car si les binômes paritaires garantiront la parité des assemblées départementales, rien ne garantit que les présidents et les vice-présidents seront des femmes. Idem pour les élections régionales: si les listes seront nécessairement paritaires, les têtes de listes risquent de n'être que rarement des femmes. «Il faut que les partis politiques soient proactifs pour que la parité puisse progresser dans les exécutifs», insiste Danielle Bousquet.
D’autant que selon elle, le gouvernement a ouvert la voie en prenant différentes dispositions depuis 2012 pour favoriser la parité: l’instauration du non-cumul des mandats, la nomination de plusieurs femmes à des ministères clés, le volet parité dans la loi sur l’égalité réelle entre les hommes et les femmes… L’enjeu est de taille selon Danielle Bousquet, «car veiller à une meilleure représentation des femmes en politique, c’est un moyen de renouer le lien avec la population». Et à l’heure où la défiance des citoyens à l’égard des politiques est à son summum, cela semble encore plus crucial.

http://www.20minutes.fr/politique/1550315-20150226-parite-politique-o

21 Février 1944 : l’occupant nazi fusille 23 membres du groupe Manouchian,histoire,histoire de france,

27 Février 2015, 02:34am

Publié par hugo

21 Février 1944 : l’occupant nazi fusille 23 membres du groupe Manouchian


Ils étaient polonais, italiens, hongrois, espagnols ou arméniens. Juifs, pour certains. Patronymes à couper au couteau. « À prononcer vos noms sont difficiles », écrira Louis Aragon. Ils n’avaient pas trente ans mais ils étaient prêts à donner leur jeunesse pour une cause qui les dépassait. Leurs actions retentirent dans toute l’Île-de-France : grenades lancées sur un car de la marine de guerre allemande, attaque d’une caserne et du siège central du parti fasciste italien, exécution du général Von Apt et du colonel SS Julius Ritter… On doit leur arrestation, en novembre 1943, ainsi que le démantèlement de leur réseau aux enquêtes zélées de la police française.


Ils étaient 23 quand les fusils fleurirent


23 qui donnaient leur cœur avant le temps


23 étrangers et nos frères pourtant


23 amoureux de vivre à en mourir


23 qui criaient LA FRANCE en s’abattant


L’affiche rouge, Aragon.








Allemands et régime de Vichy unis pour traquer les résistants…


Après que la France soit passée sous le contrôle du 3ème Reich, le gouvernement collaborationniste de Vichy et les allemands travaillent main dans la main. Malgré tout, soutenus par les anglais et les américains, les groupes de résistance se développent de plus en plus. Parmi cette nébuleuse héroïque, les Francs-Tireurs Partisans – Main-d’Oeuvre Immigrée (FTP-MOI) quatre détachements, composés majoritairement de Juifs, Anciens des brigades internationales, aguerris à la lutte armée, ces militants, mènent une guerre offensive contre l’occupant. Cet activisme entraîne une vive répression.


Courant 1943, les allemands aidés du régime de Vichy réussissent à démanteler des réseaux de résistants entiers. Le 16 Novembre 1943, c’est au tour des FTP-MOI. 68 d’entre eux sont arrêtés. Parmi eux, Joseph Epstein et Missak Manouchian, deux leaders du mouvement. Après trois mois d’incarcération et de tortures quotidiennes, ils comparaissent devant la justice du 15 au 18 Février 1944. Vous connaissez la suite…





L’affiche rouge : quand l’occupant nazi cherche à discréditer la résistance.


afficherouge-3Nazis et vichystes souffrent d’une baisse de popularité en France. Ils décident donc de recourir à une arme classique : la propagande. Immédiatement après ce crime immonde, ils placardent les murs de France avec une affiche rouge vif encadrée par le slogan « Des libérateurs ? La libération ! Par l’armée du crime ».


Au centre, les photos des 23 fusillés, le visage menaçant, présentés par leur pays d’origine et accusés d’attentat. En comparant ces libérateurs à des ramassis de tueurs, ils espèrent utiliser la peur et la haine de la population pour la rallier à leur cause, le nazisme.


Très rapidement on voit fleurir des fleurs sous ces affiches honteuses ou apparaître des bandeaux où l’on pouvait lire : “Des martyrs”, ou “Oui ! L’armée de la Résistance”. Les mains de l’ombre prennent leur revanche ? Quoi qu’il en soit, cette affiche n’atteint pas son but. Si elle aviva la haine, c’est envers les bourreaux et non les victimes que cette dernière se dirigea.





Au milieu de ces jours noirs de notre histoire, un poète remarquable : Missak Manouchian


Extrait de la dernière lettre écrite par Missak Manouchian, adressée à sa femme :


« Au moment de mourir, je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu’il méritera comme châtiment et comme récompense. Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur à tous… »


Est-il réellement nécessaire de commenter cette lettre ? Pleine de poésie, elle illustre la grandeur d’un homme qui pardonne à l’ennemi alors qu’il sort de plusieurs mois de torture, qu’ils est sur le point de se faire fusiller et que les nazis le privent à jamais du bonheur d’une femme qu’il aime.


Manouchian est un poète arménien qui a fui l’Empire Ottoman dans les années 20, après avoir survécu au génocide arménien. Il devient ouvrier à Paris et écris de nombrés poèmes, publiés dans l’ouvrage posthume La Chanson de ma vie. En 1934, il devient militant communiste puis forme un réseau de résistance actif sous l’occupation nazi composé d’étrangers, la plupart de confession juive.


Le 21 Février, cette lumière humaniste s’est éteinte. Aujourd’hui, c’est à nous de poursuivre les combats qu’il a mené contre le fascisme et le totalitarime.


Robert Guédiguian, rendit un hommage poignant à ces hommes en réalisant en 2010 L’Armée du crime








Ma Chère Mélinée
Ma chère Méline, ma petite orpheline bien aimée.


Dans quelques heures je ne serai plus de ce monde. On va être fusillé cet après midi à 15 heures. Cela m’arrive comme un accident dans ma vie, j’y ne crois pas, mais pourtant, je sais que je ne te verrai plus jamais.


Que puis-je t’écrire, tout est confus en moi et bien claire en même temps. Je m’étais engagé dans l’armée de la Liberation en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la victoire et de but. Bonheur ! à ceux qui vont nous survivre et goutter la douceur de la liberté et de la Paix de demain. J’en suis sûre que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoir dignement. Au moment de mourir je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit. Chacun aura ce qu’il meritera comme chatiment et comme recompense. Le peuple Allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur ! à tous ! — J’ai un regret profond de ne t’avoir pas rendu heureuse. jaurais bien voulu avoir un enfant de toi comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre sans faute et avoir un enfant pour mon honneur et pour accomplir ma dernière volonté.


Marie-toi avec quelqu’un qui puisse te rendre heureuse. Tous mes biens et toutes mes affaires je lègue à toi et à ta sœur et pour mes neveux. Après la guerre tu pourra faire valoir ton droit de pension de guerre en temps que ma femme, car je meurs en soldat regulier de l’Armée française de la Liberation. Avec l’aide des amis qui voudront bien m’honorer, tu feras éditer mes poèmes et mes ecris qui valent d’être lus. Tu apportera mes souvenirs si possibles, à mes parents en Arménie. Je mourrai avec mes 23 camarades toute à l’heure avec courage et serénité d’un homme qui a la conscience bien tranquille, car personnellement, je n’ai fais mal à personne et si je l’ai fais, je l’ai fais sans haine.


Aujourd’hui il y a du soleil. C’est en regardant au soleil et à la belle nature que jai tant aimé que je dirai Adieu ! à la vie et à vous tous ma bien chère femme et mes bien chers amis. Je pardonne à tous ceux qui m’ont fait du mal où qui ont voulu me faire du mal sauf à celui qui nous à trahis pour racheter sa peau et ceux qui nous ont vendu. Je t’embrasse bien bien fort ainsi que ta sœur et tous les amis qui me connaisse de loin ou de près, je vous serre tous sur mon cœur.


Adieu.
Ton ami Ton camarade Ton mari Manouchian Michel (djanigt).


P.S. Jai quinze mille francs dans la valise de la Rue de Plaisance. Si tu peus les prendre rends mes dettes et donne le reste à Armène. M.M.

http://sos-racisme.org/les-nazis-fusillent-le-groupe-manouchian/

Montée préoccupante de la puberté précoce,sante,

27 Février 2015, 02:23am

Publié par hugo

Montée préoccupante de la puberté précoce
Le Monde | 23.02.2015 à 16h36 |
Par Stéphane Foucart et Pascale Santi
image: http://s1.lemde.fr/image/2015/02/23/534x0/4581827_3_de54_2015-02-20-2ac2732-5014-cr2q3g_37e507d67992c4ec2b9710fcb7346454.jpg



A 7 ans et demi, Noémie a des seins de la taille d’une clémentine, des poils pubiens, et pose sans cesse des questions à sa maman. Dans la cour – elle est en CE1 –, les autres enfants se moquent souvent d’elle. Noémie présente des signes précoces de puberté. « Les consultations pour ce motif sont de plus en plus fréquentes », alerte le docteur Patricia Bartaire, présidente de l’Association française des pédiatres endocrinologues libéraux, qui vient de lancer avec l’Association française de pédiatrie ambulatoire un appel à mieux informer face à ce « phénomène encore trop souvent méconnu ». « Nous sommes confrontés à une véritable épidémie de puberté précoce », affirme le professeur Charles Sultan, chef du service d’endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier et chercheur à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, qui suit cette question depuis une vingtaine d’années.


Que veut dire puberté précoce ? Alors que la première manifestation de la puberté survient en général entre 9 et 12 ans chez les filles, avec le développement des seins, et entre 11 et 13 ans chez les garçons, avec l’augmentation du volume des testicules, on parle de puberté précoce quand le développement des caractères sexuels secondaires (seins, poils) survient avant l’âge de 8 ans chez une fille, et du volume des testicules avant 9 ans pour les garçons. La survenue de ces signes avant 6 ans est plus rare, bien que « le développement prématuré de la glande mammaire s’observe de plus en plus chez des filles entre 3 et 7 ans », indique le professeur...


L’accès à la totalité de l’article est protégé Déjà abonné ? Identifiez-vous
image: http://s2.lemde.fr/image/2015/02/23/92x61/4581827_7_7021_2015-02-20-2ac2732-5014-cr2q3g_914c873d90a43f3fe89f7888f6213758.jpg

Montée préoccupante de la puberté précoce


Il vous reste 78% de l'article à lire
Achetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés
Sciences
Ce papillon qui se joue du sonar des chauves-souris POST DE BLOG
Roméo, ce robot qui vous veut du bien VIDÉO
La sélection scientifique de la semaine (numéro 159) POST DE BLOG
Édition abonnés Contenu exclusif
Peut-on interdire la cigarette électronique sur le lieu de travail ?
Pour une politique des dispositifs médicaux
Hugo Aguilaniu, ou le rêve de Faust revisité


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/02/23/montee-preoccupante-de-la-puberte-precoce_4581829_1650684.html#3sU47bupeMMBb2P5.99

EN IMAGES. "Charlie Hebdo" : des dessins pour dénoncer l'attentat

27 Février 2015, 02:20am

Publié par hugo

EN IMAGES. "Charlie Hebdo" : des dessins pour dénoncer l'attentat

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20150107.OBS9481/en-images-charlie-hebdo-des-dessins-pour-denoncer-l-attentat.html

Le débat parlementaire sur la fin de vie s’annonce mouvementé,sante,lois,droits,

27 Février 2015, 02:17am

Publié par hugo

Le débat parlementaire sur la fin de vie s’annonce mouvementé
LE MONDE | 18.02.2015 à 12h36 |
Par François Béguin
Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir ClasserPartager facebook twitter google + linkedin pinterest
image: http://s1.lemde.fr/image/2015/02/18/534x0/4578828_3_353c_french-president-francois-hollande-l-stands_6a75ad713a423de97dab8b17bf5b201f.jpg


French President Francois Hollande (L) stands with French deputies Alain Clayes (C) and Jean Leonetti (R) as they pose with the report for the reform of end-of-life treatment at the Elysee Palace in Paris December 12, 2014. REUTERS/Jacky Naegelen (FRANCE - Tags: POLITICS SOCIETY HEALTH)
La proposition de loi sur la fin de vie a été « sauvée », mardi 17 février, en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. Les députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP) sont parvenus à repousser les uns après les autres tous les amendements qui menaçaient, selon eux, « l’équilibre » des onze articles de leur texte « créant des nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie ».


Après plus de six heures de discussion, la proposition de loi, qui prévoit notamment la mise en place d’une sédation « profonde et continue » pour les malades en phase terminale et l’instauration de directives anticipées contraignantes, a été adoptée sans changement majeur. L’« esprit de rassemblement » voulu par le président de la République sur ce texte, auquel il avait apporté son soutien le 12 décembre 2014, est donc sauf.


Mais le 10 mars, jour de l’examen du texte dans l’hémicycle, la ligne de fracture au sein de la gauche sur cette question risque de devenir nettement plus apparente. Mardi soir, la députée EELV de la Vienne Véronique Massonneau, récente auteure d’une proposition de loi légalisant le suicide assisté, a donné un avant-goût de ce futur débat en multipliant les interventions pour tenter d’infléchir le texte, qu’elle qualifie de « service minimum ». « Comment ...


L’accès à la totalité de l’article est protégé Déjà abonné ? Identifiez-vous
image: http://s2.lemde.fr/image/2015/02/18/92x61/4578828_7_af48_french-president-francois-hollande-l-stands_22292af1daa333fd1c7f5776bd5497b1.jpg
French President Francois Hollande (L) stands with French deputies Alain Clayes (C) and Jean Leonetti (R) as they pose with the report for the reform of end-of-life treatment at the Elysee Palace in Paris December 12, 2014. REUTERS/Jacky Naegelen (FRANCE - Tags: POLITICS SOCIETY HEALTH)
Le débat parlementaire sur la fin de vie s’annonce mouvementé


Il vous reste 70% de l'article à lire
Achetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés
Politique
Les communistes font un pas de plus vers la rupture avec le PS
Après Macron et Valls, François Hollande justifie le recours au 49-3
« L’information menacée » : la réplique des médias mis en cause par le CSA
Édition abonnés Contenu exclusif
A Béziers, l’extrême droite débauche à l’UMP
Les méthodes d’extrême droite de l’ancien président de Reporters sans frontières
Face aux réformes, le blocage français


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/02/18/le-debat-parlementaire-sur-la-fin-de-vie-s-annonce-mouvemente_4578829_823448.html#sLwhvVi6jK21dq6K.99