Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Articles avec #amour

Tinder, booster de rencontres ou d'ego ?;,couples,amours,

18 Juin 2017, 23:40pm

Publié par hugo

http://www.terrafemina.com/article/tinder-booster-de-rencontres-ou-d-ego_a331799/1

Tinder, booster de rencontres ou d'ego ?
 
Alors que l'on pensait, en toute logique, que les gens se connectaient à l'application de rencontre Tinder pour espérer faire des rencontres amoureuses, voire trouver l'amour, il existerait pourtant bien d'autres raisons justifiant la popularité de cette appli comme le démontrent plusieurs études.
 
 

Lancée en 2012, l'application de rencontre géolocalisée Tinder, s'est rapidement hissée comme l'une des plus populaires avec plus de 10 millions d'utilisateurs actifs quotidiennement. Le concept ? Faire défiler des photos de célibataires répondant à nos critères et situés dans notre secteur... jusqu'au coup de coeur. Un moyen rapide de parcourir des centaines de profils et de notifier d'un "j'aime" ceux susceptibles de les intéresser. Plus réputée pour permettre des rencontres éphémères que pour dégoter son futur mari, Tinder n'en reste pas moins branchée.
 
De multiples raisons d'aller sur Tinder

Sa branchitude plus que ses débouchées amoureuses serait d'ailleurs l'une des raisons expliquant que Tinder ait tant d'adeptes. En effet, comme le relaie Psychology Today, une récente étude a été réalisée auprès de 395 jeunes adultes (âgés de 18 à 34 ans) utilisant Tinder, c'est en majorité - 48,3% - pour sa popularité et le fait que beaucoup de personnes de leur entourage l'utilisent que les participants y avaient recours.

 
 

Seulement environ 5% des personnes interrogées ont indiqué que le désir de sortir avec quelqu'un était leur principale motivation en se connectant. Quant à savoir, quel était, selon eux, le but de Tinder. Et, surprise, si 51,5% ont reconnu avoir cru que Tinder été conçu pour sortir avec des gens, 15% le considéraient comme un vecteur social, un moyen de rencontrer du monde. Les chercheurs ont également constaté que les utilisateurs avaient souvent de multiples attentes envers Tinder : Trouver l'amour, multiplier les rencontres, dégoter un partenaire d'un soir, avoir l'air cool en étant nous aussi inscrit sur le site...

Une autre étude s'est justement intéressée aux motifs d'utilisations de Tinder chez nos voisins allemands en passant au crible un échantillon de 163 utilisateurs, tous étudiants. Encore une fois, c'est parce que l'appli est considérée comme étant à la mode que beaucoup avouaient s'y être inscrits. Autre critère dominant les autres selon les participants, Tinder boosterait l'estime de soi. En effet, cumuler les matchs sur l'appli et voir que de nombreux prétendants aimeraient nous rencontrer, ça aide à se sentir bien dans ses baskets, à donner de l'impulsion à notre ego.

Évidemment, parmi les réponses figurait aussi fréquemment "trouver un partenaire romantique". Là ou c'est plus étonnant, c'est que les gens se servant de Tinder uniquement dans le but d'avoir des rapports sexuels occasionnels semblent minoritaires. Les utilisateurs semblent même davantage enclins à s'y rendre pour le côté excitant de la chose, que pour passer réellement à l'action.

Ces études montrent ainsi que Tinder est loin de se limiter à nous aider à trouver l'amour ou du sexe, il répond aussi à d'autres besoins psychologiques. Même si, pour les plus chanceux, il peut apporter tout à la fois.
 

 

Sexe : ces questions hot à poser pour pimenter vos ébats,couples,amours,

18 Juin 2017, 22:28pm

Publié par hugo

Sexe : ces questions hot à poser pour pimenter vos ébats
 
 
 

Vous aimeriez que ce soit plus "hot" entre vous ? Pour faire monter la température, des sexologues suggèrent de poser les questions suivantes à votre partenaire - et qu'il vous les pose en retour, comme le rapporte Women's Health.
 

1- Comment aime-il se masturber ?

On le sait, la masturbation est bonne pour la santé physique et mentale. Mais chacun le fait à sa manière, et, selon la sexologue Emily Morse, il est important de savoir ce qui plaît à sa moitié lorsqu'elle se masturbe afin de savoir au mieux comment la faire jouir lorsque vous vous masturberez mutuellement. "C'est comme une feuille de route pour le plaisir".

Préparez-vous à voyager !
 

Si l'on ne souhaite pas nécessairement voir tous nos fantasmes se réaliser, à l'instar du plan à trois par exemple, vous pourriez être tous les deux partants pour en réaliser certains. Mais si vous ne connaissez aucun de ses fantasmes et réciproquement, c'est sûr que cela a peu de chance de se produire. N'hésitez pas à les partager, même si vous êtes un peu intimidés au début.

3- Qu'est-ce qui vous excite ?

Pour que vos relations sexuelles soient aussi satisfaisantes que possible, encore faut-il que chacun des partenaires sache ce qui plaît à l'autre. La base certes, pourtant tous les couples ne se confient pas forcément sur le sujet. Or, selon la sexologue Emily Morse, "avoir cette conversation avec son partenaire est un point de départ efficace pour que vos rapports sexuels vous plaisent vraiment".
4- Comment aimeriez-vous être touché(e) ?

"C'est peut-être l'une des choses les plus importantes sur lesquelles on aimerait recevoir un feedback", déclare la sexologue et conseillère conjugale Holly Richmond. Et d'ajouter "Le meilleur moyen d'améliorer le sexe, de le rendre plus chaud et plus connecté est de savoir ce que vous aimez et de le demander". Et pareil pour votre partenaire.
5- Dans quel mood sexuel est-il ?

Selon notre humeur du moment, on ne va pas forcément vouloir le même type de rapport. Il y a des fois où l'on a envie de rapports sexuels plus lents accompagnés de caresses et de câlins pendant que l'on se susurre des mots doux. Et à d'autres moments, le couple peut ressentir un besoin de rapports sexuels plus aventureux et passionnés, accompagnés de mots coquins. Mais l'on ne sait pas à l'avance dans quel état d'esprit sexuel se trouve son partenaire, note la thérapeute sexuelle Gloria Brame. En outre, "les femmes ont souvent peur de demander ce qu'elles veulent, mais la plupart des hommes sont plus qu'heureux de jouer le jeu", explique-t-elle. Ce faisant, tout le monde grimpera plus aisément au rideau.
6- Quelles sont les parties les plus sensibles de son corps ?

N'hésitez pas à dresser une carte mentale de vos zones érogènes et de lui en faire part une fois votre tour venu, conseille Gloria Brame. Cuisses, lobes de l'oreille, orteils, c'est l'heure des révélations.

http://www.terrafemina.com/article/sexe-ces-questions-hot-a-poser-pour-pimenter-vos-ebats_a331134/1

La vraie raison pour laquelle vous êtes attirée par votre amoureux;couples,amours;

18 Juin 2017, 22:20pm

Publié par hugo

La vraie raison pour laquelle vous êtes attirée par votre amoureux
 
Suivre
Le temps que vous avez passé à côtoyer votre partenaire avant de vous mettre en couple avec lui influerait sur le niveau d'attractivité que vous éprouvez l'un pour l'autre, selon une étude.
 
 

Quel rôle joue l'attraction au sein du couple ? Le physique entre-t-il forcément en ligne de compte en amour ? Des chercheurs de la Northwestern University ont mené une étude sur le sujet et voici leurs conclusions publiées dans la revue Psychological Science : tout dépend de la durée pendant laquelle les partenaires se connaissaient avant de se mettre en couple.

En effet, les résultats ont montré que les couples qui ont commencé à flirter peu de temps après leur rencontre accordaient plus d'importance à l'attraction physique que ceux qui ont commencé par se côtoyer comme amis.
Tout dépend depuis quand on connaissait sa future moitié

"L'attractivité physique est un facteur plus important pour ces couples, alors que cela devient moins pertinent chez les couples qui ont d'abord été amis" rapporte RealSimple.

Les chercheurs ont interrogé face caméra 167 couples (67 en concubinage et 100 mariés en couple depuis 8 ans et 8 mois en moyenne). Les amoureux ont été invités à parler de la façon dont ils avaient changé au cours de leur relation.

Conclusion : plus le couple se connaissait bien avant de s'unir sentimentalement, moins l'attraction physique avait de l'importance. Et ce n'est pas tout. Ces données ont également permis aux scientifiques d'établir que le délai durant lequel les couples se sont côtoyés au préalable était un bon indicateur de l'attraction que l'on éprouvait envers son partenaire, même si dans leur majorité, les couples avaient tendance à multiplier les rendez-vous au début de la rencontre "dans des environnements diversifiés afin de multiplier les opportunités de se forger une véritable impression sur l'autre, d'aller au-delà des premiers jugements instantanés", comme l'explique Lucy Hunt, chercheuse principale de l'étude.

Cela dit, même si l'on a commencé par être "amie" avec notre mec et que l'on n'était pas prise de papillons dans le ventre à chaque fois qu'on le croisait, l'étude conclut que le niveau d'attractivité n'a pas d'effet sur le degré de satisfaction de la relation.

 

http://www.terrafemina.com/article/la-vraie-raison-pour-laquelle-vous-etes-attiree-par-votre-amoureux_a330774/1
 

 Paroles de Qui Peut Vivre Sans Amour?,amours,solitude

15 Juin 2017, 23:48pm

Publié par hugo

 Paroles de Qui Peut Vivre Sans Amour?

L’amour est le pire des fléaux
Il change l’allure, truque les mots
C’est pire qu’un lavage de cerveau

Comme l’oasis dans le désert
Il nous attire, il cherche à plaire
Pour nous faire plonger en enfer
L’amour n’a aucune morale
C’est un criminel en cavale
Mais qui peut dire
Qu’il peut vivre sans amour
 
Qui ?
Qui peut faire
Comme s’il n’en voulait pas
Qui ?
Mais qui peut dire
Que ça n’lui fait rien l’amour
Qui ?
Il torture, il foudroie
Nous cloue les bras en croix
Mais qui peut dire ?
L’amour fait tout le sale boulot
Jette les âmes pures dans les cachots
Brise les princesses dans les châteaux
Il n’y a jamais de drapeaux blancs
Pas d’armistices, pas de printemps
C’est la guerre quand l’amour vous prend
L’amour vous laisse champ de bataille
C’est du poison dans les entrailles
Mais qui peut dire
Qu’il peut vivre sans amour
Qui ?
Qui peut faire
Comme s’il n’en voulait pas
Qui ?
Mais qui peut dire
Que ça n’lui fait rien l’amour
Qui ?
Il torture, il foudroie
Nous cloue les bras en croix
Mais qui peut dire
Qu’il peut vivre sans amour
Qui ?
Qui peut faire
Comme s’il n’en voulait pas
Qui ?
Mais qui peut dire
Que ça n’lui fait rien l’amour
Qui ?
Il nous blesse, nous caresse
Nous tient à bout de laisse
Mais qui peut dire ?
(À bout de laisse)
Mais qui peut dire
Qu’il peut vivre sans amour
Qui ?
Qui peut faire
Comme s’il n’en voulait pas
Qui ?
Mais qui peut dire
Que ça n’lui fait rien l’amour
Qui ?
Il torture, il foudroie
Nous cloue les bras en croix
 
http://www.parolesmania.com/paroles_celine_dion_67/paroles_qui_peut_vivre_sans_amour_1613202.html

MOI JE SUIS TOUJOURS SEUL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Que font les Français pour les enterrements de vie de jeune fille ou garçon ?,articles femmes hommes,femmes,hommes,amours

14 Juin 2017, 21:56pm

Publié par hugo

 

Que font les Français pour les enterrements de vie de jeune fille ou garçon ?

08 juin 2017 | 10h11
Une récente enquête réalisée par la compagnie aérienne Transavia et l'Ifop (l'Institut français d'opinion publique) sur les EVJF/G révèle que les week-end en Europe ont la côte. Les soins relaxants aussi. 

Avec le retour des beaux jours, il y a ceux qui batifolent et ceux qui convolent. Avant de célébrer le plus beau jour de leur vie, les amoureux n'échapperont pas au traditionnel enterrement de vie de jeune fille ou de garçon (EVJF/EVG). En effet, la pratique de cette étape rituelle revient en force : 81 % des Français se déclarent prêts à en organiser un pour l'un de leurs proches, selon une récente étude de la compagnie aérienne Transavia et de l'Ifop (l'Institut français d'opinion publique) réalisée auprès de 1000 personnes. Mais quel est l'EVJF/G idéal ?

 

Toujours selon cette enquête, les proches des futurs mariés privilégient les escapades dans de grandes villes européennes. En tête des destinations, Barcelone, devant Mykonos et Madrid pour près d'un Français sur trois. Et 40 % des copains et copines organisateurs choisiront de faire durer le séjour pendant tout un week-end.

 

Tendance «cocooning»

 

Côté budget, les femmes ne souhaitent pas investir plus de 400 €, tandis que les hommes seront un peu plus dépensiers, 40 % d'entre eux étant disposés à mettre 500 € ou plus. 

 

Si les EVJF et EVG doivent rimer avec fêtes pour deux Français sur trois, chez les filles la tendance en terme d'animation est plutôt au «cocooning». Spas et massages arrivent en tête (61%). Les Food tour ont également la cote (33%). Les garçons, davantage amateurs de sensations fortes, préféreront à 45 % le laser game ou le paintball. La tournée des bars restant la seconde sortie favorite pour 42 % d'entre eux. Bizutage et strip-tease étant désormais complètement ringards.

 

 

laparisienne.com
Sur le même sujet :

Au Burundi les couples sont désormais obligés de se marier,couples,amours

12 Juin 2017, 17:59pm

Publié par hugo

Le ministère de l’Intérieur burundais vient d’annoncer que les couples qui vivaient jusque-là en union libre ou en concubinage devront se marier avant la fin de l’année. Officiellement, cette mesure aurait pour but de ramener de l’ordre dans le pays.

Afin de contrer les unions polygames et les grossesses précoces, Pierre Nkurunziza, président du très catholique Burundi, a décidé de lancer une campagne de moralisation de la société. Parmi les mesures qui visent à encadrer la vie de ses concitoyens, l’Etat a notamment choisi de forcer les couples en union libre ou en concubinage à officialiser leur union avant le 31 décembre 2017 a rapporté l'AFP. En cas de refus, les autorités ont signifié qu'elles n'hésiteraient pas à punir les concubinages illégaux en les punissant d'une amende.

A noter qu’au Burundi on parle de concubinage quand des personnes mariées puis séparées vivent avec quelqu’un d’autre sans avoir préalablement pris la peine de divorcer. Bien qu’ils aient jusqu’à la fin de l’année pour se dire "oui", ces couples sont souvent déjà considérés comme vivant dans l’illégalité par les gouverneurs de provinces qui exercent sur eux une pression accrue.

 

Les couples jugés illégaux seront prochainement listés par les autorités locales. Certains témoignages révèlent pourtant que les mariages sont parfois retardés ou décalés faute de ressources financières suffisantes pour payer la dot de la fiancée. Ainsi, Africapresse explique que la pratique de la dot est "toujours pratiquée" et que les familles des futurs époux doivent "parvenir à une entente mutuelle sur le prix que le fiancé aura à verser pour pouvoir épouser la fiancée". Ils ajoutent également que "cette coutume n’a rien de commerciale" car elle est "synonyme d’union de deux familles".

 
 

Afin de pallier cette éventuelle protestation, le gouvernement a signifié qu’il pratiquerait des mariages de masse. Certaines voix s’élèvent déjà pour dénoncer ce que beaucoup considèrent comme une violation pure et simple des Droits de l’Homme.

Voir aussi : Les stars humanitaires

http://www.aufeminin.com/news-societe/burundi-couples-obliges-marier-mariage-force-president-moralisation-vie-publique-afrique-concubinage-interdit-amende-s2275422.html

Voilà pourquoi aucun couple palestinien ne divorcera pendant le ramadan,couples,amours,

1 Juin 2017, 22:26pm

Publié par hugo

Voilà pourquoi aucun couple palestinien ne divorcera pendant le ramadan

par Anais Moine aujourd'hui à 16:38
265 partages
 
 
 

Mahmoud al-Habache, chef des tribunaux islamiques palestiniens, a ordonné qu’aucun divorce ne soit prononcé pendant le ramadan et ce, pour une raison plutôt inattendue.

Vendredi 26 mai débutait en France le ramadan, considéré comme le mois saint par excellence pour les musulmans du monde entier. Au cours de ce dernier, les croyants sont invités à suivre des règles telles que ne pas manger ou boire de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Or, Mahmoud al-Habache, à la tête des tribunaux islamiques en Palestine, pense que le manque de cigarette ou de nourriture, imposé au moment de ce jeûne, peut être à l’origine de querelles sérieuses au sein d’un couple. Il justifie sa décision par "l’expérience des années précédentes" car "certains, parce qu’ils n’ont pas mangé et pas fumé, créent des problèmes" qui peuvent mener à "des décisions rapides et non mesurées" telles que le divorce.

Ainsi, Mahmoud al-Habache pense que si les demandes de divorces ne sont traitées qu’une fois le ramadan terminé, la privation étant derrière eux, beaucoup de Palestiniens reviendront sur leur décision impulsive prise alors qu’ils n’étaient clairement pas aptes à se prononcer sur la santé de leur couple.

 

Cette ordonnance intervient alors même que la justice palestinienne admet qu’elle connait une augmentation significative du nombre de demande de divorces. Selon elle, cette croissance serait liée principalement aux difficultés économiques qui sont source de précarité et donc, de conflits au sein des ménages.

 
 

Ces photos de couples prises dans leur intimité montrent que le sexy a 1001 visages,couples,amours,sexes,

28 Mai 2017, 12:27pm

Publié par hugo

Ces photos de couples prises dans leur intimité montrent que le sexy a 1001 visages
Il commence à faire chaud, non?
 27/05/2017 08:00 CEST | Actualisé 27/05/2017 09:58 CEST

Kelsey BorresenThe HuffPost
SEXE - De nos jours, de plus en plus de couples revêtent des tenues sexy, dévoilent leurs sous-vêtements ou même prennent la pose nus, comme une preuve de leur passion vivace et de leur connexion puissante.

"Avec les photos de boudoir de couples, tout tourne autour de la connexion que les couples partagent dans le présent", explique le photographe Mike Allebach dans un post de blog. "Nous prenons l'amour, les sentiments et les émotions du couple et nous leur donnons vie devant un objectif".

Sur cette idée, nos confrères du HuffPost américain ont compilé 28 photos de vrais couples qui capturent magnifiquement la sensualité de l'amour.

 
Wolf & Rose Photography | Makeup by Naysla Droguett
 
Hinterland Stills
 
Steph Grant Photography
 
Fiona and Bobby Photography
 
Christine Abbate
 
Allebach Photography
 
Teri Hofford Photography
 
Ewan Phelan
 
Yours Truly Portraiture
 
Urban Utopia Photography
 
Amy Cloud Photography
 
The Girlfriend Experience Boudoir
 
Amy Cloud Photography
 
Alexandria Crahan Art & Photography
 
Boudoir By Ashley
 
Teri Hofford Photography
 
Jennifer Williams Boudoir
 
Abigail Gingerale Photography
 
Boudoir by Elizabeth Urban
 
Amy Cloud Photography
 
Fiona and Bobby Photography
 
Urban Utopia Photography
 
Hinterland Stills
 
Jessica Michael Photography
 
Hoffer Photography
 
Quetzal Wedding Photo
 
Yours Truly Portraiture
 
Allebach Photography
Cet article, publié à l'origine sur Le HuffPost américain a été traduit de l'anglais par Sandra Lorenzo.

Lire aussi :

• Les clichés dénudés de ce couple prouvent que la sensualité n'a pas d'âge

• 11 choses que les couples qui durent font au lit

• 8 façons de pimenter sa vie sexuelle quand on est marié

• Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

• Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

• Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

 

PLUS: Art  Cest La Vie  Lgbt  Sexualité  Vie De Couple
Envoyer une correction

http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/27/ces-photos-de-couples-prises-dans-leur-intimite-montrent-que-le_a_22103300/?utm_hp_ref=fr-sexualite

Couple : se redonner la priorité,societe,amours,couples,

27 Mai 2017, 13:33pm

Publié par hugo

 
 1 / 3  
Sommaire
Rétablir un dialogue privilégié
Se donner du temps
Continuer à se séduire
Mettre le couple en avant
Se soutenir
Rétablir un dialogue privilégié
Pouvons-nous réellement nous contenter de ce que deviennent nos conversations, avec les années, un partage d’informations sur les enfants et l’intendance, empreint d’agacements ? Se (re)donner la priorité, c’est d’abord signifier à notre partenaire que nous souhaitons retrouver avec lui une qualité d’échange, un dialogue privilégié. « Le lui dire, mais pas sur le mode conflictuel des reproches et de la culpabilisation, comme s’il était seul responsable de cet état des choses », suggère Caroline Kruse, conseillère familiale et conjugale.
 
Retrouver de la connivence, de l’intimité suppose de ne plus considérer l’autre comme celui qui déçoit de n’être plus l’être idéalisé des débuts mais comme celui avec lequel, à partir de maintenant, nous voulons être plus heureux. D’être capable de prendre soin de lui comme nous voudrions qu’il prenne soin de nous. Dès lors, « commencer ses phrases avec des mots doux aide à construire un dialogue bienveillant », rappelle Fabienne Kraemer, psychanalyste.
 
A DÉCOUVRIR
A lire
Couple : trop de transparence tue l'amour 
Dire tout de soi et vouloir tout savoir de l’autre… Une tentation qui guette la plupart d’entre nous, met en péril la relation et sape peu à peu le désir. Le défi : trouver le juste équilibre entre ce que l’on garde et ce que l’on donne (...).
 
Par ailleurs, « il est important de se dire quel couple on rêve de former », affirme Isabelle Constant, psychothérapeute. Et d’essayer, ensemble, de voir comment se montrer à la hauteur de cette ambition. « Au lieu de faire la liste de tout ce que notre partenaire ne fait pas ou plus, poursuit Caroline Kruse, on gagne à lui demander ce que l’on pourrait faire pour lui, pour qu’il se sente plus confiant, mieux aimé. » Aborder les choses de cette manière peut l’inciter à en faire autant.
 
« Dans nos conversations, je m’efforce maintenant de mieux prendre en considération le fait que mon amoureux est différent de moi, qu’il ne peut pas deviner ce que je ne lui explique pas, confie Cécile, 43 ans. Depuis que je fais cela, je lui parle plus et mieux. Je retrouve aussi de la curiosité pour sa pensée, qui est toujours différente de la mienne et me nourrit. Il est redevenu la personne à laquelle j’ai envie de me confier. »
 
Se donner du temps
Avec l’arrivée des enfants, le couple parental prend le devant sur le couple conjugal. « Lorsqu’ils grandissent, les conjoints ont parfois du mal à redonner du temps à leur vie amoureuse sans craindre d’être de mauvais parents », constate Isabelle Constant. Pourtant, se consacrer des moments à deux est essentiel. « Pour le couple comme pour les enfants, qui ont besoin de savoir que leurs parents n’ont pas décidé de vivre ensemble uniquement pour s’occuper d’eux », assure Caroline Kruse. « Il faut beaucoup de ténacité aux papas pour persuader les mamans de laisser leur bébé à une baby-sitter le temps d’un dîner ou d’un week-end en amoureux », témoigne Fabrice, 36 ans.
 
Certains finissent par baisser les bras, au risque de chercher l’émotion ailleurs. Au risque, aussi, de perdre leur attrait aux yeux de leur compagne. Si l’on gagne à s’éloigner de la maison pour retrouver une détente qui facilite l’éclosion du désir, on peut aussi « se réserver des moments à deux à la maison, propose Fabienne Kraemer. Partager chaque soir une heure sans télé, sans portable, sans les enfants valide l’importance que l’on donne à l’autre et à la relation ». Il peut s’agir de boire un verre ensemble en préparant le repas, de se retrouver pour une cigarette sur le balcon, pour une balade avec le chien. « Avec le temps, cela devient un moment dont le besoin se fait sentir, parce qu’il rapproche réellement », observe Delphine, 41 ans.
 
Lorsque la relation s’est distendue, « il se peut que l’un ou l’autre redoute ce tête-à-tête, prévient Caroline Kruse. Que craint-on au juste ? De s’ennuyer ? De ne pas se montrer à la hauteur des attentes de son partenaire ? » Tout cela est à interroger tranquillement.
 
© iStock
Sommaire
Rétablir un dialogue privilégié
Se donner du temps
Continuer à se séduire
Mettre le couple en avant
Se soutenir
Continuer à se séduire
« Elle reste en jogging à la maison alors qu’elle se fait belle pour sortir, regrette Éric, 44 ans. Cela me donne l’impression de faire partie des meubles. Que mon regard ne compte plus. » Question de dosage, bien sûr. Il peut être doux de s’autoriser, dans l’intimité du foyer, une forme de laisser-aller. Mais, à un certain point, il risque de « désérotiser » la relation en entamant trop profondément la « pellicule dorée de l’idéalisation », comme le dit joliment Caroline Kruse.
 
« Continuer à rester séduisant l’un pour l’autre est une manière de se valoriser mutuellement, de se signifier que l’on a toujours envie de se plaire », analyse Isabelle Constant. À travers l’apparence, mais aussi par « des gestes de tendresse moins stéréotypés que le bisou du soir ou du matin, la maison que l’on rend agréable pour l’autre, les petits cadeaux imprévus que l’on rapporte parce que l’on a pensé à lui », développe Caroline Kruse.
 
A DÉCOUVRIR
Pour aller plus loin
Couple : comment rester dans la séduction 
Dans un couple, rien n’est jamais acquis et c’est au quotidien qu’il faut entretenir la flamme. Conseils.
 
« Qu’on le veuille ou non, il y a des tue-l’amour ! » lance Kenza, 37 ans. Chacun les siens, qui tournent en général autour de la lunette des toilettes, du pyjama en pilou ou de l’exposition d’ennuis anatomiques qu’il vaut mieux réserver au médecin qu’à l’amant. La générosité de l’amour voudrait pouvoir s’en accommoder. Le désir est beaucoup moins complaisant. En revanche, « il se nourrit beaucoup du jeu », observe Isabelle Constant.
 
Nous nous donnons rendez-vous dans des bars et prétendons ne pas nous connaître, raconte Nicolas, 34 ans. À chaque fois, je porte un nouveau regard sur elle. » Léa, sa compagne, se dit toujours étonnée par les compliments qu’il renouvelle, l’énergie qu’il met à la reconquérir. « Il est certain que la “narcissisation” mutuelle est un fondement du désir de vivre à deux », approuve Caroline Kruse. Ce sont nos efforts pour valoriser l’autre dans sa beauté, dans sa personnalité qui lui rappellent – et à nous – en quoi il est devenu irremplaçable à nos yeux.
 
Mettre le couple en avant
Le couple n’est pas seulement la somme de deux individus. Il est aussi une entité que chacun investit d’une part de sacré. Dans les moments de doute, pouvoir en référer au couple permet de rétablir l’ordre des priorités. « Mettre en place des rituels pour célébrer la relation permet de rassurer l’autre, de lui redire l’importance du lien et de se rappeler à soi l’engagement que l’on a pris », rassure Fabienne Kraemer.
 
Il y a aussi « à tracer des frontières entre le couple et l’extérieur qui préservent son intimité », ajoute Caroline Kruse. Et, quoi qu’il arrive, parler de lui avec respect. Fabienne Kraemer encourage enfin à « affirmer son appartenance à l’autre en public, mais également en évitant les comportements équivoques : revoir ses ex sans lui, nourrir des amitiés exclusives avec l’autre sexe ».
 
Vieux jeu ? Chaque couple adoptera ses propres règles de conduite. Ce qui compte, c’est de ménager la susceptibilité de l’aimé, sa jalousie. De comprendre ce qui le blesse pour pouvoir le rassurer et d’être nous-mêmes au clair avec les raisons qui nous poussent à vouloir le faire. Car, résume la psychanalyste, « s’engager avec l’autre impose forcément des renoncements. Mais c’est à ce prix que la relation peut être grandiose ».
Se soutenir
Se donner la priorité, c’est aussi prendre en compte les difficultés de l’autre, lui prêter une oreille attentive, pouvoir voler à son secours toutes affaires cessantes. Mais rien de cela n’est vraiment facile. Car « notre époque promeut l’autonomie, déplore Fabienne Kraemer. Si bien que chacun se blinde au lieu de s’ouvrir, de s’appuyer sur l’autre ».
 
Première difficulté : être capable de demander de l’aide. Pas simple non plus d’« accepter la profonde altérité de l’autre sans vouloir le changer », indique Jean-Michel Hirt. Supporter qu’il ne soit pas toujours au mieux de sa forme, affaibli, méconnaissable. Que ses stratégies pour faire face ne soient pas les nôtres, ses besoins non plus. « Cela suppose, reprend le psychanalyste, de pouvoir accepter soi-même ses propres faiblesses. »
 
A DÉCOUVRIR
A lire
Comment continuer à se parler, à s'aimer, à se désirer, de Caroline Kruse. 
Concoctée par une conseillère conjugale et familiale, une boîte à outils pour mieux comprendre les enjeux de la vie à deux et se débrouiller dans les moments de crise. Marabout, 2013.
 
Et cela nécessite de la maturité. « Il y a aussi à accepter le passé de l’autre », précise Caroline Kruse. Comprendre, par exemple, les responsabilités liées aux enfants d’un autre lit, faire en sorte qu’elles soient compatibles avec le couple que l’on construit.
 
« Tout cela implique que l’on soit attentif au rapport de force qui s’établit dans toute relation », renchérit la conseillère conjugale. Il ne s’agit pas de se renier au profit de l’autre ni de vouloir prendre l’ascendant sur lui en le protégeant. Mais d’être capable de concessions, en espérant une forme de réciprocité.
http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Amour/Articles-et-Dossiers/Les-secrets-des-couples-qui-durent/Couple-se-redonner-la-priorite/7Se-soutenir

Pourquoi le sexe est bon pour la santé, sante,sexes,couples, amours,

27 Mai 2017, 13:25pm

Publié par hugo

Pourquoi le sexe est bon pour la santé
Regain d’énergie générale, sensation de rajeunir, meilleure santé : le plaisir sexuel agit comme un remède naturel et la libido prolonge la vie. Explications.
 
Marie-Anne Garcia Bour
 
© Jupiter
4 293 ja b
 
 1 / 3  
Sommaire
L’hormone du câlin
Les hommes aussi concernés
Les besoins du coeur
Entretenir l’attirance
L’équilibre par la créativité
De nombreuses études le confirment : le désir, cette pulsion de vie contribue à notre longévité. Tout simplement parce que le plaisir de faire l’amour rend heureux, et que l’état de félicité est excellent pour le système immunitaire. Le plaisir physique, source d’énergie, favorise un meilleur équilibre hormonal. L’explosion des endorphines dans le cerveau au moment de l’orgasme crée cette sensation d’euphorie, puis de bien-être : calme, réduction du stress et de l’anxiété et sommeil récupérateur à la clé.
 
L’hormone du câlin
L’hormone qui nous met dans cet état et nous rend accro l’un à l’autre, c’est l’ocytocine. Boostée par les caresses et les baisers, elle atteint son maximum dans le sang au moment de l’orgasme. Bien connue pour déclencher l’accouchement et développer l’attachement mère-enfant, l’ocytocine joue également un rôle dans la protection contre le cancer du sein. Libérée par la stimulation des mamelons lors des échanges sexuels, elle aiderait à éliminer les éléments carcinogènes des glandes mammaires. « Les femmes dont la poitrine est régulièrement caressée pendant les échanges sexuels sont mieux protégées du cancer du sein. C’est ce que révèle une étude de 1995, explique Sylvain Mimoun, gynécologue, et sexothérapeute. Faire l’amour booste la circulation générale et locale. Des relations sexuelles régulières abaissent ainsi les risques de phénomènes inflammatoires qui font le lit des cancers et des maladies cardio- vasculaires. En cas d’abstinence, il est donc conseillé de se caresser. »
 
Les hommes aussi concernés
« Du côté masculin, une étude américaine, réalisée sur 30 000 hommes et confirmée par une étude australienne, montre que des éjaculations fréquentes abaissent le risque du cancer de la prostate », explique Frédéric Saldmann, cardiologue, nutritionniste et auteur de La Vie et le temps (J’ai lu, “Poche”, 2012). Les statistiques sont plus que précises : à partir de douze éjaculations mensuelles la prévention devient significative et vingt et une éjaculations par mois réduisent ce risque d’un tiers. En effet, le massage prostatique effectué lors du rapport et l’émission de sperme contribueraient à éliminer les cellules carcinogènes. Et il réduirait aussi les microcalcifications qui s’accumulent dans la prostate. Là encore, les études soulignent qu’en l’absence de rapports sexuels, la masturbation protège la prostate.
Les besoins du coeur
À la trappe l’idée que l’activité sexuelle est dangereuse pour le coeur. Au contraire. Chez les femmes c’est l’abstinence, mais aussi l’insatisfaction qui augmenterait les risques d’infarctus du myocarde. Chez les hommes, selon une étude de l’université de Bristol de 1997, le risque de mortalité cardio-vasculaire est divisé par deux pour les amateurs de plaisir sexuel. Excellent exercice physique, l’activité sexuelle augmente la fréquence cardiaque, élimine les toxines par la sueur et tonifie les muscles.
 
Mais faut-il vraiment comptabiliser les échanges sexuels, pour s’assurer santé et longévité ? « On peut avoir l’orgasme triste, purement électrique, sans aucun sentiment de plénitude et de réalisation, déplore Alain Héril, psychothérapeute et sexothérapeute. Ce qui fait l’alchimie d’une sexualité épanouie, ce n’est pas la quantité, mais la qualité de nos échanges. » La sexualité qui équilibre corps et esprit est avant tout affaire de désir. « Et c’est ce désir, sexuel ou non, qui est fondamentalement réparateur », insiste le psychothérapeute.
 
A DÉCOUVRIR
Le sentiment d'être reliés
« Nos célébrations amoureuses reposent sur un toucher délicat, presque spirituel, explique Willy, 70 ans, ancien banquier. Des rituels sur la table de massage et des gestes quotidiens. J’enlace Anne, ma femme, quand elle fait la vaisselle et je lui masse les épaules, le dos, les hanches… “Regarde, dit-elle, mes poils se hérissent, je bande !” Une maladie l’handicape et nous avons maintenant une sexualité sans pénétration. Mais nous sommes dans la réjouissance. Une gratitude envers la vie par les contacts, la respiration en conscience, la communication et surtout le sentiment d’être reliés. »
 
Comment entretenir son désir quand on est seul ? En prenant du plaisir à ressentir, tout simplement ! En se plongeant dans des lectures sensuelles. « Frissons érotiques garantis », promet Galya Ortega, thérapeute holistique et auteure de Pratique du massage taoïste (Marabout, “Poche”, 2012). On n’hésite pas non plus à s’épancher entre amis sur le sujet. Enfin, on joue en permanence avec sa sensualité, en se masturbant, en se faisant masser ou en se massant. L’idée est d’extravertir ses sens, en se parfumant, en se délectant à table, en roucoulant quand on chante, en faisant la fête sensorielle avec la nature, le vent sur la peau, le sable sous les pieds, les bras autour des arbres…
 
Entretenir l’attirance
Ils vivent ensemble depuis quinze ans, vingt ans et plus, et pris par leurs obligations professionnelles et familiales, ils ont mis peu à peu leur sexualité entre parenthèses. Ce n’est pas pour autant la fin de l’amour. Selon un sondage TNS Sofres réalisé pour Notre temps, « les trois quarts des retraités en couple sont amoureux ». Alors quand on s’aime, on se demande comment profiter de cet amour. On peut déjà donner du temps à sa relation. Partir seuls en week-end. Noter, chacun de son côté, les cinq critères qui faisaient « que c’était bien avant ». Et oser se parler de ses fantasmes.
 
« Parler estompe la gêne et les malentendus, souligne Philippe Baschoux, sexothérapeute. Le grand ennemi du désir c’est le silence. » On peut aussi réapprivoiser le rapport de peau à peau. « Les massages sont une bonne idée, mais sans enchaîner sur un rapport sexuel, du moins au début, note Alain Héril. Il faut prendre le temps de voir ce qui se remet en place dans l’attention du corps de l’autre. »
 
© Jupiter
Sommaire
L’hormone du câlin
Les hommes aussi concernés
Les besoins du coeur
Entretenir l’attirance
L’équilibre par la créativité
L’équilibre par la créativité
A DÉCOUVRIR
Le sexe, ça s'apprend
« “Ne te touche pas, c’est sale”, “Fais plaisir” : ces mots ont marqué mon éducation. Adulte et amoureuse, j’étais toujours tournée vers l’autre et coupée de moi-même, raconte Nathalie Giraud, sexothérapeute et fondatrice du site Piment Rose. C’est l’auto-érotisme qui m’a permis de défricher cette partie de moi à l’abandon. J’ai découvert les sex-toys avec des amies américaines à l’aise dans leur sexualité. Elles m’ont offert mon premier vibro et la bible américaine de la masturbation féminine. Je suis passée aux travaux pratiques. Je me sentais ridicule, mais je percevais une pulsion de vie qui m’attirait et me faisait peur. Pratiquer régulièrement m’a permis d’avoir mon premier orgasme à 38 ans. Il faut de la douceur et du temps pour apprivoiser son corps. Parce que j’ai appris à me connaître, j’ai pu me connecter à l’autre en toute conscience. »
 
La sublimation, la capacité de réinvestir son énergie sexuelle dans une activité créative peut être une excellente solution à l’absence de sexualité. Exercice physique ou artistique, danse, écriture, théâtre etc. « Plus on va prendre du plaisir dans une création, avec du partage et des échanges, plus le désir, sexuel ou non, va se renforcer et nous rééquilibrer intérieurement », souligne Alain Héril.
 
« J’ai traversé des périodes d’abstinence liées à une absence de partenaire, confie la comédienne et vidéaste Myrtille Chartuss. Mais j’en ai souvent profité pour démarrer de nouvelles créations. Dans ces moments de forte créativité, je n’ai pas souffert de solitude sexuelle. Au contraire, j’étais dans la stimulation des projets. »
 
Abandonnée par son mari, dépressive, Sylvie ne voulait pas rencontrer d’autres hommes. Mais elle a senti que quelque chose en elle voulait éclore et elle s’est mise à l’aquarelle. Lors de séances avec son groupe, elle a pu décrire « des moments d’émotions proches de sensations de plaisir sexuel ». Bien sûr, on n’a pas d’orgasme en peignant !
 
Quoi que… Mais Sylvie a pu faire plus facilement le deuil de son ancienne relation. Autre excellent moteur du désir, le théâtre amateur qui engage le corps, l’imagination et la créativité. Sur scène, on ne voit pas ce qu’on fait, mais on est accrédité par l’autre. Quelqu’un vous regarde. Et voir dans d’autres yeux qu’on est apprécié, cela renarcissise. C’est le fondement même du désir.
 
http://www.psychologies.com/Couple/Sexualite/Desir/Articles-et-Dossiers/Pourquoi-le-sexe-est-bon-pour-la-sante/7L-equilibre-par-la-creativite#xtor=CS2-6-%5B26-05-2017%5D-%5B20:30%5D-%5Bsexe-bon-sante%5D