Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Harcèlement sexuel au travail : des femmes témoignent face à la caméra,femmes,violences,

12 Octobre 2017, 19:44pm

Publié par hugo

  
Harcèlement sexuel au travail : des femmes témoignent face à la caméra
Par Carine Didier, 11 octobre 2017 | 10h11
Dans un documentaire diffusé ce soir sur France 2 (22h30), des victimes de harcèlement sexuel osent témoigner.
 «Siffler un matin une collègue en lui disant : T'as un beau petit cul relève-t-il du harcèlement sexuel au travail ? » Posée à une cinquantaine d'anonymes, la question ouvre ce soir le documentaire « Harcèlement sexuel au travail : l'Affaire de tous », sur France 2 (à 22 h 30), précédé du téléfilm « Harcelée », sur le même thème, diffusé à 20 h 55. Et la réponse ne coule pas de source. Trois Français sur quatre ne parviennent pas à distinguer ce qui relève de la drague et le harcèlement. Et pour cause : ce dernier, au sens de la loi pénale, se caractérise notamment par une répétition. C'est l'un des enseignements livrés par l'enquête d'Andréa Rawlins-Gaston, diffusée dans le cadre d'une soirée spéciale sur ce sujet tabou. Dans l'Hexagone, 3 millions de femmes sont harcelées sur leur lieu de travail, soit environ une sur cinq. Seule une sur trois ose s'exprimer. Les autres ont souvent honte ou peur de perdre leur emploi.
Face à la caméra, Clarisse (30 ans), Annabel (40 ans), Adeline (34 ans) ou Julia (24 ans) racontent l'engrenage, les humiliations, les premières réflexions à connotation sexuelle de leur harceleur, patron ou employé. « Je recevais jusqu'à 160 SMS par jour. Quand c'est répété et très cru, c'est d'une violence qu'on ne peut imaginer. Ça détruit », explique ainsi Annabel, ex-directrice commerciale pour un groupe de coiffure. « C'est comme s'il voulait me voler ma personnalité », ajoute Isabelle (51 ans), assistante commerciale, qui a songé au suicide. Leur but ? Interpeller pour que d'autres femmes ne subissent plus la honte, le mutisme des collègues, la perte de toute estime de soi.
« Elles endossent le rôle de figure de proue pour celles qui n'ont pas de voix, insiste Andréa Rawlins-Gaston. J'ai rencontré une cinquantaine de victimes. La plupart ne souhaitaient par parler à visage découvert. Beaucoup culpabilisent, n'en parlent pas à leurs proches ou attendent une condamnation. Quand elles portent plainte, 90 % des dossiers sont classés. » Difficile aussi de définir les contours du harceleur type. « Ils sévissent dans tous les domaines, repèrent leur proie à un moment où les femmes sont vulnérables, constate la journaliste. Il y a souvent un sentiment d'impunité et une volonté d'humilier. Pour eux, la femme n'est plus un être humain mais un objet. » Seul moyen pour les victimes de se défendre : prendre la parole. « Pour qu'elle soit entendue, insiste la réalisatrice, nous devons tous apprendre à reconnaître les situations de harcèlement au travail. » Ce documentaire ouvre la voie.
Emma de Caunes harcelée sexuellement par Harvey Weinstein
Le scandale continue : après l'enquête du « New York Times » qui a révélé que le producteur américain Harvey Weinstein avait harcelé sexuellement de jeunes actrices comme Ashley Judd ou Rose McGowan, ce qui lui a valu d'être licencié de sa propre société, les langues se délient. Nouveau témoignage en date : celui d'Emma de Caunes qui raconte dans le « New Yorker » daté d'hier qu'elle a été agressée sexuellement par Weinstein à Paris dans une chambre du Ritz en 2010. Selon l'actrice, elle avait rendez-vous avec le producteur pour évoquer un rôle, et celui-ci s'est absenté et a réapparu nu et en érection, en lui demandant de s'allonger sur le lit. « J'étais pétrifiée, mais je ne voulais pas lui montrer parce que je sentais que plus je flippais, plus ça l'excitait. C'était comme un chasseur face à un animal sauvage. La peur l'excitait », se souvient Emma de Caunes.
R.B.
Le Parisien


http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/societe/harcelement-sexuel-au-travail-des-femmes-temoignent-face-a-la-camera-11-10-2017-7322985.php

Commenter cet article