Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

"Au nom de Marie" : le magazine "Elle" répond à la une des "Inrocks" sur Bertrand Cantat,femmes,violences,violences conjugales,

17 Octobre 2017, 02:02am

Publié par hugo

"Au nom de Marie" : le magazine "Elle" répond à la une des "Inrocks" sur Bertrand Cantat
Après la une polémique des "Inrocks" consacrée à Bertrand Cantat, le magazine féminin publie le portrait de sa victime, dans un plaidoyer contre les violences faites aux femmes.
 Le magazine "Elle" rend hommage à l'actrice Marie Trintignant, morte en août 2003, dans un plaidoyer contre les violences faites aux femmes. Une réponse adressée aux "Inrocks", qui avaient consacré un dossier au chanteur Bertrand Cantat. (ELLE)
 
franceinfoFrance Télévisions
Mis à jour le 17/10/2017 | 00:26
publié le 16/10/2017 | 22:11
655 partages
PartagerTwitterPartagerEnvoyer
LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin  
"Au nom de Marie." Une semaine après la une polémique des Inrocks consacrée à Bertrand Cantat, le magazine Elle a choisi de consacrer son édito à Marie Trintignant, morte le 1er août 2003 sous les coups de l'ancien chanteur de Noir Désir. "On ne t'oublie pas", insiste ce texte en forme de plaidoyer contre les violences faites aux femmes. "Il faudra davantage que la médiatisation obscène de Bertrand Cantat pour éteindre ta flamme."
Après la publication d'un dossier consacré à Bertrand Cantat, le 11 octobre, certains commentateurs avaient accusé Les Inrocks de faire preuve d'indulgence envers le chanteur. "Au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poing ?", avait notamment réagi Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.
Son visage est celui de "toutes les victimes de la violence des hommes"
Le magazine Elle, lui non plus, n'a pas goûté cette exposition médiatique de Bertrand Cantat. "Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes", écrit ainsi la journaliste Dorothée Werner. Celui des 33 inconnues, qui, chaque jour, dénoncent un viol en France". Le magazine évoque également le sort des femmes harcelées ou agressées, "avec 216 000 plaintes déposées en 2016".
Comme en 2013, déjà dans Les Inrocks, la médiatisation de Bertrand Cantat suscite des réactions véhémentes sur les réseaux sociaux, depuis le drame survenu à Vilnius (Lituanie) à l'été 2003. Marie Trintignant, alors sa compagne, avait succombé à ses coups après une violente dispute. Le chanteur avait été condamné à huit ans de prison pour homicide. Il en a purgé quatre, dont un en Lituanie, avant de bénéficier d'une libération conditionnelle en 2007. Son contrôle judiciaire a pris fin en juillet 2011.
>> Le juge qui a libéré Bertrand Cantat ne comprend pas les "réactions violentes" contre le chanteur
"Il y a quelque chose d’indécent à voir qu’en fin de compte, on passe très vite l’éponge, avait commenté l'ancienne ministre des Familles et des Droits des Femmes, après la publication de la nouvelle une consacrée à Bertrand Cantat. Je crois que 'Les Inrocks' qui sont aux abonnés absents depuis hier, seraient bien inspirés de présenter leur excuse à la famille Trintignant et à toutes les victimes de violences faites aux femmes". La magazine Elle, lui, veut faire de l'actrice un symbole de courage, quatorze ans après sa disparition.


http://www.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/au-nom-de-marie-le-magazine-elle-repond-a-la-une-des-inrocks-sur-bertrand-cantat_2422923.html

Commenter cet article