Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Handicap. Le S.O.S. d'Élodie ?,handicap,

16 Juillet 2017, 17:26pm

Publié par hugo

Handicap. Le S.O.S. d'Élodie
Publié le 09 juillet 2017 à 00h00
Modifié le 09 juillet 2017 à 08h40
Anaëlle De Araujo
image: http://www.letelegramme.fr/images/2017/07/09/elodie-le-saout-doit-entrer-en-master-d-affaires-publiques-a_3515714.jpg
 Élodie Le Saout doit entrer en master d'Affaires publiques à Sciences-Po Paris à la fin du mois d'août.
Élodie Le Saout, 21 ans, ne sait pas encore si elle pourra faire sa rentrée en master à Sciences-Po Paris à la fin du mois d'août. Lourdement handicapée, la jeune fille, originaire d'Henvic (29) ne parvient pas à trouver un logement et dénonce « un carcan administratif ».
« Je n'en peux plus, on ne m'adresse que des refus, alors que je demande simplement un appartement pour pouvoir continuer mes études ». Dans son fauteuil roulant, sans lequel elle ne peut pas se déplacer, Élodie Le Saout, 21 ans, ne décolère pas. La Henvicoise est atteinte d'une amyotrophie spinale infantile depuis sa naissance. Un handicap qui nécessite la présence, à ses côtés, d'auxiliaires de vie, de jour comme de nuit.
Cherche T2 en rez-de-chaussée à Paris
Après avoir brillamment réussi le concours d'entrée de Sciences-Po Paris il y a trois ans, celle qui envisage une carrière dans la diplomatie pensait « enfin s'en sortir ». « Mon premier logement, à Cachan, en région parisienne, n'était pas adapté. Le deuxième, à Reims (Marne), où j'ai fait ma deuxième année, était trop loin de mon école. Je ne veux plus continuer dans ces conditions », déplore l'étudiante, qui vient d'effectuer sa troisième année, en télétravail, depuis le domicile parental d'Henvic.
« J'aurais dû partir, comme mes camarades de promotion, à l'étranger. Mais mon handicap m'en a empêchée ». Ce qu'elle demande aujourd'hui : un T2 sur Paris, au rez-de-chaussée, avec une salle de bain adaptée. Pour qu'elle puisse loger avec son auxiliaire de vie et passer sa quatrième année en master d'Affaires publiques à Sciences-Po Paris, dans le VIIe arrondissement.
« Il y a urgence ! »

Depuis mi-avril, Élodie Le Saout a multiplié les contacts dans la capitale, que ce soit auprès de la mission handicap du Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous), auprès de Sciences-Po, de la Cité internationale universitaire ou même de la Ville de Paris. Mais aucun appartement correspondant à ses critères ne lui a été proposé. Et l'année universitaire étant maintenant arrivée à sa fin, il y a urgence.
« J'ai l'impression que mon cas échappe à tous mes interlocuteurs. Il y a toujours un détail qui ne va pas. Tout le monde me dit qu'il est sur l'affaire mais cela fait un mois que la situation n'a pas bougé », explique la jeune femme, décontenancée par ces promesses qui n'aboutissent pas. Le service de la mission handicap du Crous, que nous avons contacté, confirme que les demandes de logement des étudiants porteurs de handicap sont étudiées en priorité. Mais aucun appartement du parc ne correspondrait aux critères de la jeune femme. Le Crous affirme aujourd'hui être en recherche d'une autre solution, en externe. Sollicité hier encore par la Henvicoise, le service logement de la mairie de Paris n'a, quant à lui, pas donné suite à nos appels.
« Ne pas être considérée comme un poids »

En attendant une solution, Élodie s'est tournée vers les agences immobilières et les annonces de particuliers mais les logements disponibles ne conviennent pas à sa situation et les garanties financières sont souvent trop élevées pour cette étudiante boursière. De cette situation, elle dresse un constat amer : « Depuis que je suis enfant, je n'ai pas constaté d'amélioration au niveau de la prise en charge des personnes handicapées. Il ne faut pas que l'on nous considère comme un poids. Moi, je veux contribuer à la société. Qu'on m'en donne les moyens ! ».
Il y a trois ans, Elodie décrochait son diplôme haut la main et nous confiait sa réaction en vidéo :
 
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/handicap-le-s-o-s-d-elodie-09-07-2017-11589467.php#QMTZD50hp4UWxeL8.99

Commenter cet article