Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Sexualité. Après 50 ans, faire l’amour est bon pour la mémoire,sexes,sante

25 Juin 2017, 01:17am

Publié par hugo

Sexualité. Après 50 ans, faire l’amour est bon pour la mémoire

Modifié le 23/06/2017 à 14:20 | Publié le 23/06/2017 à 14:20
Écouter
⦁  Les couples ayant au moins un rapport sexuel par semaine auraient une meilleure mémoire. | Photo d'illustration : Photoalto.
⦁ Facebook13161316
⦁ Twitter
⦁ Google+33
⦁ javascript:void(0);
Lire le journal
numérique
Ouest-France avec agence
site/sante/diversarticlepave_article_0__container__" style="border: 0pt; border-image:  

Meilleure mémoire, expression verbale plus fluide : les personnes âgées de plus de 50 ans seraient dotées de capacités cérébrales plus développées lorsqu’elles ont des relations sexuelles au moins une fois par semaine. Les scientifiques à l’origine de ce constat cherchent maintenant une explication biologique au phénomène.
Après 50 ans, une activité sexuelle régulière contribuerait à améliorer le fonctionnement du cerveau et les capacités cognitives.
Ainsi, dans cette catégorie d’âge, les couples ayant au moins un rapport sexuel par semaine se représentent mieux leur environnement dans l’espace et ont une expression verbale plus aisée. Ils auraient aussi une meilleure mémoire.
Les effets positifs d’une sexualité épanouie
C’est ce qu’indiquent des chercheurs britanniques dans une étude parue ce mardi dans la revue scientifique américaine Journals of Gerontology. Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques se sont intéressés à 45 femmes et 28 hommes âgés de 50 à 83 ans, précise le Huffington Post.
À lire aussi : Seniors. Le sexe bon pour la santé des femmes, moins pour les hommes
Si l’effet positif d’une sexualité épanouie sur certaines fonctions cérébrales avait déjà été mis en avant précédemment, les auteurs de cette dernière étude ont réussi à déterminer quelles activités du cerveau étaient concernées par le phénomène.
Mais il leur reste encore à démontrer que le lien de cause à effet existe bel et bien.
Les chercheurs souhaitent donc désormais déterminer le processus biologique expliquant leur constat, et notamment l’action éventuelle de certaines substances comme la dopamine et l’ocytocine.
» À lire aussi : Sous hypnose, que se passe-t-il dans le cerveau ?
Le taboo de la sexualité des personnes âgées
Les auteurs de l’étude sont optimistes : « Il est possible qu’à une augmentation de la fréquence de l’activité sexuelle corresponde l’amélioration des performances intellectuelles ».
Si le lien est avéré, cette étude pourrait avoir un impact sociétal fort. « Les gens n’aiment pas s’imaginer que les personnes âgées peuvent avoir des relations sexuelles, avance dans un communiqué Hayley Wright, qui a dirigé la recherche. Mais nous devons mettre à mal cette représentation et examiner l’impact sociétal que peut avoir l’activité sexuelle sur les personnes de 50 ans et plus ».
 
http://www.ouest-france.fr/sante/sexualite-apres-50-ans-faire-l-amour-est-bon-pour-la-memoire-5084254?utm_source=filinfo-newssuite&utm_medium=fluxrss&utm_campaign=banquedecontenu
 

Commenter cet article