Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Répartition des tâches domestiques : les hommes ont le sentiment d'en faire suffisamment

22 Juin 2017, 04:08am

Publié par hugo

Répartition des tâches domestiques : les hommes ont le sentiment d'en faire suffisamment
0Partage
Partager sur Facebook
Répartition des tâches domestiques : les hommes ont le sentiment d'en faire suffisamment
Répartition des tâches domestiques : les hommes ont le sentiment d'en faire suffisamment
Charlotte Arce
Par Charlotte Arce
Publié le Mercredi 21 Juin 2017
Suivre
Comment se passe en 2017 la répartition des tâches domestiques au sein du couple ? Un sondage OpinionWay réalisé pour la marque La Boulangère montre que les femmes passent aujourd'hui moins de temps à s'occuper de la gestion du foyer, sans pour autant que la parité au sein du couple soit respectée.
A lire aussi
Les hommes d'origine caraïbéenne et africaine, champions du partage des tâches domestiques
News essentielles
Les hommes d'origine caraïbéenne et africaine, champions...
Tâches ménagères : un homme sur huit avoue ne rien faire du tout
inégalités
Tâches ménagères : un homme sur huit avoue ne rien faire...
Le top 10 des pays où les hommes font le plus de tâches ménagères
News essentielles
Le top 10 des pays où les hommes font le plus de tâches...

Ménage, courses, cuisine, éducation et soins apportés aux enfants : qui aujourd'hui, en 2017, s'acquitte encore de la majorité de ces tâches par forcément très gratifiantes ? Alors qu'il y a quelques semaines, la dessinatrice Emma avait suscité le débat au sein des couples en publiant une BD instructive sur la "charge mentale", l'institut de sondage OpinionWay s'est penché sur la question de la répartition des tâches domestiques au sein des couples.

Pour le compte de la marque de pâtisseries La Boulangère, OpinionWay a réalisé en mai 2017 une enquête* auprès d'un échantillon de 1 009 personnes représentatif de la population française au sujet de la répartition des tâches domestiques entre femme et homme.
Les femmes, toujours plus impliquées que les hommes

Premier constat, déjà effectué par une précédente enquête de l'Insee : les femmes continuent encore aujourd'hui de s'acquitter d'une grande partie des tâches domestiques. Et hommes comme femmes en ont bien conscience : 38% des Français interrogés reconnaissent ainsi que les femmes accordent davantage d'importance au bon fonctionnement du foyer tandis qu'ils ne sont que 5% à estimer que ce sont les hommes qui jouent ce rôle.

Si les femmes sont si nombreuses à penser qu'elles gèrent tout à la maison, c'est parce qu'elles se basent sur leur propre expérience : 92% des répondantes en couple déclarent gérer les lessives (contre 20% des hommes). Elles sont aussi plus nombreuses à affirmer passer l'aspirateur (76% des femmes contre 39% des hommes), faire les courses (82% des femmes contre 67% des hommes) et préparer les dîners (80% des femmes contre 35% des hommes).

Sur les dix exemples de tâches domestiques présentées aux sondés, une seule semble être la prérogative des hommes : sortir les poubelles. Peu impliquante et chronophage cette tâche est encore aujourd'hui toujours perçue comme typiquement masculine : 39% des femmes disent s'en acquitter, contre 77% des hommes.

Et les enfants ? Si globalement, les Français interrogés ont toujours l'impression qu'ils s'occupent davantage de leur progéniture que leur conjoint.e, les réponses diffèrent sensiblement si l'on regarde séparément ce que disent femmes et hommes. 79% des sondées indiquent ainsi être celles qui apportent les soins du quotidien aux enfants (contre 15% des hommes) ou qui les aident à faire leurs devoirs (68% des femmes contre 25% des hommes). Plus impliqués dans leur vie familiale, les nouveaux papas ne rechignent plus à s'occuper de leurs enfants. Mais là encore, le sondage met en lumière une répartition stéréotypée du temps consacré à ses bambins : quand les mamans sont dévouées aux soins quotidiens et aux devoirs, les papas se réservent les tâches " plaisir " comme discuter ou jouer avec les enfants (39% des pères). Ils sont aussi plus prompts à les déposer et à la récupérer à l'école (38% des pères). Tâche qui s'accomplit hors du foyer, repaire resté dans l'inconscient collectif un lieu féminin.

Les hommes estiment en faire assez à la maison

Ce qui ressort nettement de l'enquête OpinionWay/La Boulangère, outre cette différenciation dans le partage des tâches domestiques, c'est le sentiment qu'ont les hommes du devoir accompli. Alors que ce sont les femmes qui ont encore à charge la majorité des tâches ménagères, 57% des hommes interrogés ont le sentiment d'en être les principaux responsables. C'est d'autant plus vrai pour les jeunes générations : 58% des hommes de moins de 35 ans considèrent porter la responsabilité d'avoir un foyer propre et bien rangé.

Comment expliquer, alors, que les femmes continuent dans les faits à s'occuper du linge, de passer l'aspiro et de faire la vaisselle ? Certains hommes justifient leur démission de certaines tâches en affirmant que leur conjointe préfère s'en acquitter elles-mêmes. Les seniors, notamment, ont le sentiment que si les femmes passent elles-mêmes l'aspirateur et font des tournées de blanc, c'est qu'elles désirent s'en charger elles-mêmes.

Surtout, les hommes n'estiment pas devoir en faire plus à la maison pour une plus juste répartition des tâches : 63% des hommes en couple jugent suffisamment sortir les poubelles, 58% passer l'aspirateur ou débarrasser la table, 49% faire la vaisselle. Évidemment, cet avis est loin d'être partagé par leurs compagnes. 43% d'entre elles considèrent que leur conjoint n'en fait pas assez. Ces différences de perception peuvent être sources de tension au sein du couple. 61% des Français en couple interrogés expliquent ainsi que les tâches domestiques peuvent être un sujet de tension avec leur partenaire.

La charge mentale toujours assumée par les femmes

Résultat : accomplir sa part de tâches domestiques tout en travaillant et en s'occupant des soins des enfants, et ce sans culpabiliser, est devenu un casse-tête pour les femmes et la culpabilité un sentiment qu'elles connaissent bien. Quand elles n'ont pas le sentiment de toujours trop en faire à la maison (57% des répondantes), elles culpabilisent car elles ont l'impression de ne pas en faire suffisamment (58%). Cette schizophrénie caractérise la charge mentale qui pèse sur les femmes. Mise en image par Emma, c'est sentiment qui incombe aux femmes d'organiser la gestion du foyer, de la mise en route de la machine à laver au paiement de la nounou, en passant par la prise de rendez-vous chez le médecin ou l'achat de crayons de couleurs.

Il arrive aussi aux hommes de culpabiliser : 61% avouent avoir des remords de ne pas en faire suffisamment. Ce sentiment de culpabilité les pousse à proposer de l'aide à leur conjointe, mais de manière trop ponctuelle. Surtout, cette notion "d'aide" confère une nouvelle fois aux femmes le rôle de cheffe en charge de la gestion du foyer et l'homme dans celui de l'exécutant. Il suffirait pourtant parfois de peu pour que les femmes puissent aussi souffler et se délester de cette charge mentale qui leur pèse : que leur conjoint passe plus souvent l'aspirateur (53%), débarrasse plus souvent la table (46%), fasse plus souvent la vaisselle (45%) ou prépare plus souvent les repas (42%). L'implication plus soutenue de leurs conjoints dans les tâches domestiques aurait des répercussions positives sur leur vie familiale, estiment-elles à 58% et sur leur vie de couple (57%). Enfin, 40% des femmes actives en couple jugent que cette plus juste répartition des tâches les aiderait dans leur carrière professionnelle (46% parmi les femmes cadres).

* Les Français et la répartition des tâches domestiques, sondage réalisé par OpinionWay pour La Boulangère les 17 et 18 mai 2017 auprès d'un échantillon de 1 009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
 
 http://www.terrafemina.com/article/repartition-des-taches-domestiques-les-hommes-ont-le-sentiment-d-en-faire-suffisamment_a332277/1

 

Commenter cet article