Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Les députés immergés dans le quotidien d'une mère défavorisée grâce à la réalité virtuelle,politiques,economie,societe

30 Juin 2017, 14:21pm

Publié par hugo

Les députés immergés dans le quotidien d'une mère défavorisée grâce à la réalité virtuelle
Par Dalila Kerchouche | Le 28 juin 2017
èééèéé http://i.f1g.fr/media/ext/1900x1900/madame.lefigaro.fr/sites/default/files/img/2017/06/24h-de-bonheur-campagne-secours-catholique-mere-seule-precarite.jpg
/"
Partager
⦁ /"
⦁ /"
⦁ /"
La dernière campagne choc du Secours Catholique, tournée en 3D, veut mobiliser les nouveaux députés pour la lutte contre l’exclusion des mères seules.
 
 
 
⦁ 
/
 

Mardi 27 juin, à l’Assemblée nationale, les 577 députés fraîchement élus ont découvert chacun, dans leur case courrier, un petit boitier en carton blanc. En glissant leur Smartphone dans cette visionneuse, ou cardboard, ils vont vivre une expérience immersive surprenante : plonger, en réalité virtuelle, dans la vie d’une mère de famille dans la précarité. Intitulé avec ironie «24h de bonheur», ce film de 3’37 tourné en 3D montre le quotidien harassant, éprouvant et humiliant d’Isabelle, une mère célibataire qui se lève aux aurores, dépose son fils chez sa voisine et enchaîne les heures de ménage à l’autre bout de la ville. Née d’une collaboration originale entre le Secours Catholique et la start-up SmartVR for impact, cette initiative n’a rien du gadget indécent. Au contraire, elle s’inscrit dans le récent mouvement des «Tech4good», lancé par des entrepreneurs du numérique engagés, qui utilisent les nouvelles technologies pour avoir un impact social.
Casser les préjugés
Lorsqu’elle enlève son casque, Aurore Bergé, députée de la 10e circonscription des Yvelines (La République En Marche) ressort visiblement émue et ébranlée de l’expérience : «Cette vidéo me bouleverse car on se réveille dans la chambre de cette femme, on la suit dans sa cuisine, on ressent à la fois sa fatigue et sa combativité, on l’accompagne jusqu’au soir, quand elle découvre son petit garçon en larmes, car les copains l’ont traité de "clochard" à l’école. Ce film soulève un tabou : celui de la pauvreté des femmes et des enfants. Au-delà des statistiques, l’intérêt de cette campagne de sensibilisation est d’incarner le vécu de ces femmes qui ne parviennent pas à vivre dignement de leur travail. Cette vidéo épingle aussi les préjugés qui imposent une double peine à ces femmes démunies : le regard dépréciateur et culpabilisant de la société sur elles, qui leur reproche de ne pas travailler assez, ou de ne pas faire assez d’effort, et l’humiliation qui pèse sur leurs enfants. Je compte bien m’atteler à ce fléau, notamment à travers l’éducation et la culture.»
Se connecter à la réalité de la précarité
éééé http://i.f1g.fr/media/ext/1900x1900/madame.lefigaro.fr/sites/default/files/img/2017/06/realite-virtuelle.jpg
Secours Catholique
/"
Cette campagne de sensibilisation pose de vraies questions. Cette vidéo va-t-elle surprendre certains députés déconnectés de la réalité de la précarité ? «Je crains que oui, reconnait Aurore Bergé. Trop d’élus ignorent ce que cela signifie de vivre avec 600 euros par mois. Ils n’ont pas conscience du quotidien de cette France qui souffre.» Le député socialiste de Meurthe-et-Moselle Dominique Potier, qui soutient aussi l’initiative, précise : «Dans l’Hémicycle, le risque de l’entre-soi est réel. On peut rapidement oublier la réalité de ceux qu’on appelle les "invisibles". Certains élus s’en désintéressent à cause ce préjugé terrible qui veut que : "De toutes façons, ils ne votent pas…". D’autres considèrent les personnes précaires comme des fraudeurs, des profiteurs ou des assistés. Il y a urgence à casser ces préjugés tenaces qui empêchent les pouvoirs publics de s’atteler à ce fléau par tous les moyens nécessaires.»
Penser la lutte contre l'exclusion à 360°
C’est précisément l’ambition de Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique, qui accompagne chaque année 1,5 million de personnes en situation de précarité : «Ces préjugés empêchent la fraternité». Selon un rapport du Conseil économique et social (2013), sur les 8,6 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté, 4,7 millions sont des femmes, souvent seules avec des enfants. Elles cumulent les emplois précaires, le temps partiel subi, les horaires décalés, avec des difficultés d’accès au logement et aux soins. «Nous voulons donner à voir, à vivre, à ressentir aux élus de la République le quotidien de ces personnes en précarité. Elles ne veulent pas être assistées, mais se sentir utiles socialement, travailler, ou vivre dignement de leur travail. L’objectif est évidemment d’encourager les élus à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’exclusion. A travers ce film à 360°, nous voulons aussi interpeller les députés pour qu’ils pensent la politique de lutte contre l’exclusion à 360°, de façon globale et transversale, en agissant par l’éducation, la santé, l’urbanisme, le logement et la culture. Pour aider les plus démunis à s’en sortir, il faut mettre en place une politique de réussite scolaire pour les enfants les plus fragiles, développer l’accès à des formations qualifiantes et à des logements en centre-ville… Il y a urgence, car les inégalités augmentent et fragilisent le vivre-ensemble. Notre pays est en train de se fracturer dangereusement.»
En vidéo, 24 heures de bonheur
La rédaction vous conseille :
"La pauvreté est sexiste", une vidéo pour dénoncer l'autre visage des inégalités hommes-femmes
Enfants pauvres : la vidéo choc qui démontre notre indifférence
"Mères sans toit", un documentaire poignant sur l'errance
inShare50
⦁ Tags : ⦁ Aurore Bergé, ⦁ Secours catholique, ⦁ Femme, ⦁ pauvreté, ⦁ précarité, ⦁ digital, ⦁ Numérique, ⦁ Assemblée nationale
 
http://madame.lefigaro.fr/societe/realite-virtuelle-campagne-secours-catholique-deputes-assemblee-mere-precaire-280617-133016

Commenter cet article