Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Esclavage, photographie et mémoire,histoire,histoire de france,

15 Mai 2017, 11:20am

Publié par hugo

Esclavage, photographie et mémoire
par La Rédaction
claudio edinger bahia
Adolphe Catan et José Bassit
Fabrice Monteiro Marrons
claudio edinger bahia
Adolphe Catan et José Bassit
Fabrice Monteiro Marrons
claudio edinger bahia
7

Quelle mémoire de l’esclavage, notamment dans la photographie ? Dix photographes abordent cette question, au-delà des frontières du temps et de l’espace. 

Le 10 mai est la date de commémoration de l’abolition de l’esclavage. Cette année, le musée de l’Homme, à Paris, en a profité pour lancer une nouvelle exposition, intitulée « Impressions mémorielles ». Elle réunit ainsi dix photographes et leurs réflexions sur la mémoire de l’esclavage.

Réflexion au-delà des frontières pour aborder l’esclavage

Outre le recourt à des photographies fortes, la beauté de cette petite exposition tient à cette réunion de talents et de réflexion au-delà des frontières. Des hommes et des femmes, venu(e)s d’Europe, d’Afrique, d’Amérique latine. C’est aussi la volonté de montrer des histoires particulières qui s’inscrivent une autre, commune à tous.

Impressions mémorielles, au musée de l’Homme, du 10 mai au 10 juillet 2017. Plus d’informations ici.

Sans titre, de David Damoison. Le photographe interroge les identités créoles et africaines, de Cuba à Haïti en passant la Guadeloupe ou le Mali. DRSérie lemnja, de José Bassit. Il a publié un livre en 2013, intitulé Imagens Fiéis, où il aborde la question de la foi et de la religion au Brésil, notamment des liens avec des divinités africaines. DRMarrons, de Fabrice Monteiro. Son oeuvre aborde ici l'histoire de l'esclavage au Bénin. DR
Poupée noire, de Mirtho Linguet. Le photographe y critique l'idéologie dominante des sociétés occidentales. DRMirtho Linguet, en pleine interview, lors du vernissage de l'exposition "Impressions mémorielles", au musée de l'Homme, le 10 juin 2017, à Paris. Crédit photo : Roxanne D'ArcoGarifunas, de Robert Charlotte. Le peuple Garifuna est issu de la résistance à la colonisation des indiens Kalinagos, et des esclaves en fuite ou ramenés des plantations, intégrés dans leur culture. DR
Qu'avez-vous fait de mes ancêtres, de Samuel Nja Kwa. Cet autoportrait renvoie aux voyages, aux rencontres et à la quête identitaire du photographe. DR

7
 La Rédaction
Ecrit par
La Rédaction
Autre article écrit par La Rédaction
Ce que vous avez (peut-être) raté #1
    Chaque semaine, Respect mag revient sur cinq informations qui n’ont pas fait...
Lire la suite

http://www.respectmag.com/28596-esclavage-photographie-et-memoire

Commenter cet article