Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Aranya Johar, le nouveau visage du féminisme en Inde,femmes,feministe,

16 Mai 2017, 00:34am

Publié par hugo

Aranya Johar, le nouveau visage du féminisme en Inde
Par Katia Fache  Publié le 15/05/2017 à 16:21
aranya johar 
85 partagesPartager Épingler 
Aranya Johar est une poétesse et slameuse indienne qui s'engage pour la cause féminine. À 18 ans, elle est déjà un exemple et incarne sans conteste la nouvelle voix féministe en Inde.
Aranya Johar a été propulsée sur le devant de la scène en mars dernier, lors de l'UnErase Poetry durant une soirée en Inde dédiée aux droits des femmes. Si elle fait partager son talent depuis l'âge de 13 ans, c'est ce jour là qu'elle s'est démarquée, en récitant un texte qui dénonce les nombreux travers sexistes qui persistent dans la société indienne.

Aranya Johar, nouvelle porte-parole des Indiennes

Si être slameuse en Inde relève déjà de la modernité et d'un courage certain, Aranya Johar est allée plus loin, allant jusqu'à affiner son discours féministe. Dans son slam intitulé "A Brown Girl's Guide to Gender" (Le guide du genre d'une jeune indienne), la jeune femme de 18 ans a dénoncé l'hypersexualisation de la femme, comme si elle était obligée d'être forcément assimilée au sexe. À travers ses mots, elle dévoile les difficultés d'être une femme en Inde, de la peur de marcher seule dans la rue à ne plus oser porter ce qu'elle veut. Par son slam, Aryana Johar a mis en lumière le manque de liberté des femmes du à l'attitude déplorable des hommes : "Tous les hommes ne sont pas comme ça, mais ceux à qui je peux faire confiance se comptent sur les doigts d'une main."  Il n'en fallait pas plus pour faire d'elle une nouvelle porte-parole pour les Indiennes.

 

En effet, en Inde, les femmes vivent dans l'insécurité permanente et doivent composer avec, entre cette peur de risquer leur vie et la crainte de perdre leur virginité, symbole de pureté important en Inde, qu'elles doivent conserver jusqu'au mariage.

Aranya Johar, féministe connectée pour prôner l'importance de la femme

Jeune, issue de la génération Y, Aranya Johar a beau vivre en Inde et se sentir moins considérée que les hommes, elle n'en est pas moins connectée sur les réseaux sociaux. Ces plateformes sont même devenues un lieu privilégié où elle transmet des messages forts quant à la situation de la femme et la justice à rétablir en Inde les concernant.

Nous sommes des filles, des femmes, des personnes. Pas un fardeau.
En s'adressant directement aux millenials, cette génération bien moins inscrite dans les traditions qui peut faire bouger les choses, Aranya Johar parle ouvertement du droit des femmes à disposer de leur corps, et du droit au respect de la condition féminine dans son pays. Si elle reçoit régulièrement des menaces sur les réseaux sociaux, elle persiste dans son projet et tente de fédérer, affirmant que les indiens sont nombreux à penser comme elle et à espérer une évolution de la société, qu'il ne suffit que de donner une impulsion.


Aranya Johar, ses poèmes au service de la société

Selon elle, le slam est l'avenir du féminisme en Inde. Il exprime l'âme des femmes, leurs souffrances, leurs envies, ce à quoi elles aspirent, et leur vision du monde. Dans cette optique, Aranya Johar met son art au service de la société indienne qui appelle au changement urgent. Elle fait ainsi de son engagement une activité quotidienne qu'elle nourrit de ce qu'elle voit, de ce qu'elle entend, de ce qu'elle vit elle-même. Car Aranya Johar n'hésite pas non plus à parler de ses expériences personnelles, notamment du fait qu'elle subit le harcèlement de rue depuis l'âge de 9 ans.


Se faisant petit à petit une place dans la sphère artistique indienne en tant que poétesse des temps modernes, Aranya Johar ne se contente pas de tenir des discours féministes. Elle évoque l'ensemble des failles sociétales. Dernièrement, elle évoquait la dépression des jeunes et le suicide, et travaillait sur un texte destiné aux millenials, la force du pays pour révolutionner les codes, selon elle.

Si les réseaux sociaux l'aident fortement dans sa démarche, la jeune femme participe à des soirées indiennes qui mettent à l'honneur les artistes. Elle a ainsi participé aux soirées "open mic" qui ont pour concept de faire parler des poètes sans que le public les voit, et aux soirées "Throwback Thursday" pendant lesquelles les poètes lisent leurs textes, du premier poème qu'ils ont écrit au plus récent, en appelant à la réflexion.

Par toutes ces actions, Aranya Johar appartient à ces jeunes femmes porteuses d'espoir et de combats essentiels, à l'instar de Malala Yousafsai.

http://www.marieclaire.fr/aranya-johar-le-nouveau-visage-du-feminisme-en-inde,1136528.asp

Commenter cet article