Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Afriques Capitales : un autre regard sur l’art africain,societe

5 Mai 2017, 12:32pm

Publié par hugo

 Afriques Capitales : un autre regard sur l’art africain

par Roxanne D'Arco
Le Salon, de Hassan Hajjaj. Crédit photo : Ashley TolaLe Salon, de Hassan Hajjaj. Crédit photo : Ashley Tola
Wo shi feizhou / Je suis africain, une oeuvre de François-Xavier Gbré. Crédit photo : Ashley TolaWo shi feizhou / Je suis africain, une oeuvre de François-Xavier Gbré. Crédit photo : Ashley Tola
Entrée de l'exposition Afriques Capitales. Crédit photo : Ashley TolaEntrée de l'exposition Afriques Capitales. Crédit photo : Ashley Tola
Statue Byl ou la maternité, de Pume-Bylex. Crédit photo : Ashley TolaStatue Byl ou la maternité, de Pume-Bylex. Crédit photo : Ashley Tola
Purgatory Theorem, de Jean Lamore. Crédit photo : Ashley TolaPurgatory Theorem, de Jean Lamore. Crédit photo : Ashley Tola
Of the Omes He Has as He Entered His Own Village, and other Incidents that Embellised and Gave a Colour to a Great History. Une oeuvre de Lavar Munroe. Crédit photo : Ashley TolaOf the Omes He Has as He Entered His Own Village, and other Incidents that Embellised and Gave a Colour to a Great History. Une oeuvre de Lavar Munroe. Crédit photo : Ashley Tola
Métamorphose de Homme-Chien-Oiseau. Crédit photo : Ashley TolaMétamorphose de Homme-Chien-Oiseau. Crédit photo : Ashley Tola
Le Salon, de Hassan Hajjaj. Crédit photo : Ashley TolaLe Salon, de Hassan Hajjaj. Crédit photo : Ashley Tola
Wo shi feizhou / Je suis africain, une oeuvre de François-Xavier Gbré. Crédit photo : Ashley TolaWo shi feizhou / Je suis africain, une oeuvre de François-Xavier Gbré. Crédit photo : Ashley Tola
Entrée de l'exposition Afriques Capitales. Crédit photo : Ashley TolaEntrée de l'exposition Afriques Capitales. Crédit photo : Ashley Tola
Statue Byl ou la maternité, de Pume-Bylex. Crédit photo : Ashley TolaStatue Byl ou la maternité, de Pume-Bylex. Crédit photo : Ashley Tola
 
C’est une ville, vous la connaissez ou pas, mais en tout cas, elle est là ! L’exposition Afriques Capitales a voulu inventer la ville de toutes les villes. Extraits photographiques. 
 
« Si l’on prétend qu’il existe une communauté, une relation entre les différents pays d’Afrique (et pourquoi pas du monde), c’est bien dans la structuration de leurs villes qu’elle est le plus palpable ». Simon Njami, le commissaire d’Afriques Capitales, met directement le visiteur dans le bain. Dans le cadre du festival 100% Afriques, l’exposition met en lumière la ville, mais pas n’importe laquelle. C’est une ville imaginaire qui s’est créée à la Villette.
 
Afriques Capitales, « une ville qui n’appartiendrait à personne » ?
 
« Une ville qui n’appartiendrait à personne, mais dans laquelle chacun pourrait trouver des repères qui lui soient personnels. Certains chercheront à reconnaître telle ville en Afrique ou telle ville dans le monde lorsqu’en réalité, nous serons plongés dans une fiction dont le but est de faire surgir l’essentiel et de plonger l’audience dans une vérité différente ». A vous de la découvrir !
 
 
 
Statue Byl ou la maternité
de Pume-Bylex (2017)
 
More Sweetly Play the Dance
de William Kentridge (2015)
 
Points de résistance
de Emo de Medeiros (2013-2017)
 
Niinen
d'Alexis Peskine (2017)
 
Purgatory Theorem
de Jean Lamore (2017)
 
Purgatory Theorem
de Jean Lamore (2017)
 
There Is A Light That Never Goes Out
de James Webb (2010)
Photos © Ashley Tola
 
http://www.respectmag.com/28520-expo-afriques-capitales-art-africain

Commenter cet article