Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

82 lycéennes de Chibok libérées par les jihadistes de Boko Haram,femmes,filles,violence,viol,

10 Mai 2017, 00:40am

Publié par hugo

82 lycéennes de Chibok libérées par les jihadistes de Boko Haram
Par Katia Fache  Publié le 09/05/2017 à 10:04
jeunes filles boko haram 
317 partagesPartager Épingler 
Le hashtag #bringbackourgirls avait fait le tour de la planète en 2014, lorsque les djihadistes de Boko Haram ont kidnappé près de 276 adolescentes. Depuis, quelques jeunes filles ont réussi à s'échapper, mais pas toutes. Ce week-end, 82 lycéennes ont été libérées.
Samedi 6 mai, plus de 80 jeunes filles ont été libérées des mains de Boko Haram au Nigéria, trois ans après leur kidnapping. Une annonce relayée par la présidence nigériane qui a tweeté : "Aujourd'hui, 82 nouvelles filles de Chibok ont été libérées (...), en échange de membres présumés de Boko Haram détenus par les autorités."

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
 Suivre
 Presidency Nigeria ✔ @NGRPresident
STATE HOUSE PRESS STATEMENT: 82 more #ChibokGirls released. https://www.facebook.com/TheAsoVilla/posts/629758430548223 …
01:23 - 7 May 2017
  832 832 Retweets   582 582 j'aime
Avant de diffuser l'information, la présidence s'est assurée de sa véracité auprès d'un de ses ministres, de la sécurité, et d'un père de deux lycéennes. Le groupe djihadiste nigérian aurait amené des dizaines de jeunes filles dans la ville de Banki, dans le nord-est du Nigéria, située à la frontière du Cameroun. La sécurité les auraient ensuite escortées avant de les ramener chez elles par avion.

Plus qu'un hashtag, "Bring Back Our Girls" est un mouvement qui s'est crée pour lutter contre Boko Haram et tout faire pour libérer les lycéennes le plus rapidement possible. C'est grâce au collectif qu'un des pères a été prévenu, confiant que c'est une "extrêmement bonne nouvelle" pour lui et sa famille.

Trois ans après ce kidnapping de masse, les efforts de sont pas vain, mais la lutte continue. Quelques mois après, l'été 2014, une soixantaines de filles avaient réussi à s'échapper. En octobre 2017, 21 lycéennes étaient libérées, suite à des négociations entre Boko Haram et le gouvernement, dont certaines revenaient chez elle avec des enfants nés en captivité. Depuis, les négociations se poursuivaient, mais nous n'avions pas plus de nouvelles. En effet, le porte-parole de la présidence, Garba Shehu, avait évoqué la libération de 83 autres filles, précisant qu'elles étaient détenues par d'autres factions du groupe, mais sans suite.

Boko Haram continue à enlever des femmes, des filles
Rappelons-nous que le groupe de Boko Haram organise quotidiennement des enlèvements et des attaques. Lors du troisième "anniversaire" de l'enlèvement des jeunes filles, le représentant d'Amnesty International pour le Nigeria Makmid Kamara déclarait : "Boko Haram continue à enlever des femmes, des filles, mais aussi des jeunes garçons pour leur faire subir les pires des supplices : ils sont violés, frappés et forcés à commettre des attentats-suicides." Et de poursuivre : "La plupart de ses enlèvements ne sont pas rapportés dans la presse. De nombreux parents, de nombreuses familles ont abandonnés tout espoir de retrouver ceux qu'ils aiment."

http://www.marieclaire.fr/82-lyceennes-de-chibok-liberees-par-les-jihadistes-de-boko-haram,1136072.asp

Commenter cet article