Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Sophia Chikirou, la femme qui a transformé Mélenchon,femmes,politiques,

19 Avril 2017, 19:05pm

Publié par hugo


Au QG de la France insoumise. Paris, mars 2017 © Renaud Monfourny
Actualité
Sophia Chikirou, la femme qui a transformé Mélenchon
Le mardi 11 avril 2017
Partager sur facebook
Partager sur Twitter
2570 partages    
Directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou a rajeuni l’image du candidat de la France insoumise. Portrait d’une spin-doctor aux mille vies qui l’ont notamment menée auprès de Podemos et de Bernie Sanders.

Par Amélie Quentel
  Suivre @ameliequentel    
Ne lui parlez plus jamais de quinoa (sauf si vous aimez vous faire rabrouer). Non pas que Sophia Chikirou, directrice de la communication de Jean‑Luc Mélenchon, ait un grief personnel contre cet aliment latino-américain, très bon pour la santé et alternative intéressante aux protéines carnées. Mais voilà, quand on l’a interrogée sur son rôle dans la modernisation et l’adoucissement de l’image du candidat de la France insoumise via cette fameuse vidéo de Gala, la réponse fut cinglante : “C’est n’importe quoi. C’est du storytelling, des histoires que l’on raconte aux lecteurs. Parfois, je me prête au jeu, parfois non. Cela dépend de la relation que je peux avoir avec les gens.”
La nôtre n’est, semble‑t‑il, pas assez bonne – bon, elle a démarré une demi‑heure plus tôt – alors next, on passe à d’autres questions. Auxquelles elle répondra avec attention, gentillesse, voire une pointe de malice.
Car quand on ne lui parle pas de graines – ou de tout autre sujet qui l’agace –, Sophia Chikirou est globalement très aimable. Assurée, aussi. Assise dans son bureau du QG de la France insoumise, sorte de havre de paix comparé à l’effervescence caractérisant les lieux – tout le monde semble courir partout, des goodies JLM2017 sont emballés dans des cartons, plusieurs personnes pianotent sur leurs ordinateurs –, elle parle avec clarté, engagement, tout en consultant parfois sa tablette ou son portable.
Elle a compris l’impact du web pour une campagne présidentielle

A bientôt 38 ans – elle en paraît facile dix de moins –, cette originaire de Haute-Savoie, née de parents kabyles, a compris l’impact et l’utilité que pouvaient avoir les réseaux sociaux, les outils digitaux, bref, le web, pour une campagne présidentielle. Surtout quand, à l’instar de Jean-Luc Mélenchon, après “le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas” de 2012, on souhaite, en 2017, incarner “le peuple contre l’oligarchie”, impliquer au maximum les citoyens – cf. la volonté du député européen de mettre en place une assemblée constituante pour réécrire la Constitution – et, qu’a fortiori, on risque “l’invisibilisation (médiatique – ndlr), le dénigrement, et les attaques”.
Tout cela, elle a pu le constater, ou plutôt prouver cette intuition, en suivant en Espagne le parti Podemos, mais aussi en participant pendant quatre mois aux Etats-Unis à la campagne du socialiste Bernie Sanders – une affiche de l’Américain est  d’ailleurs exposée dans son bureau, non loin d’un poster collector du meeting holographique de Jean-Luc Mélenchon produit par la boîte de communication qu’elle a fondée, et qui, début février, leur a permis “d’exister”, de ne “pas couler” et de donner un souffle nouveau à la France insoumise. Elle a beaucoup appris sur place, rendant compte à Jean-Luc Mélenchon de ce qu’elle expérimentait, voyait, analysait. De quoi inspirer leur campagne en France mais aussi confirmer l’idée, vu la défaite de Sanders, que “jamais de la vie” il ne fallait participer à la primaire de la Belle Alliance populaire.
Il vous reste 57% de cet article à lire.

http://www.lesinrocks.com/2017/04/11/actualite/politique/sophia-chirikou-la-femme-qui-transforme-melenchon-11932031/

Commenter cet article