Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Moins on est instruit, plus on vote FN",fn,education,

28 Mars 2017, 10:01am

Publié par hugo

"Moins on est instruit, plus on vote FN"

Actualité Politique
 Par Yann Duvert, publié le 03/04/2012 à 13:35 , mis à jour à 16:12
519K
partages
 facebookPartager  TwitterTweeter  Google plusPartager  Mail  Whatsapp Whatsapp
134
réactionscommentaire
 Marine Le Pen séduit 23% des 18-22 ans, selon un sondage Ifop.Marine Le Pen séduit 23% des 18-22 ans, selon un sondage Ifop. afp.com/SEBASTIEN BOZON
Un sondage Ifop montre que 23% des 18-22 ans comptent voter pour Marine Le Pen. Un vote protestataire, mais pas seulement, explique le sociologue Sylvain Crépon.

Alors que Marine Le Pen ne décolle pas dans les intentions de vote, voilà une étude qui devrait réjouir la candidate frontiste. Un sondage Ifop pour Libération montre que 23% des jeunes de 18 à 22 ans la choisissent, derrière François Hollande (31%) mais devant Nicolas Sarkozy (21%). Sylvain Crépon, chercheur à l'université de Nanterre et spécialiste de l'extrême-droite, livre son analyse sur une tendance qui n'est finalement pas si récente. 

Pourquoi Marine Le Pen séduit-elle tant les jeunes?
Il y a plusieurs raisons. Premièrement, la personnalité de Marine Le Pen: une figure moderne, la quarantaine, de famille recomposée. Cela peut séduire. Deuxièmement, l'idée de vote transgressif. Il manifeste un profond désarroi et un rejet de la politique. C'est un peu le vote des "oubliés". Troisièmement, les enquêtes de terrain montrent que les jeunes sur le point de voter FN sont ceux sur le point de travailler, ou du moins d'entrer dans la vie active. Ils sont dans l'ensemble très pessimistes par rapport à leur avenir.  

Concrètement, qui sont ces électeurs?
De nombreuses études le montrent, ce sont les jeunes ayant le moins d'instruction qui se tournent vers le Front national. Moins on est instruit, plus on vote FN. On observe que ce sont également ceux qui s'intéressent le moins à la campagne. Leurs préoccupations sont, par exemple, plus portées sur la sécurité et moins sur l'éducation. Ils sont souvent très peu intégrés socialement, avec une certaine précarité professionnelle. C'est ce qui différencie cet électorat de celui de Mélenchon, par exemple. 

Est-ce une tendance récente?
Non. Déjà, dans les années 90, le FN était le premier parti chez les jeunes. Là, ce n'est que le deuxième, mais cette tendance est la conséquence d'un même facteur. En fait, à chaque fois que le pays traverse une crise, cela favorise le vote des jeunes à l'extrême-droite, un vote protestataire. En revanche, même s'il vote FN aujourd'hui, une partie de ces jeunes se tournera vers les autres partis à mesure qu'ils s'intégreront socialement, fonderont une famille, etc. 

PRÉSIDENTIELLE >> Inscrivez-vous pour recevoir en temps réel les résultats de votre ville 

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/moins-on-est-eduque-plus-on-vote-fn_1100733.html

Commenter cet article