Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Mémorial de Yad Vashem,histoire,histoire de france,

5 Avril 2016, 02:05am

Publié par hugo

Mémorial de Yad Vashem


Sculpture au mémorial de Yad Vashem. Une sculpture semblable est exposée au Camp de concentration nazi de Dachau.
Le mémorial de Yad Vashem (יד ושם) est un mémorial israélien situé à Jérusalem, construit en mémoire des victimes juives de la Shoah perpétrée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Parlement israélien, la Knesset, a décidé sa construction en 1953 en votant la loi du mémorial.


« Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs une place (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés », Isaïe 56, 5.
Le mémorial se trouve dans la forêt de Jérusalem, sur le versant ouest du mont Herzl (mont du Souvenir) à 804 mètres d'altitude.


Sommaire [masquer]
1 Organisation du mémorial
2 Le bâtiment des Justes
3 Autour de Yad Vashem
4 Notes et références
5 Annexes
5.1 Articles connexes
5.2 Liens externes
Organisation du mémorial[modifier | modifier le code]


Salle de la mémoire.
Ce mémorial couvre tout le sommet d'une colline à l'ouest de Jérusalem, un peu à l'écart de la ville. On y accède par un portail monumental rappelant ceux qui se trouvaient à l'entrée des camps. Il consiste en plusieurs bâtiments et jardins extérieurs :


une salle de la mémoire ;
un musée historique ;
une galerie d'art ;
des archives ;
la « Vallée des communautés détruites » ;
le Hall des noms ;
le mémorial des enfants ;
et un centre éducatif. L'École internationale d'études de la Shoah1 a intégré un bâtiment neuf comportant dix-sept salles de classe, un centre multimédia, un espace d'exposition. Lors des sixièmes rencontres internationales d'études de la Shoah, plus de sept-cents éducateurs de cinquante-deux pays se sont rassemblés pour confronter leurs expériences lors d'ateliers et rencontres avec des survivants, dont Batsheva Dagan, survivante de Ravensbrück et d'Auschwitz2.
Le bâtiment des Justes[modifier | modifier le code]


Intérieur du nouveau bâtiment triangulaire inauguré en 2005.


Wagon de la Deutsche Reichsbahn exposé à Yad Vashem.


Le Hall des noms
En mars 2005, un nouveau bâtiment a été inauguré en présence de plusieurs chefs d'États et de gouvernements.


Des personnes qui ne sont pas de confession juive sont également honorées à Yad Vashem : les « Justes parmi les nations ». Ils ont sauvé des Juifs pendant la guerre, souvent au risque de leur vie. Tout un village français, Le Chambon-sur-Lignon, est honoré par un jardin et une stèle. Ses habitants avaient fait de leur village un refuge pour les Juifs fuyant les Nazis3.


Yad Vashem a longtemps condamné publiquement l'attitude du pape Pie XII pendant la Shoah, qui ne condamna pas explicitement les pratiques du IIIe Reich mais aida au sauvetage de Juifs4,5. En 2012, cette condamnation a été nuancée6,7,8.


En outre, le Service autrichien de la Mémoire soutient le Mémorial de Yad Vashem en y envoyant ses collaborateurs.


Environ vingt-mille personnes, vivantes ou décédées, sont honorées comme « Juste parmi les nations ».


Autour de Yad Vashem[modifier | modifier le code]


Au cours de sa visite d'État en Israël en 2013, le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte est venu se reccueillir au mémorial. Son ministre des Affaires étrangères Bert Koenders y passera également en 2015.
Yad Vashem avait choisi, pour clore son circuit sur les camps de concentration, le « Kaddish » qui termine Le Dernier des Justes d'André Schwarz-Bart (« Et loué. Auschwitz. Soit. Majdanek. L’Eternel. Treblinka. Et loué. Buchenwald. Soit. Mauthausen. L’Eternel. Belzec. Et loué. Sobibor. Soit. Chelmno. L’Eternel. Ponary. Et loué. Theresienstadt. Soit. Varsovie. L’Eternel. Vilno. Et loué. Skaryzko. Soit. Bergen-Belsen. L’Eternel. Janow. Et loué. Dora. Soit. Neuengamme. L’Eternel. Pustkow. Et loué… »). Ce « Kaddish » est aujourd'hui inscrit en lettres géantes sur un mur du nouveau musée inauguré en 20059.


Notes et références[modifier | modifier le code]
↑ The International School for Holocaust Studies [archive]
↑ Batsheva Dagan [archive] sur Jewishtraces.org.
↑ Pour une description de la vie au Chambon-sur-Lignon durant la Deuxième Guerre mondiale : L'Auberge des musiciens, de Léon Poliakov (repris dans ses Mémoires).
↑ Article du Boston College Center for Christian-Jewish Learning [archive] au sujet de Pie XII et le Yad Vashem. Article [archive] du Tiraspol Times présentant le rôle du futur pape Jean XXIII en faveur des Juifs de Transnistrie.
↑ http://news.catholique.org/14395-%C2%ABYad-Vashem-%C2%BB-promet-de-changer-la-legende [archive]
↑ http://www.lalibre.be/actu/international/article/748042/yad-vashem-nuance-enfin-le-role-de-pie-xii.html [archive]
↑ http://www.lavie.fr/chroniques/matinale-chretienne/pie-xii-change-de-place-a-yad-vashem-02-07-2012-28978_167.php [archive]
↑ http://www.chiourim.com/yad_vashem_redore_le_blason_de_pie_xii5483.html [archive]
↑ Francine Kaufmann, André Schwarz-Bart, le Juif de nulle part, L’Arche, no 583, décembre 2006, p. 84-89, disponible sur [1] [archive]
Annexes[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :
le mémorial de Yad Vashem, sur Wikimedia Commons
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Mémorial de la Shoah à Paris
Allée des Justes à Paris
Juste parmi les nations
Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe
Liens externes[modifier | modifier le code]
Site Internet du Comité français pour Yad Vashem
Base de données de tous les Justes de France
Documents audio, video et textes concernant les Justes de France
Site web de Yad Vashem (en anglais et en hébreu)
Accueil en français
Base de données des pages de témoignage (en anglais et en hébreu)

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9morial_de_Yad_Vashem

chambon sur lignon et certain protestant reconnu a yad vashem comme juste

Commenter cet article