Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Repérer une crise suicidaire,sante,

22 Mars 2016, 18:26pm

Publié par hugo

Conseils pratiques Professionnels Bonnes pratiques Charte
Posez votre question »
Repérer une crise suicidaire
Repérer une crise suicidaireFR¿Cómo detectar una crisis suicida? ES
Mars 2016




La revue médecine a publié en juin 2008 un rappel des 5 points clés pour aider à repérer une crise suicidaire. En effet, 60 à 70% des suicidants consulteraient un généraliste le mois qui précède le passage à l'acte. Il est donc important de repérer ces crises afin d'éviter les tentatives de suicide.
Écouter l'entourage
Signes chez l'enfant.
Signes chez l'adolescent.
Signes chez l'adulte.
Signes chez la personne âgée.
Signes chez les personnes souffrant de troubles psychiques.
Poser la question en consultation.
Évaluation du danger et de l'urgence.
Proposer une aide.
Suivre le patient.
Sources.
A lire aussi: Angoisse suicidaire


Écouter l'entourage


L'article explique que le premier témoin du début d'une crise suicidaire est l'entourage.
Les manifestations de cette crise :
expression :
d'idées suicidaires,
d'intentions suicidaires,
.
désespoir,
souffrance psychique intense,
perte du sens des valeurs,
cynisme,
goût pour le morbide,
recherche d'armes à feu,
accalmie suspecte.
.
Il y a parfois un « contexte de vulnérabilité » :
dépression,
affections psychiatriques antérieures,
alcoolisme,
toxicomanie,
histoire familiale,
événement douloureux...
.


Le médecin, seul, ne peut pas détecter ces signes, qui diffèrent d'un âge à l'autre de la vie et qui sont plus ou moins exprimés.
Signes chez l'enfant


Problèmes somatiques.
Isolement.
Troubles
de la communication,
de l'apprentissage.
.
Hyperactivité.
Encoprésie (incontinence des selles).
Grande préoccupation pour la mort.
Position de souffre-douleur par rapport aux autres.


Signes chez l'adolescent


Baisse des résultats scolaires.
Comportements excessifs, déviants.
Hyperactivité.
Goût pour la marginalité.
Anorexie, boulimie.
Prises de risque :
sexuelles,
violence sur soi,
violence sur les autres,
fugues.
.


Signes chez l'adulte


Ennui.
Sentiment négatifs :
de perte de rôle,
d'échec,
d'injustice,
de décalage.
.
Problèmes relationnels.
Arrêts de travail répétés.
Surinvestissement au travail.


Signes chez la personne âgée


Attitude de repli.
Refus de s'alimenter.
Manque de communication.
Perte d'intérêt.
Refus de soin.
Gestes suicidaires.


Signes chez les personnes souffrant de troubles psychiques


Alternance de moments agités et calmes.
Isolement.
Rupture dans les contacts.
Abandon des activités.
Exacerbation des signes de la maladie.


Poser la question en consultation


Des éléments doivent attirer l'attention et amener le médecin à « questionner le patient sur ses idées suicidaires » :
chez un patient connu :
aggravations de troubles psychiatriques.
symptômes physiques inexpliqués.
comportement inhabituel.
contexte.
.
ou nouveau :
demande peu claire,
agitation,
stress,
allusion à un vécu difficile.


Évaluation du danger et de l'urgence


Plusieurs points à considérer pour évaluer le niveau de risque (faible, moyen ou élevé) :
niveau de souffrance (désespoir, repli...),
degré d'intentionnalité (rumination),
éléments d'impulsivité (instabilité, panique...),
élément précipitant l'acte (rupture, perte d'un être...),
moyens létaux à disposition (arme...),
qualité du soutien de l'entourage.
.


Proposer une aide


L'aide d'un psychiatre, à toutes les phases de la crise :
pour faire une évaluation de la psychopathologie,
effectuer un diagnostic de la crise et des troubles,
déterminer des stratégies thérapeutiques.
.
Une hospitalisation :
si la crise suicidaire est d'urgence élevée,
pour protéger la personne,
établir une relation de confiance,
mettre des mots sur ses souffrances.
.


Suivre le patient


Un patient qui a déjà tenté de se suicider a un risque élevé de récidive et de décès « toutes causes confondues ». L'article rappelle qu'il faut, de toutes les manières :
une continuité des soins,
orienter les sujets à risques vers un spécialiste,
suivre après la crise,
maintenir une attention l'année suivant le début de la crise.


Sources


Crise suicidaire et médecine générale. Rappel des 5 points-clés de la conférence de consensus de 2000, Médecine, volume 4, n°6, 265-8, juin 2008.


Crédit photo : Sswartz | Dreamstime.com

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/1928-reperer-une-crise-suicidaire

Commenter cet article