Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de hugo,

Le film X se creuse une place dans le couple,amours,couples,sexes,

22 Mars 2016, 18:46pm

Publié par hugo

DOSSIER DE LA REDACTION
Les dessous d'une sexualité épanouie
LES DESSOUS
D'UNE SEXUALITÉ ÉPANOUIE
ACCUEIL
Sexualité féminineSexualité masculineLa sexualité d'aujourd'huiLes difficultés sexuellesÀ tous les âges


Dans Don Jon , film de Joseph Gordon-Levitt sorti en 2013, le personnage principal Jon est confronté à un dilemme lorsque sa petite amie lui demande d'arrêter de regarder des films X.
Le film X se creuse une place dans le couple
Par figaro iconPauline Fréour - Le 23/06/2014
Mots clés : sexualité, Pornographie, couple, amour
Regarder des vidéos pour adultes à deux n'a rien d'exceptionnel, révèle un sondage Ifop.
Regarder un film X, à la télévision, sur son ordinateur ou son portable, est une activité largement solitaire et masculine, qui a connu un boom extraordinaire avec l'extension d'Internet. Mais à en croire un sondage Ifop publié lundi, visionner des vidéos pornographique à deux est une activité pas si extraordinaire dans la vie d'un couple, puisqu'un Français sur deux dit avoir déjà tenté l'expérience.
Le sondage, réalisé auprès de 1050 adultes pour le site de vidéos pornographiques amateurs Cam4.fr, conforte d'abord l'idée selon laquelle les hommes sont les plus grands consommateurs de pornographie. Plus de 80 % des femmes interrogées n'avaient pas vu de films X au cours de l'année écoulée. Parmi elles, près de la moitié n'en avaient même jamais vu de leur vie (36 % du total). Chez les hommes, la part n'ayant pas consommé de pornographie dans l'année tombait à 47 %, et moins d'un homme sur dix disait n'en avoir jamais vu de sa vie.
Confirmant à demi l'idée que l'amour rend aveugle, les femmes ont tendance à sous-estimer le goût de leur compagnon pour les films X. Ainsi, 16 % des femmes en couple pensent que leur partenaire n'a jamais regardé de vidéos pour adultes (alors que 8 % des hommes se classent spontanément dans cette catégorie), et 55 % affirment que le dernier visionnage remonte à plus d'un an (contre 47 % avoués). A l'inverse, seulement 5 % estiment que leur partenaire regarde des vidéos X au moins une fois par semaine, alors qu'ils sont 17 % à dire le faire.
Six femmes sur dix prêtes à jouer le jeu
Hasard ou conséquence de la logique «qui se ressemble s'assemble», les amateurs de vidéos X semblent avoir des partenaires relativement ouverts sur la question. Hommes et femmes confondus, un sondé sur deux dit que son partenaire sait qu'il lui arrive de regarder des vidéos X et que ça ne lui pose pas de problème. Seulement 8 % le cachent et pensent que le partenaire pourrait en être gêné au point de lui demander d'arrêter. Alors que les femmes sont moins nombreuses à consommer de la pornographie, elles sont paradoxalement plus enclines à le dire à leur compagnon (64 %, contre 55 % pour ces messieurs).
De quelle façon le porno s'intègre-t-il dans la vie sexuelle d'un couple? Les hommes sont plus nombreux à s'en inspirer: la moitié de ceux qui en regardent disent avoir tenté de reproduire une position vue dans un film, contre 38 % pour ces dames. Côté pratique à deux, les femmes sont un peu moins nombreuses à avoir déjà regardé un film X avec leur partenaire (cinq sur dix, contre six sur dix) mais la proportion de ceux qui se livrent souvent à la démarche est sensiblement la même pour les deux sexes. Par ailleurs, 61 % des femmes se disent prêtes à regarder de la pornographie avec leur compagnon ; 39 %, soit une proportion moindre, s'y refusent toutefois catégoriquement. Regarder du porno à deux reste une expérience relativement inspirante puisque parmi les personnes qui s'y sont livrées, 43 % ont fait l'amour en même temps.
«Un support ludique»
La grande majorité des Français préfère néanmoins, et de loin, les relations sexuelles «réelles» au visionnage. A la question «Dans votre vie, vous est-il arrivé de regarder un film pornographique plutôt que de faire l'amour avec votre partenaire?», 83 % répondent ainsi par la négative - même si, dans le lot, près d'un quart dit en avoir déjà eu envie…
«La cybersexualité peut s'avérer positive dans un couple si elle contribue à entretenir un état de curiosité ludique, qui est une dimension importante de la sexualité d'un couple. Ne parle-t-on pas de «jeux érotiques»? En cela, la pornographie peut devenir un outil de partage d'intimité, un support pour se révéler réciproquement son imaginaire», explique le Dr Jean-Roger Dintrans, psychiatre-sexologue, enseignant à l'université Paris 5 et à Louvain-la-Neuve (Belgique). «Des études récentes laissent entendre qu'elle peut permettre à certains couples d'améliorer leurs comportements sexuels, même au niveau de l'apprentissage des caresses», poursuit-il.


« Mais de nombreuses études ont néanmoins mis en évidence des effets négatifs potentiels graves associés à la pornographie, sans parler des conditions de réalisation des films, rappelle-t-il. La pornographie peut véhiculer une image déformée de la sexualité, notamment auprès des jeunes, en montrant des partenaires, notamment les femmes, conçus comme attendant d'être traités en objet. Un autre risque est de favoriser la survenue d'une addiction à ce type de contenus, et ce faisant, que la pornographie devienne ce qui déclenche l'excitation, au détriment de l'Autre» , met-il en garde.
LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE:
Sexe, ce que veulent les femmes
Sexe: les hommes et les femmes ont des regrets différents
Le baiser, baromètre de la relation du couple
Réhabiliter le plaisir solitaire
À LIRE DANS CETTE RUBRIQUE

ORGASME : LE MAUVAIS SCORE DES FRANÇAISES


Les Françaises atteignent moins souvent l'orgasme que certaines de leurs voisines européennes et nord-américaines,...

LES FANTASMES SEXUELS ANORMAUX EXISTENT-ILS ?


Des chercheurs canadiens ont voulu déterminer quels étaient les fantasmes sexuels les plus fréquents et les plus...

HOMMES ET FEMMES AIMENT PARLER VULGAIREMENT PENDANT L'AMOUR


Hommes et femmes emploient un vocabulaire plutôt cru dans l'intimité, mais le contenu n'est pas le même.

PAS TOUS HONNÊTES SUR NOS PARTENAIRES SEXUELS


Une étude américaine montre que le nombre avoué de partenaires sexuels peut varier en fonction du contexte dans...

SEXE 2.0 : LES EUROPÉENS PAS SI DÉLURÉS QUE ÇA


Sexting, sexto, sexselfie, sexcam ou revenge porn En matière de sexualité, il semble que le web ait créé davantage de...

LE KAMA SUTRA EUROPÉEN


En matière de sexualité comme ailleurs, nous n'avons pas toujours les mêmes habitudes que nos voisins.

LE SEXE DANS TOUS LES ÉTATS


INFOGRAPHIE - Les contours de la vie intime évoluent aux quatre coins de la planète, révèle le récent Atlas mondial...
RÉHABILITER LE PLAISIR SOLITAIRE


La masturbation reste taboue, même dans notre société hypersexualisée.

SEXE : LE PLAISIR PEUT SE PASSER DE MOTS


Une étude de l'Université de Cleveland montre qu'il n'est pas indispensable d'exprimer son plaisir verbalementà...

LE BAISER, BAROMÈTRE DE LA RELATION DU COUPLE


Le baiser romantique servirait avant tout à tester et choisir le bon partenaire afin de pouvoir le conserver.

SEXE : LES HOMMES ET LES FEMMES ONT DES REGRETS DIFFÉRENTS


En matière de passé sexuel, les hommes déplorent les occasions manquées, et les femmes les expériences décevantes.

http://sante.lefigaro.fr/dossier/dossier-sexualite-epanouie/sexualite-daujourdhui/film-x-se-creuse-place-dans-couple

Commenter cet article